Partagez | 
 

 Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Elena Gilbert
reckless and sturborn dangerous combination
reckless and sturborn dangerous combination
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Bekah
♠ INSCRIT LE : 07/07/2013
♠ SMS : 315
♠ LOCALISATION : Maison familiale Gilbert
♠ JOB : Étudiante

MessageSujet: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Sam 21 Fév - 1:40


Comment oublie-t-on?

feat Elena Gilbert et Damon Salvatore


Assise sur son lit Elena fixait depuis de longues, pour ne pas dire de trop longues minutes la photo qu’elle tenait entre ses mains. C’était une des dernières photos qui avait été prise de Stefan et elle. C’était avant qu’il ne perde son humanité pour obtenir le remède pour sauver son frère. Ça lui semblait tellement lointain même si cela ne l’était pas réellement. Elle laissa échapper un long soupire triste et ajouta le cadre contenant la photo sur le dessus du contenu de la boîte en carton qui était près d’elle. Elle referma la boîte et se leva pour aller la ranger au sous-sol. Loin des yeux, loin du cœur à ce que l’on disait. Elle ne pouvait espérer que cela était vrai. 

Quelques minutes plus tard elle était de retour dans sa chambre. Qu’allait-elle faire maintenant? Quand elle avait trop de temps libre elle se surprenait à penser à lui, mais même dans ces moments-là elle ne pouvait pas regretter sa décision. Jamais elle ne repasserait des semaines à avoir peur de ce qui allait se produire, ou tout simplement avoir peur de lui. Stefan avait fait son choix, sans doute pas son meilleur à vie selon elle, et elle devait l’accepter. Voilà comment elle en était venue à mettre fin à leur relation. Et lui était sans doute reparti on ne sait où. Elle n’avait pas cherché savoir. Elle avait même évité les endroits où ils avaient l’habitude de se voir. Une dizaine de jours s’était écoulée depuis cette séparation et elle avait encore de la difficulté à s’en remettre, et cela malgré le fait que c’était sa décision. Elle devait se sortir de cette torpeur et le plus tôt serait le mieux. Mais comment? Et si elle commençait par cesser de se cacher de ses souvenirs? Ce serait déjà un bon début. Voilà ce qu’elle allait faire.

Elle se changea, optant pour un jeans noir et un pull aubergine. Un petit coup de brosse dans les cheveux et une touche de gloss sur ses lèvres et la voilà prête à sortir pour reprendre sa vie en main. Elle enfila ses bottes et pris sa veste. Un dernier regard à son reflet dans la glace et la voilà qui quitte la demeure familiale. Elle se rendit au Grill mais devant le peu de clients présents, elle n’y resta pas longtemps. Elle voulait voir du monde et en même temps elle n’en avait pas envie. Appeler ses amies étaient hors de question, elle n’avait pas besoin de thérapie féminine. Que faire alors? Elle marcha jusqu’au parc, s’installa sur un banc et observa deux enfants qui jouaient ensemble. Bien vite elle en eu marre et quitta le parc. Elle retourna à sa voiture et sans trop réfléchir elle prit la direction du Manoir des Salvatore.

Elle se stationna devant l’imposante demeure et coupa le contact. Elle hésitait encore à entrer. Pourquoi elle était venue jusqu’ici? Elle n’en savait rien, mais quelque chose dans son subconscient l’avait poussé à le faire. Alors aussi bien aller jusqu’au bout. Elle sorti de sa voiture et avança jusqu’à la porte. Elle prit une profonde inspiration et sans même se donner la peine de frapper elle ouvrit la porte et entra. C’était calme à l’intérieur. Peut-être qu’il n’y avait personne, après tout elle n’avait pas prévenue de sa visite. Qu’à cela ne tienne, elle attendrait le retour de l’occupant si jamais elle était seule.



- Il y a quelqu’un?  Damon?


Elle referma la porte derrière elle et se dirigea vers le salon. Elle eut un petit pincement au cœur car une image de Stefan vint hanter son esprit alors qu’elle avançait dans la vaste demeure. Mais bien vite elle la chassa, elle avait mis fin à leur histoire, elle devait cesser de vivre avec cette douleur maintenant. Mais où était cet idiot de Damon? Elle avait besoin de leur relation dysfonctionnelle pour se changer les idées, ou alors pour noyer ses souvenirs. Elle s’arrêta derrière le fauteuil observant la pièce.

Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________


Dernière édition par Elena Gilbert le Mer 25 Fév - 16:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore
Membre du Mois
Membre du Mois
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Klaus, Sasha, Blaine & Katherine
♠ INSCRIT LE : 26/09/2012
♠ SMS : 235
♠ LOCALISATION : Chez moi, où à la recherche d'une pauvre âme en détresse...
♠ GROUPE : Vampires
♠ JOB : Chasse... à l'homme

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Mar 24 Fév - 16:42


Comment oublie-t-on?
Damon & Elena

Stefan était parti il ne savait où et honnêtement, Damon n’en avait strictement rien à faire. Il avait ses propres problèmes et pas des moindres. Elena avait rompu avec Stefan à cause de sa soif de sang, et ce dernier le prenait plutôt mal malgré ce qu’il disait. Et Damon… Damon avait lui-même rompu avec Bonnie. Il avait voulu faire le mieux pour la jeune femme…  Il n’était pas ce qu’il lui fallait… Damon n’était pas honnête avec elle, ses sentiments pour Elena étaient toujours bien présents. Malgré toutes les qualités de Bonnie, elles n’avaient pas pu effacées Elena de son esprit.

C’est pourquoi il en était là, affalé dans son canapé en cuir, une bouteille de Whisky dans une main et une poche de sang dans l’autre. Cela devait faire au moins une heure qu’il était là et autant dire qu’il n’avait plus les idées très claires. Une bouteille vide jonchait le sol avec plusieurs poches de sang vides également. Il voulu porter la poche de sang à sa bouche mais grimaça en constatant qu’elle était vide. Il tâta à côté de lui pour en prendre une autre mais il grogna en constatant qu’il n’y avait rien. Il fallait donc qu’il se rende à la cave en chercher une dans le congélateur.

Il se leva difficilement, la tête lui tournant un peu, sa bouteille de Whisky toujours à la main, et il tituba jusqu’à la cave, s’appuyant quelques instants sur le congélateur.  Il l’ouvrit prit deux trois poches puis entreprit de remonter au salon.

- Il y a quelqu’un?  Damon?

C’était la voix d’Elena. Et ce n’était pas une bonne nouvelle pour Damon. Il ne  pouvait pas la voir comme ça, totalement bourré. Il arriva à parvenir au salon se retenant au mur. Il la regarda quelques instants, avant de se décider à parler.

« Tiens, Elena, que me vaut le plaisir de ta venue ici ? »

Il réussit à s’avancer jusqu’au canapé sur lequel il s’assit, ou plutôt se laissa tomber. Il ne fallait pas qu’il fasse de conneries, bourré comme il l’était il était bien capable de tout lui avouer et Stefan le tuerait sûrement.

« Mais je t’en prie assieds toi, tu m’excuseras mais j’ai un peu de mal à me tenir debout. »

Il lui adressa un petit sourire en coin avant de boire un peu d’alcool suivit d’un peu de sang. Cette visite se finirait mal, il en était certain.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

_________________

Lily, you were a terrible mother when you were alive, and you were a terrible mother when you were dead
Damon Salvatore © PUMPKIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Gilbert
reckless and sturborn dangerous combination
reckless and sturborn dangerous combination
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Bekah
♠ INSCRIT LE : 07/07/2013
♠ SMS : 315
♠ LOCALISATION : Maison familiale Gilbert
♠ JOB : Étudiante

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Mar 24 Fév - 19:56


Comment oublie-t-on?

feat Elena Gilbert et Damon Salvatore


Elena se figea un bref moment derrière le fauteuil lorsque son regard tomba sur les poches de sang vidées et abandonnées sur le sol du salon. Apparemment un vampire s’était désaltéré sans faire attention à ne pas foutre la pagaille dans la pièce. Elle contourna le fauteuil et c’est à ce moment qu’elle aperçu également la bouteille d’alcool vide. Stefan étant sans doute parti, du moins elle l’espérait parce qu’elle n’avait pas envie de tomber nez à nez avec lui en ce moment. Donc en supposant que son raisonnement, pour ne pas dire son souhait, soit vrai, il ne restait que Damon. Et si le salon était dans cet état c’est qu’il n’était pas à son meilleur lui non plus. Pourquoi? Surement pas parce que son cadet avait déserté la ville tout de même. Même si Elena était très consciente que les deux frères s’entendaient beaucoup mieux depuis un moment, elle imaginait mal Damon agir de la sorte pour une telle histoire. Il devait y avoir autre chose. Ses pensées furent interrompues par la voix désormais bien connue de son beau-frère… non ex-beau-frère. Son meilleur ami en réalité.


« Tiens, Elena, que me vaut le plaisir de ta venue ici? »


Elle se tourna dans la direction d’où provenait la voix masculine. Le timbre de la voix un peu pâteuse lui avait laissé comprendre qu’il était intoxiqué et en le voyant avancer en s’appuyant sur le mur elle eu la confirmation que son impression avait été la bonne. Elle le regarda s’échoir dans le canapé plus qu’il ne s’était assis et l’observa encore quelques secondes alors qu’il l’invitait à s’assoir à son tour vu qu’il tenait à peine debout lui-même. Elle ne le fera pas répéter et prendra place près de lui sur le canapé. Il n’avait pas les idées claires? Il avait trop bu, et du sang et de l’alcool. Elle n’était pas ici pour le juger ou lui faire la morale. Il était assez vieux pour savoir comment agir, et elle avait peut-être elle-même besoin d’un verre ou deux.


- Je vois que tu as commencé à fêter tout seul sans m’inviter! Je peux me joindre à toi?


Sans même lui en laisser le temps, et vive le fait que bourré ses réflexes ne sont plus les mêmes, elle lui prit la bouteille d’alcool des mains et en bu une bonne gorgée. L’alcool ingurgité elle grimaça un peu sous l’âpre goût du liquide. Le bouteille alla reposé entre eux alors qu’elle lui lança un regard de côté.


- Désolée de débarquer sans prévenir, mais tu es bien le seul avec qui j’ai envie de passer du temps en ce moment. Caroline ne cesse de me répéter que j’ai fait la plus grosse erreur de l’humanité en quittant Stefan et Bonnie ne me parle plus depuis tellement longtemps et je ne sais même pas pourquoi. Et honnêtement tu dois être le seul qui ne me fera pas de reproche, mieux tu sais comment je me sens. Tu as toujours su quoi me dire, quoi faire avec moi quand je ne vais pas très bien. Tu ne m’as jamais laissé tomber, contrairement à bien des gens autour de moi. Elle marqua une pause dans son discours. Elle parlait trop de toute manière, elle en était très consciente mais elle n’y pouvait rien. Elle bu une seconde gorgée d’alcool avant de lui tendre la bouteille. Il manque un peu de musique à ta fête. Je peux en mettre? J’ai besoin d’oublier, de me défouler, m’enfin si tu le veux bien.


Elena se tourna un peu dans le canapé pour l’observer alors qu’il récupérait la bouteille. Elle attendait son autorisation pour bouger. Peut-être qu’il n’avait pas du tout envie qu’elle mette de la musique ou qu’elle soit ici même. S’il refusait pour la musique ça irait elle ne dirait rien, mais s’il lui demandait de partir elle allait insister pour rester de cela elle en était déjà certaine.


Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________


Dernière édition par Elena Gilbert le Mer 25 Fév - 16:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore
Membre du Mois
Membre du Mois
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Klaus, Sasha, Blaine & Katherine
♠ INSCRIT LE : 26/09/2012
♠ SMS : 235
♠ LOCALISATION : Chez moi, où à la recherche d'une pauvre âme en détresse...
♠ GROUPE : Vampires
♠ JOB : Chasse... à l'homme

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Mer 25 Fév - 11:33


Comment oublie-t-on?
Damon & Elena

Damon sentait que ses idées étaient un peu embrouillées, pour ne pas dire totalement. Et le fait qu’Elena vienne s’installer au près de lui n’arrangeait rien bien au contraire. Il lui aurait bien dit de s’éloigner mais la jeune femme l’aurait mal pris. Elle était sûrement là pour qu’il la réconforte par rapport à Stefan. Mais là au niveau peine de cœur il n’était pas très opérationnel, loin de là puisque lui-même venait de se séparer.

- Je vois que tu as commencé à fêter tout seul sans m’inviter! Je peux me joindre à toi?

Damon laissa échapper un petit ricanement, contre sa volonté. Avait-il vraiment l’air de faire la fête ? Si c’est ce qu’Elena pensait, elle devait vraiment ne jamais l’avoir vu en train de faire la fête. Pour Damon, fête équivalait à filles, sexe, alcool, sang et musique. Et non pas à lui affalé sur son canapé et complètement bourré.

« Je ne suis pas en train de faire la fête, je suis en train de me souler Elena. C’est pas la même chose, mais si tu as deux ou trois copines canons… »

Il la regarda piquer sa bouteille mais n’eut pas la force de protester. Dans cet état, Elena pouvait bien se permettre tout ce qu’elle voulait. Dans son esprit, Damon se disait que Stefan était vraiment un abruti pour avoir laisser partir une fille comme Elena. Il ne trouverait pas une autre fille comme elle, elle était unique.

- Désolée de débarquer sans prévenir, mais tu es bien le seul avec qui j’ai envie de passer du temps en ce moment. Caroline ne cesse de me répéter que j’ai fait la plus grosse erreur de l’humanité en quittant Stefan et Bonnie ne me parle plus depuis tellement longtemps et je ne sais même pas pourquoi. Et honnêtement tu dois être le seul qui ne me fera pas de reproche, mieux tu sais comment je me sens. Tu as toujours su quoi me dire, quoi faire avec moi quand je ne vais pas très bien. Tu ne m’as jamais laissé tomber, contrairement à bien des gens autour de moi.

Damon ne dit rien, assimilant ce qu’elle venait de dire. Il y avait certaines questions de la jeune fille auxquelles il pouvait répondre, même si ce n’était peut être pas la meilleure chose à faire. Si Bonnie ne parlait plus à Elena, c’est parce que Damon l’avait quittée parce qu’il avait des sentiments pour Elena. Et pour dire vrai, malgré ce qu’elle semblait croire, il n’était peut être pas le meilleur pour la réconforter.

« Elena… je pense que c’est de ma faute si Bonnie ne te parle plus. Pour ce qui est de Caroline… elle pense qu’il est ton grand amour. Et pour ce qui est de moi, je ne pense t’être d’une grande utilité. »

Damon prit la bouteille des mains d’Elena et but quelques gorgées.

Il manque un peu de musique à ta fête. Je peux en mettre? J’ai besoin d’oublier, de me défouler, m’enfin si tu le veux bien.

Damon lui jeta un coup d’œil. Il avait bien un autre moyen de la distraire, de lui faire oublier… Mais cela ne lui plairait pas, pas du tout même. Se jeter sur Elena n’était pas la meilleure des idées. Même si des idées affluaient dans son esprit.

« Stop Damon ! Arrête de penser à ça ! »

Oh m****… Il avait parlé tout haut ce con. Bon pas grave, avec un peu de chance, Elena mettrait ça sur le compte de l’alcool et elle laisserait tomber.

« Euh… Oui bien sûr, fait comme chez toi. »

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

_________________

Lily, you were a terrible mother when you were alive, and you were a terrible mother when you were dead
Damon Salvatore © PUMPKIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Gilbert
reckless and sturborn dangerous combination
reckless and sturborn dangerous combination
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Bekah
♠ INSCRIT LE : 07/07/2013
♠ SMS : 315
♠ LOCALISATION : Maison familiale Gilbert
♠ JOB : Étudiante

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Mer 25 Fév - 15:52


Comment oublie-t-on?

feat Elena Gilbert et Damon Salvatore


Elena ne pu retenir un léger rire quand elle constata par la réponse de Damon à sa remarque sur son petit party qu’il n’avait absolument rien compris à la sienne. Cela dit dans son état d’ébriété avancé elle aurait dû se douter que la subtilité ne serait pas une bonne idée et encore moins l’ironie.


- Damon l’alcool t’abruti! C’était de l’ironie, je vois bien que tu ne fais pas la fête… je constate que tu es à peu près dans le même état d’esprit que moi, à l’exception près que j’en ai assez d’être ainsi alors j’ai décidé de changer ou du moins de tenter ce changement pour ce soir.


Les deux gorgées d’alcool lui faisait déjà un peu de bien, mais ce n’était nettement pas encore suffisant pour chasser ses souvenirs, elle était tentée ce soir de dire ses mauvais souvenirs puisque ceux-ci lui causaient bien des douleurs. Voilà sans doute pourquoi elle avait encore trop parlé. Quand elle était tourmentée elle parlait trop ou alors elle se « brisait » et fondait en larme. Elle ne voulait plus se permettre cette réaction, elle l’avait déjà trop fait. Bien sur le seul qui normalement la poussait à se reprendre en main était Damon et ce soir il n’était visiblement pas en état de le faire mais elle s’en fichait, elle allait faire la fête voilà tout.


« Elena… je pense que c’est de ma faute si Bonnie ne te parle plus. Pour ce qui est de Caroline… elle pense qu’il est ton grand amour. Et pour ce qui est de moi, je ne pense t’être d’une grande utilité. »


Voilà une déclaration que la brunette ne pensait pas obtenir après lui avoir plus ou moins expliqué la raison de sa présence impromptue en cette soirée. Bon pour commencer elle ne voyait pas pourquoi Damon serait la cause du silence de Bonnie. Il n’était tout de même pas le genre à avoir obligé Bonnie à couper le contact avec elle et Caroline. Alors en quoi il en serait responsable? Bien entendu Elena avait été submergée par ses propres sentiments, et n’était donc pas au courant que le couple Damon-Bonnie n’était plus d’actualité. Tout comme elle ignorait que Bonnie avait juste évité ses deux amies parce que Caro était devenue une vampire et qu’elle avait encore un peu de difficulté avec ce fait. Alors bien entendu Bonnie n’avait pas annoncé à Elena qu’elle était à nouveau célibataire. Mais en ce moment tout cela n’avait plus d’importance, la seule chose qui comptait présentement c’était le but de sa visite, et son tout nouveau but après avoir vu Damon. Ils auraient bien le temps de parler de ce qui les avait mis dans cet état réciproque; ce soir ils avaient besoin d’une pause. Avec ce tout nouvel objectif elle demanda la permission de mettre de la musique.


« Stop Damon ! Arrête de penser à ça ! ».


Elena haussa un sourcil avant d’éclater de rire à sa réponse juste avant qu’il ne se reprenne et lui autorise sa requête. Le pauvre était bien confus pour ainsi avoir dit à voix haute ce qu’il devait penser. D’ailleurs du coup elle se demandait ce à quoi il pensait pour qu’il en vienne à se l’interdire.

- Mon pauvre Damon tu t’es trompé dans tes volumes sur ce coup là. Ce qui me fait dire que tu as autant besoin de moi que j’ai besoin de toi ce soir! Aller laisse-moi t’aider comme tu m’aides. Visiblement tu souffres autant de moi et tu as besoin de te changer les idées. Je te propose de chasser ces sombres pensées en buvant et en fêtant. Elle lui jeta un dernier regard avec un air songeur avant de reprendre la parole. Non en fait je vais boire un peu plus et toi tu vas ralentir un peu car tu as trop d’avance sur moi et je ne souhaite pas que tu t’écroules alors que moi je suis encore debout!


Elle lui offra un petit sourire, et dans un élan qu’elle ne s’expliqua pas elle se pencha vers lui et posa un baiser sur sa joue lui volant à nouveau la bouteille d’alcool juste avant de se lever, bouteille à la main, buvant directement au goulot tout en se dirigeant vers le système audio. Elle prit un CD et le mis dans le lecteur avant d’appuyer sur play. Une autre bonne gorgée et elle se retourna vers le pauvre vampire qui devait combattre ses démons intérieurs pour ne pas céder à son instinct et lui sauter dessus. Une autre gorgée de cet alcool sans doute trop fort pour sa frêle constitution et la voilà qui commence à danser sur la musique qui se diffuse partout dans la pièce. Sous peu elle serait plus ou moins dans le même état d’ébriété que lui. Elle s’approcha de lui, avalant une dernière gorgée avant de poser la bouteille sur la table et tendre la main vers lui pour l’inviter à se lever et se joindre à elle. Elle voulait vraiment lui changer les idées parce qu’elle ne supportait pas de le voir ainsi, elle voulait le voir heureux, ou du moins sortir de cet état d’esprit. Ils en avaient besoin tous les deux.


Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________


Dernière édition par Elena Gilbert le Ven 27 Fév - 2:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore
Membre du Mois
Membre du Mois
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Klaus, Sasha, Blaine & Katherine
♠ INSCRIT LE : 26/09/2012
♠ SMS : 235
♠ LOCALISATION : Chez moi, où à la recherche d'une pauvre âme en détresse...
♠ GROUPE : Vampires
♠ JOB : Chasse... à l'homme

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Mer 25 Fév - 17:43


Comment oublie-t-on?
Damon & Elena

Damon observa Elena rire et il sourit. Elle était vraiment belle quand elle riait il aurait aimé qu’elle continue pour toujours. Au moins il arrivait à la faire rire c’était une bonne chose.

- Damon l’alcool t’abruti! C’était de l’ironie, je vois bien que tu ne fais pas la fête… je constate que tu es à peu près dans le même état d’esprit que moi, à l’exception près que j’en ai assez d’être ainsi alors j’ai décidé de changer ou du moins de tenter ce changement pour ce soir.

L’alcool l’abrutir ? Voilà une bien drôle idée. Comme si quelque chose pouvait l’abrutir… Non il l’était déjà ça… Pas besoin d’une quelconque substance. Damon était un abruti sur toute la ligne et dans n’importe qu’elle situation sobre ou pas.

« Elena… Tu sais très bien que je n’ai pas besoin d’alcool pour ça. Je suis le vampire le plus abruti du monde des vampires, même Stefan est moins abruti que moi. Je suis trop abruti pour être un bon frère, pour avoir une copine. Je suis même assez con pour être amoureux de… peu importe. »

Il avait failli dire « amoureux de la petite amie de mon frère ». L’alcool n’avait vraiment pas un bon effet sur lui… La présence d’Elena non plus d’ailleurs. Il valait peut être mieux qu’elle s’en aille, et qu’elle revienne quand il serait sobre. Mais il ne voulait pas lui faire de la peine non plus… Il n’avait qu’à prétendre qu’il était fatigué et aller se coucher… Et puis il n’avait pas tellement envie qu’elle s’en aille non plus. Il aimait sa présence, elle lui faisait du bien en dépit du fait qu’il voulait lui sauter dessus.

- Mon pauvre Damon tu t’es trompé dans tes volumes sur ce coup là. Ce qui me fait dire que tu as autant besoin de moi que j’ai besoin de toi ce soir! Aller laisse-moi t’aider comme tu m’aides. Visiblement tu souffres autant de moi et tu as besoin de te changer les idées. Je te propose de chasser ces sombres pensées en buvant et en fêtant. Non en fait je vais boire un peu plus et toi tu vas ralentir un peu car tu as trop d’avance sur moi et je ne souhaite pas que tu t’écroules alors que moi je suis encore debout!

Il ne réagit pas quand elle l’embrassa sur la joue, déçu que le contact fût si bref. Et comment elle comptait s’y prendre puisque l’objet de ses tourments était juste devant elle, elle avait beaucoup d’espoirs. La musique atteint ses tympans surmenés et il grimaça légèrement mais ne dit rien. Il attrapa la main qu’elle lui tendait et se mit debout.

« Tu sais… je ne pense pas que tu puisses m’aider et puis… je risque de tomber sur toi tu sais, ce serait bête que tu meurs écraser par moi. Bois autant que tu veux, moi j’en ai plus envie, mais ne compte pas sur moi pour te porter, j’ai déjà du mal à me porter tout seul. »

Il lui sourit. Un de ces sourires dont il avait le secret, c’est aussi de celui là qu’il se servait pour charmer les filles bien qu’il doute que cela marche avec Elena. Cependant il décida d’essayer de se vider la tête et de se laisser aller dans cette danse avec Elena.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

_________________

Lily, you were a terrible mother when you were alive, and you were a terrible mother when you were dead
Damon Salvatore © PUMPKIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Gilbert
reckless and sturborn dangerous combination
reckless and sturborn dangerous combination
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Bekah
♠ INSCRIT LE : 07/07/2013
♠ SMS : 315
♠ LOCALISATION : Maison familiale Gilbert
♠ JOB : Étudiante

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Mer 25 Fév - 19:55


Comment oublie-t-on?

feat Elena Gilbert et Damon Salvatore


Elena aurait pu répondre à Damon sur le fait qu’il était déjà un abruti ou non.  Le fait qu’il se trouvait plus abruti que quiconque était discutable, mais il y a une chose qu’Elena savait : il ne sert à rien d’argumenter avec une personne ivre, et encore moins avec un Damon bourré. Elle se contenta donc de faire un petit non de la tête et laissa tomber le sujet. Depuis quand elle devenait sage elle? Il faut croire qu’elle était réellement en train de changer, de murir. Par contre la fin de son discours piqua une fois de plus sa curiosité. Il fut un temps où Damon prétendait avoir des sentiments pour elle mais cela était du passé, il avait désormais Bonnie dans sa vie, du moins le croyait-elle.  Alors de quoi parlait-il? Encore un truc qu’elle devrait tirer au clair plus tard. Ce soir ce n’était pas le temps de parler, mais d’agir.


- Cesse de geindre, tu es toi et c’est suffisant. Ça me convient très bien. Je ne te demande pas de changer, ce soir tu as tous les droits d’être entièrement toi et de faire ce que tu veux… ou presque!


Oui il valait mieux être prudente dans ses propos car Damon pouvait parfois devenir très extrème dans ses idées et ses actes. Elle en savait quelque chose pour avoir quelques fois goûter à ses humeurs, à sa médecine. Mais elle ne l’aimait pas moins pour autant. Plus elle apprenait à le connaître plus elle comprenait ce qui guidait ses actes et ce qui le poussait à être ainsi. Damon avait deux visages en réalité, celui qu’il montrait à tout le monde, un mec qui se foutait de tout et qui agissait comme bon lui semble, quitte à piétiner sur son passage. Puis il y avait l’autre Damon, le vrai si vous lui demander son avis, celui qui se cache constamment, fatigué de toujours perdre ce qu’il désire, ce qu’il aime, et cela souvent au détriment de son frère. Il y avait eu tout d’abord Katherine puis sa relation fraternelle qui au cours des années avait souffert, puis encore tant d'autres choses. Bref tout cela pour dire qu’Elena commençait sérieusement à vouloir faire sortir le vrai Damon de sa coquille pour qu’il comprenne qu’il pouvait être heureux et cesser de craindre que tout cela lui explose au visage. C’était sa perception du vampire ces derniers temps. Et ce soir, le fait qu’il n’allait pas très bien et tentait de le cacher à tous ne faisait que renforcer cette idée.

Peut-être aurait-il fallu préciser que le volume de la musique n’était pas très élevé puisque l’humaine avait maintenant l’habitude de fréquenter des êtres surnaturels dont l’audition était surdéveloppée, ce qui revient à dire que le volume était juste suffisant pour être bien entendu par une oreille humaine. Bien sûr il faut aussi tenir compte de l’état d’intoxication du vampire, du coup peu importe le volume, ça agresse un peu ses tympans. Mais une fois encore, il endure juste pour le plaisir de la demoiselle devant lui. Quel gentilhomme non?Mais bon l’important c’est que ce cher vampire ait fini par se lever et accepter de tenter de suivre l’idée de la brunette.



« Tu sais… je ne pense pas que tu puisses m’aider et puis… je risque de tomber sur toi tu sais, ce serait bête que tu meurs écraser par moi. Bois autant que tu veux, moi j’en ai plus envie, mais ne compte pas sur moi pour te porter, j’ai déjà du mal à me porter tout seul. »


- Il est certain que si tu ne me laisses pas essayer je ne pourrai jamais t’aimer, t'aider, je voulais dire t'aider! Pour une fois, laisse quelqu’un, enfin plus précisément moi, prendre un peu soin de toi. Tu m’as tellement donné jusqu’ici Damon, il n’est que normal que je puisse te donner un peu en retour, mais pour cela tu dois me laisser faire.


Tout cela devenait trop sérieux, Elena ne voulait pas qu’ils aient ce genre de conversation, enfin pas ce soir du moins. Bien vite elle colla un sourire sur ses lèvres et passa ses bras autour du vampire pour tenter de changer le sujet qu’elle venait d’initier. Le reste de son discours pouvait lui permettre cela alors elle se hâta de s’en servir à son avantage.

- Je ne me mourrai pas écraser par toi, tu n’es pas si gros que cela. Oui tu as pris un peu de bedaine ces derniers mois, dit-elle en riant pour souligner la plaisanterie puisque la subtilité n’était pas de mise ce soir, mais tout de même pas suffisamment pour m’écraser. Et tu sais quoi? Je ne veux pas que tu me portes, si on ne tiens plus debout et bien tant pis! On aura qu’à dormir par terre si on n’arrive pas à se déplacer jusqu’à un lit. Ce qui me fait penser que je devrais sans doute avertir Jenna que je ne rentrerai pas cette nuit, je ne suis déjà plus en état de conduire. Elle releva son regard sur lui en disant cela, réalisant qu’elle ne lui avait pas demandé la permission de dormir dans le manoir. Si tu me permets de rester pour la nuit bien entendu. Sinon j’imagine qu’il y a toujours les taxis…


Eh oui elle aussi commençait sérieusement à ressentir les effets de l’alcool Après tout sa tolérance avait des limites plus restreintes que celle de son ami. Son discours pouvait avoir un double sens, et en ce moment elle ne s’en rendait même pas compte. Elle ne pensait tellement pas à mal que pour elle ce qu’elle venait de dire était tout à fait innocent. En même temps cela faisait partie de sa nature profonde avant que les Salvatore viennent tout chambouler son existence. Mais heureusement, encore aujourd’hui, quand elle perdrait tranquillement le contrôle d’elle-même, sa vraie nature profonde refaisait surface et ses propos devenaient teintés d’innocence, même si en réalité tout avait un double sens pour son auditeur.

Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore
Membre du Mois
Membre du Mois
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Klaus, Sasha, Blaine & Katherine
♠ INSCRIT LE : 26/09/2012
♠ SMS : 235
♠ LOCALISATION : Chez moi, où à la recherche d'une pauvre âme en détresse...
♠ GROUPE : Vampires
♠ JOB : Chasse... à l'homme

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Jeu 26 Fév - 11:56


Comment oublie-t-on?
Damon & Elena

- Cesse de geindre, tu es toi et c’est suffisant. Ça me convient très bien. Je ne te demande pas de changer, ce soir tu as tous les droits d’être entièrement toi et de faire ce que tu veux… ou presque!

Damon la regarda surpris et amusé. C’était bien la première fois qu’on lui disait être lui-même. Damon ne l’était que rarement, il préféré jouer la carte du mec insensible pour s’éviter toute souffrance inutile. Il n’avait jamais été très doué pour les relations humaines, sa relation avec Bonnie le démontrait aisément. Néanmoins, ce n’était pas une bonne idée de lui dire qu’il avait le droit de faire ce qu’il voulait car s’il s’écoutait, il serait déjà en train d’embrasser la brune, avec ou sans son accord.

« Dis donc ma belle, tu sais très que j’ai toujours les droits, comme si quelqu’un pouvait m’interdire quelque chose. »

Damon lui adressa un sourire un brin coquin. Damon sans ses éternelles conneries n’était pas Damon. Même un Damon bourré disait n’importe quoi et encore plus que ça. Le fait est que Damon se retrouvait sur ses jambes avec Elena, elle dansait mais lui était plutôt planté au milieu comme un débile.

- Il est certain que si tu ne me laisses pas essayer je ne pourrai jamais t’aimer, t'aider, je voulais dire t'aider! Pour une fois, laisse quelqu’un, enfin plus précisément moi, prendre un peu soin de toi. Tu m’as tellement donné jusqu’ici Damon, il n’est que normal que je puisse te donner un peu en retour, mais pour cela tu dois me laisser faire.

Damon resta bouche-bée. Elle avait vraiment dit… Non c’était son esprit perturbé qui s’imaginait n’importe quoi. Elena ne l’aimait pas. Elle ne l’aimerait jamais, elle était le grand amour de Stefan. Quand il redeviendrait lui, elle retomberait dans ses bras, et Damon resterait tout seul avec son pauvre petit cœur brisé.

« Elena t’es gentille mais, j’ai pas besoin d’aide. Je sais prendre soin moi tout seul ok ? »

Bon… La situation et son état n’illustrait pas vraiment ses propos mais Damon avait environ 150 ans, ce n’était plus un enfant ! Elle passa ses bras autour de lui et sa raison lui cria de la repousser, mais Damon était trop bourré pour l’écouter.

« Tu ne devrais pas te tenir si près de moi Elena, je serais capable de faire une connerie. »

Connaissant Elena et son entêtement, il n’était pas sûr que cela ait une quelconque influence sur elle mais bon…

Je ne me mourrai pas écraser par toi, tu n’es pas si gros que cela. Oui tu as pris un peu de bedaine ces derniers mois, mais tout de même pas suffisamment pour m’écraser. Et tu sais quoi? Je ne veux pas que tu me portes, si on ne tiens plus debout et bien tant pis! On aura qu’à dormir par terre si on n’arrive pas à se déplacer jusqu’à un lit. Ce qui me fait penser que je devrais sans doute avertir Jenna que je ne rentrerai pas cette nuit, je ne suis déjà plus en état de conduire. .Si tu me permets de rester pour la nuit bien entendu. Sinon j’imagine qu’il y a toujours les taxis…

Rester ici ? « Elle a dit rester ici Damon, pas dormir avec toi… » Heureusement que sa conscience était là… Mais en même temps il ne pouvait pas la mettre dehors avec de l’alcool dans le sang, s’il lui arrivait quelque chose on le lui mettrait sur son dos, et il ne se pardonnerait pas.

« Hum… Et bien tu peux rester ici si tu veux, mais malgré l’immensité de cette maison, on a que deux chambres, la mienne et celle de mon frère. Je me doute que tu ne veux pas dormir dans celle de mon frère, donc je te laisserai la mienne et je dormirai sur le canapé. T’en fais pas, y’a pas eu de filles dans mon lit depuis un moment. »

Damon ne voulait pas s’imposer avec la jeune femme, et à dire vrai, bien qu’il en rêvait, il ne pensait pas que dormir avec elle était une très bonne idée.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

_________________

Lily, you were a terrible mother when you were alive, and you were a terrible mother when you were dead
Damon Salvatore © PUMPKIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Gilbert
reckless and sturborn dangerous combination
reckless and sturborn dangerous combination
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Bekah
♠ INSCRIT LE : 07/07/2013
♠ SMS : 315
♠ LOCALISATION : Maison familiale Gilbert
♠ JOB : Étudiante

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Jeu 26 Fév - 15:42


Comment oublie-t-on?

feat Elena Gilbert et Damon Salvatore


Elena avait surpris du coin de l’œil l’air amusé et surpris de Damon quand elle lui avait demandé de rester lui-même.  Elle aimait constater qu’elle réussissait parfois à le surprendre, car honnêtement peu de chose surprenait Damon. En même temps avec plus de cent ans il en avait vu des choses dans sa longue vie.


« Dis donc ma belle, tu sais très bien que j’ai toujours les droits, comme si quelqu’un pouvait m’interdire quelque chose. »


- Ah oui?  Moi je crois qu’il y a quelqu’un qui peut t’interdire quelque chose et cela depuis des années… et ce quelqu’un c’est toi-même.  Et j’aime à penser que si je te demandais de ne pas faire un truc qui me dérange vraiment beaucoup tu y penserais avant d’agir.  Mais oui je sais, rien n’arrête le Grand Damon.


Elena lui fit un clin d’œil complice comme pour souligner le fait qu’elle était très consciente qu’il était plus que ce qu’il prétendait être. Elle ne le connaissait pas parfaitement, loin de là, et puis personne ne peut connaître un individu parfaitement, mais elle commençait à bien le comprendre.  Et honnêtement, plus elle découvrait le vrai Damon et plus elle l’appréciait et avait envie de passer du temps avec lui pour en découvrir plus.

Elle dansait doucement alors que lui semblait mettre tout son énergie à juste demeurer debout sans trop tanguer devant elle. Il semblait vouloir encore la garder à distance. Contre quoi luttait-il? Pourquoi il ne la laissait pas l’aider. Elle ne voulait pas lui faire du mal, du moins pas volontairement, mais comme le dit l’expression l’enfer est pavé de bonne intention. Elena avait cet énorme défaut de vouloir le bonheur des gens à qui elle tient en tout temps, et parfois cela la poussait à trop en faire et ça avait l’effet contraire. Il fallait espérer qu’elle n’en ferait pas trop avec Damon et que le résultat serait plus positif que négatif.



« Elena t’es gentille mais, j’ai pas besoin d’aide. Je sais prendre soin moi tout seul ok ? »


- Oui je vois cela. Elle jetta un rapide coup d’œil au désordre au sol et revint à Damon. De quoi as-tu si peur? Je sais que tu ne me le diras pas et que tu vas prétendre que tu n’as peur de rien, mais je le vois bien Damon.


Quand elle passa ses bras autour de lui elle le senti se raidir un peu, comme s’il résistait à un truc que lui seul pouvait connaître.


« Tu ne devrais pas te tenir si près de moi Elena, je serais capable de faire une connerie. »


-Ce n’est pourtant pas la première fois que l’on danse ensemble ou que je me retrouve si près de toi.


En disant cela un souvenir bien précis lui revint à l’esprit, alors qu’ils n’étaient que tous les deux et qu’il lui apprenait à se défendre, elle avait eu envie de lui sauter dessus et l’embrasser. À ce souvenir ses joues se teintèrent de rouge mais elle pourrait mettre cela sur le compte de l’alcool s’il s’en rendait compte.

Malgré toutes ses réticences, Damon accepta qu’elle passa la nuit sous le même toit que lui. Il lui offrait son lit, prétendant qu’il n’y avait pas d’autres chambres même si elle savait que c’était faux. Bon les autres chambres avaient besoin d’être rafraîchies oui, elles étaient inutilisables ce soir oui, mais elles existaient. Mais elle comprit le message. Il allait se sacrifier pour elle.



- Quoi aucune fille dans ton lit depuis un moment? What a shame! Mais je ne vais pas te voler ton lit, je suis plus petite, je peux très bien dormir sur le canapé. Tu es déjà gentil de me laisser dormir ici.


Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore
Membre du Mois
Membre du Mois
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Klaus, Sasha, Blaine & Katherine
♠ INSCRIT LE : 26/09/2012
♠ SMS : 235
♠ LOCALISATION : Chez moi, où à la recherche d'une pauvre âme en détresse...
♠ GROUPE : Vampires
♠ JOB : Chasse... à l'homme

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Jeu 26 Fév - 16:54


Comment oublie-t-on?
Damon & Elena

- Ah oui? Moi je crois qu’il y a quelqu’un qui peut t’interdire quelque chose et cela depuis des années… et ce quelqu’un c’est toi-même. Et j’aime à penser que si je te demandais de ne pas faire un truc qui me dérange vraiment beaucoup tu y penserais avant d’agir. Mais oui je sais, rien n’arrête le Grand Damon.

Damon leva les yeux au ciel pour la forme même s’il savait pertinemment qu’elle avait raison. Mais même bourré comme un trou, Damon refusait d’admettre ce qu’il prenait pour une faiblesse. Finalement, Katherine avait sûrement raison quand elle disait que la plus grande faiblesse d’un vampire était son humanité. C’était même plus que vrai, Stefan l’avait même abandonnée il y a peu, perdant Elena par la même occasion. Damon se plaignait de souffrir de ne pouvoir avoir Elena rien que pour lui, il pouvait choisir la même option que son frère. Après tout ils n’avaient fait que chambouler sa vie, le mieux pour Elena était sûrement qu’ils disparaissent et la laissent vivre sa vie. Damon se faisait des illusions, quelle vie pourrait-il bien offrir à la jeune femme ?

« Tu sais que je ferai n’importe quoi pour toi, même allé chercher Stefan je ne sais où, le ramener par la peau des fesses et lui faire retrouver ses esprits si tu me le demandais. »

Damon fut effrayé de la véracité de ces propos. Il ferait vraiment tout et n’importe quoi pour la jeune femme. Il fallait qu’il se ressaisisse, il ne fallait pas qu’Elena sache qu’il est toujours amoureux d’elle, il était persuadé qu’elle ne lui pardonnerait jamais. Mais plus le temps passé et plus il se sentait faible et démuni devant elle, devant sa douceur.

- Oui je vois cela. De quoi as-tu si peur? Je sais que tu ne me le diras pas et que tu vas prétendre que tu n’as peur de rien, mais je le vois bien Damon.

De quoi avait-il peur ? Il avait peur de lui dire « je t’aime », il avait peur de lui faire mal, de la faire souffrir, de perdre définitivement la seule femme qui a le plus compté dans sa misérable vie. Il avait envie de lui répondre ça, de le lui crier, mais il ne pouvait pas. Il se contenta de baisser la tête, serrant les poings devant sa propre faiblesse, il avait l’impression d’étouffer.

b]« Ne t’inquiète pas pour moi Elena, tout va très bien. Quoi… tu n’as jamais vu un mec qui venait de quitter sa copine ? »[/b]

Oups… Ce n’était pas prévu qu’il lui révèle sa rupture avec Bonnie… Et puis même si cela lui faisait de la peine de devoir l’admettre mais ce n’est pas sa rupture qui le mettait dans cet état. C’était ces sentiments refoulés qui le consumaient et qui allaient sûrement le tuer.

-Ce n’est pourtant pas la première fois que l’on danse ensemble ou que je me retrouve si près de toi.

C’était un bon exemple, mais toutes les autres fois il était sobre et il arrivait à se maîtriser, ce qui n’était pas le cas ce soir-là. Damon regarda la jeune femme et lui caressa doucement la joue mais il arrêta tout de suite après en réalisant son geste et il s’écarta de la jeune femme également.

« Excuse-moi Elena je ne sais pas ce que je fais je… Pardon. »

Il se sentait tellement pitoyable qu’il avait envie de sortir de son corps pour se donner une bonne gifle.

- Quoi aucune fille dans ton lit depuis un moment? What a shame! Mais je ne vais pas te voler ton lit, je suis plus petite, je peux très bien dormir sur le canapé. Tu es déjà gentil de me laisser dormir ici.

Si elle pensait qu’il allait la laisser su le canapé elle se trompait.

« Elena, je suis chez moi, tu es l’invitée alors ne fais pas d’histoires et prend ma chambre. De toute façon je ne sais pas si je serais capable de monter les escaliers et puis, si c’est comme les autres nuits que je passe en ce moment, je ne dormirai pas alors, ne discute pas d’accord ? »

Damon était resté absolument sérieux. En ce moment, Damon ne dormait pas, tous ces rêves étaient teintés de moments d’amour entre lui et Elena et il n’en pouvait plus, il avait presque envie d’aller supplier un des Originels pour être hypnotisé et cesser d’aimer la jeune femme.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

_________________

Lily, you were a terrible mother when you were alive, and you were a terrible mother when you were dead
Damon Salvatore © PUMPKIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Gilbert
reckless and sturborn dangerous combination
reckless and sturborn dangerous combination
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Bekah
♠ INSCRIT LE : 07/07/2013
♠ SMS : 315
♠ LOCALISATION : Maison familiale Gilbert
♠ JOB : Étudiante

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Jeu 26 Fév - 19:09


Comment oublie-t-on?

feat Elena Gilbert et Damon Salvatore


« Tu sais que je ferai n’importe quoi pour toi, même allé chercher Stefan je ne sais où, le ramener par la peau des fesses et lui faire retrouver ses esprits si tu me le demandais. »


Voilà une déclaration qui surpris la demoiselle. Pourquoi elle voudrait qu’il lui ramène Stefan? Been there, done that. Elle ne voulait plus retomber dans cette histoire. Elle voulait réellement tourner la page et en écrire une nouvelle. Il fallait qu’il le comprenne. Pourquoi elle y tenait tant? Elle ne le savait pas trop, ou enfin elle préférait se mentir et prétendre ne pas connaître la raison profonde à cette volonté.


- Non! Non! Non! Bravo Elena! Elle aurait pu rester plus calme, la voilà qui se reprend du coup. Discuter, enfin avoir ce type de discussion quand l’alcool commence à brouiller son jugement ce n’était pas la meilleure idée à vie. Damon je ne te demanderai plus jamais une telle chose. Tu l’as déjà ramené une fois, et il a décidé de tout gâcher lui-même. Il a fait son choix et j’ai fait le mien. Il n’y aura plus jamais de Stefan et Elena. Je veux passer à autre chose et j’aimerais que toi aussi tu en fasses autant. Cesse de te dire que tu dois faire passer ton frère avant tout, et surtout avant toi. Elle fronça un peu les sourcils réalisant que ce n’était pas tout à fait juste ce qu’elle venait de dire. Elle se devait de corriger le tir et rapidement. Non en fait je voulais plutôt dire, cesse de faire passer tout avant toi-même, avant ton bonheur. Je ne crois pas que tu puisses rendre les gens autour de toi heureux si tu ne l’es pas toi-même. Je veux te voir heureux Damon, sincèrement. Alors cesse de te torturer avec ces histoires.


Ouf! Pour quelqu’un qui avait eu l’intention première de changer les idées du vampire et de chasser cette ambiance désolante pour une plus légère, festive, elle avait lamentablement échoué. Et le prochain aveu du vampire ne fut que confirmer sa constatation.


« Ne t’inquiète pas pour moi Elena, tout va très bien. Quoi… tu n’as jamais vu un mec qui venait de quitter sa copine ? »


- Quoi? Est-ce qu’elle avait bien compris ce qu’elle venait d’entendre? Venait-il vraiment de lui dire qu’il avait rompu avec Bonnie? Je… je suis désolée de l’apprendre. Non en fait elle n’était pas réellement si désolée. Oui elle avait de la compassion pour la peine que devait ressentir Bonnie et Damon, mais une partie d’elle jubilait. Cette partie qui avait été jalouse de leur relation, du fait que Damon ne pensait plus à elle de la même manière maintenant. Mais en même temps elle se trouvait si mesquine de ressentir tout cela. Je comprends mieux ton état du coup.


Quelques souffles plus tard la brunette senti ce doux contact sur sa joue. Son seul regret fut que cela fut si court. Et le pire c’est qu’il s’excuse. Qu’est-ce qu’elle a fait pour qu’il regrette ce simple geste? Mais ils prenaient tous les deux une pente glissante et elle décida de ne rien ajouter se contentant de lui faire un petit signe négatif de la tête pour lui faire savoir qu’il n’avait pas à s’excuser. Et avec tout cela il venait de s’éloigner, comme s’il la repoussait. Elle en fut blessée, mais elle comprenait. Il avait une peine de cœur, il venait de rompre avec sa copine et elle elle était là à l’enlacer. C’était tellement déplacé de sa part, on ne fait pas cela, mais elle avait envie d’être près de lui.


« Elena, je suis chez moi, tu es l’invitée alors ne fais pas d’histoires et prend ma chambre. De toute façon je ne sais pas si je serais capable de monter les escaliers et puis, si c’est comme les autres nuits que je passe en ce moment, je ne dormirai pas alors, ne discute pas d’accord ? »


- Je me suis invitée toute seule…  mais soit, je vais dormir dans ta chambre, mais tu le feras toi aussi parce que je ne veux pas être seule là-haut.


Quoi? Mais qu’est-ce qu’elle vient de dire? Oui oui c’est ce qu’elle voulait mais de là à le lui dire à voix haute? Elena tu vas finir par foutre le bordel ma grande, il faut que tu filtres tes paroles.

Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore
Membre du Mois
Membre du Mois
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Klaus, Sasha, Blaine & Katherine
♠ INSCRIT LE : 26/09/2012
♠ SMS : 235
♠ LOCALISATION : Chez moi, où à la recherche d'une pauvre âme en détresse...
♠ GROUPE : Vampires
♠ JOB : Chasse... à l'homme

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Ven 27 Fév - 14:39


Comment oublie-t-on?
Damon & Elena

- Non! Non! Non!

Damon fut surpris du nouveau ton employé par la jeune femme. Il ne comprenait pas pourquoi elle s’énervait tout d’un coup. Il ne voyait pas ce qui avait pu la mettre en colère de la sorte, il n’avait fait qu’évoquer la possibilité de ramener Stefan, ce n’était pas ce qu’elle voulait ? Elle était pourtant amoureuse de lui, c’était son grand amour.

Damon je ne te demanderai plus jamais une telle chose. Tu l’as déjà ramené une fois, et il a décidé de tout gâcher lui-même. Il a fait son choix et j’ai fait le mien. Il n’y aura plus jamais de Stefan et Elena. Je veux passer à autre chose et j’aimerais que toi aussi tu en fasses autant. Cesse de te dire que tu dois faire passer ton frère avant tout, et surtout avant toi. Non en fait je voulais plutôt dire, cesse de faire passer tout avant toi-même, avant ton bonheur. Je ne crois pas que tu puisses rendre les gens autour de toi heureux si tu ne l’es pas toi-même. Je veux te voir heureux Damon, sincèrement. Alors cesse de te torturer avec ces histoires.

Damon fut sidéré par les par les paroles de la brune. Il ne comprenait vraiment pas son changement de comportement. Il avait pourtant toujours été persuadé que Stefan était le grand amour d’Elena, même si cela lui faisait plus de mal qu’autre chose de l’admettre… Elle voulait le voir heureux ? Elle n’avait qu’à lui dire qu’elle l’aime et il serait le vampire le plus heureux du monde. Mais il doutait qu’une chose pareille se produise un jour.

« Elena, Stefan est mon petit frère il est normal que je le fasse passer avant, tu en fais autant avec Jérémy. Et puis… Je t’ai déjà dis de ne pas m’inquiéter pour moi, je vais bien je suis heureux, tout le monde est heureux. »

Ce n’était pas la vérité. Pas du tout, mais aucune importance, aucun intérêt de se confesser sur ses sentiments non partagés maintenant.

- Quoi? Je… je suis désolée de l’apprendre.Je comprends mieux ton état du coup.

Quoi ? Il n’était pas triste à cause de sa séparation… Il était triste de ne pas pouvoir se comporter comme il le voulait avec Elena, voilà tout. Mais il ne pensait pas que ce soit une bonne idée de le lui dire. Mais il était trop bourré pour inventer une excuse plausible.

« Ne le sois pas, ce n’est rien. Je ne pouvais plus lui mentir sur mes sentiments. Le problème c’est que malgré tout, j’en aime une autre et je ne pouvais plus faire semblant. Mais cette fille ne m’aimera jamais, et je m’en voudrai trop de gâcher notre amitié et puis… Stefan m’en voudrait. »

Damon espérait qu’elle ne fasse pas le rapprochement avec elle, mais il lui avait dit qu’il ne l’aimait plus donc normalement… elle ne se rendrait compte de rien.

- Je me suis invitée toute seule… mais soit, je vais dormir dans ta chambre, mais tu le feras toi aussi parce que je ne veux pas être seule là-haut.

Damon ne répondit rien. Si elle y tenait… A pire il n’aurait qu’à s’éclipser quand elle dormirait. Il lui sourit éteignit la musique, ramassa les poches de sang, prit la main de la jeune femme et la traîna jusqu’à sa chambre, il s’écroula ensuite sur le dos sur son lit qui pouvait accueillir trois personnes faciles, et but une poche de sang.

« Tu peux continuer à me parler ne t’en fais pas, je ne compte pas dormir. »

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

_________________

Lily, you were a terrible mother when you were alive, and you were a terrible mother when you were dead
Damon Salvatore © PUMPKIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Gilbert
reckless and sturborn dangerous combination
reckless and sturborn dangerous combination
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Bekah
♠ INSCRIT LE : 07/07/2013
♠ SMS : 315
♠ LOCALISATION : Maison familiale Gilbert
♠ JOB : Étudiante

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Ven 27 Fév - 16:43


Comment oublie-t-on?

feat Elena Gilbert et Damon Salvatore


« Elena, Stefan est mon petit frère il est normal que je le fasse passer avant, tu en fais autant avec Jérémy. Et puis… Je t’ai déjà dis de ne pas m’inquiéter pour moi, je vais bien je suis heureux, tout le monde est heureux. »


- Et tu penses sincèrement que je vais te croire? C’est surement le plus gros mensonge que tu aies essayé de me faire croire à ce jour Damon Salvatore. T’es plus malheureux que moi en ce moment je le vois bien. Moi j’ai la chance de t’avoir ça m’aide beaucoup, toi tu as qui? Elena avait pris conscience d’une chose depuis qu’elle connaissait l’existence des vampires : ils finissaient presque toujours par perdre ceux qu’ils connaissent et apprécient puisque personne sauf eux n’est éternel. Damon devait se sentir si seul parfois. Il faut prendre soin de sa famille oui, mais pas nécessairement au détriment de soi-même. Et puis Stefan est aussi éternel que toi, tu ne peux pas toujours le faire passer en premier. Ce n’est pas sain.

Comment elle pourrait faire comprendre à Damon qu’il a le droit de ne penser qu’à lui en ce moment. Stefan est parti, il s’en fiche bien de son frère ou même d’elle. Alors pourquoi eux ils devraient encore penser à lui? La tête commençait à lui tourner à trop penser avec tout cet alcool.


« Ne le sois pas, ce n’est rien. Je ne pouvais plus lui mentir sur mes sentiments. Le problème c’est que malgré tout, j’en aime une autre et je ne pouvais plus faire semblant. Mais cette fille ne m’aimera jamais, et je m’en voudrai trop de gâcher notre amitié et puis… Stefan m’en voudrait. »


- Pourquoi cette fille ne t’aimerait jamais? Tu as tant à offrir Damon. Cet aveu avait fait naître une petite pointe de jalousie dans son cœur. Encore une fois elle avait une preuve qu’elle n’avait été qu’une passade dans sa vie. Au moins vous êtes amis, mais honnêtement je ne vois pas pourquoi Stefan t’en voudrait, tu as bien le droit d’avoir quelqu’un à tes côtés toi aussi.


Il n’y avait pas que Damon qui devenait abruti sous l’effet de l’alcool, Elena aussi. Elle ne comprit pas immédiatement ce que tout cela pouvait impliquer. Damon devait en être soulagé et déçu à la fois.


Il ferma le système de son, et elle elle restait plantée là à le fixer agir sans réagir. Les dernières paroles du vampire continuaient à tourner dans son esprit, il était amoureux d’une autre fille. Dans l’espace de quelques minutes, elle était passée de « heureuse d’apprendre qu’il était célibataire à malheureuse qu’il soit déjà en amour avec une autre ». Elle se trouvait tellement stupide, elle venait de quitter Stefan il y avait quoi une semaine environ, et elle était jalouse de la vie amoureuse de Damon. Pourtant il n’avait pas plus l’air heureux qu’elle. Il lui prit la main et la guida jusqu’à sa chambre. Elle prit le temps d’envoyer un texto à Jenna pour l’avertir de son absence cette nuit. Elle contourna le lit, posa son cellulaire sur la table de nuit, retira ses bottes et s’allongea sur le lit, ne pouvant s’empêcher d’observer l’homme allongé non loin d’elle.


« Tu peux continuer à me parler ne t’en fais pas, je ne compte pas dormir. »


- Pourquoi tu ne dors pas? Et ne me sors pas tes histoires que les vampires n’ont pas réellement besoin de repos comme les humains. Tu as dit que cela faisait plusieurs nuits que tu ne dormais plus. Tu fais des cauchemars? Moi ça m’arrive souvent dernièrement… je rêve que Stefan revient à Mystic Falls et me tue parce qu’il en a envie.


C’était bien la première fois qu’elle verbalisait un tel truc. C’est sans aucun doute sa culpabilité qui lui causait tous ses cauchemars. Mais elle n’y pouvait rien pour le moment, elle se disait qu’avec le temps tout cela cesserait.

Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore
Membre du Mois
Membre du Mois
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Klaus, Sasha, Blaine & Katherine
♠ INSCRIT LE : 26/09/2012
♠ SMS : 235
♠ LOCALISATION : Chez moi, où à la recherche d'une pauvre âme en détresse...
♠ GROUPE : Vampires
♠ JOB : Chasse... à l'homme

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Ven 27 Fév - 18:05


Comment oublie-t-on?
Damon & Elena

- Et tu penses sincèrement que je vais te croire? C’est surement le plus gros mensonge que tu aies essayé de me faire croire à ce jour Damon Salvatore. T’es plus malheureux que moi en ce moment je le vois bien. Moi j’ai la chance de t’avoir ça m’aide beaucoup, toi tu as qui ? Il faut prendre soin de sa famille oui, mais pas nécessairement au détriment de soi-même. Et puis Stefan est aussi éternel que toi, tu ne peux pas toujours le faire passer en premier. Ce n’est pas sain.

Pourquoi voulait-elle tout le temps lui faire la morale ? Il n’était pas un gamin même si son comportement laissait planer le doute. Bien sûr qu’il n’était pas heureux mais il ne pouvait pas lui dire même si cela le démangeait. Il avait tellement envie de lui avouer ses sentiments que cela lui faisait mal.

« Elena, arrête de te prendre pour ma maman par pitié. Je suis un grand garçon, et pour moi Stefan passerait toujours avant tout il est… il est tout ce qu’il me reste. Je n’ai personne d’autre que lui, et ne commence pas à me dire que j’ai des amis où je ne sais pas quoi. Oui vous êtes peut être mes amis pour le moment, mais vous allez finir par mourir et je me retrouverai encore seul alors à quoi bon nouer des liens ? »

Il avait conscience que peut être elle le prendrait mal mais il s’en moquait. Il avait mal, et il voulait faire taire sa douleur. D’autant plus que pour une fois il était parfaitement sincère. Bien sûr, s’il écoutait ses instincts les plus profonds, il transformait Elena pour la garder près de lui éternellement, il doutait que cela soit au goût de la jeune femme.

- Pourquoi cette fille ne t’aimerait jamais? Tu as tant à offrir Damon. Au moins vous êtes amis, mais honnêtement je ne vois pas pourquoi Stefan t’en voudrait, tu as bien le droit d’avoir quelqu’un à tes côtés toi aussi.

Oui bien sûr… Il se voyait mal dire à Stefan « ah au fait Steffie, je sors avec ton ex tu m’en veux pas trop ? » Ah oui aucun problème… Mais ça Elena n’en savait rien. Heureusement, ou malheureusement, elle n’avait pas fait le rapprochement avec elle-même. Il ne répondit rien ne voulant pas aggraver son cas.

Il avait ramené la belle dans sa chambre, sachant pertinement, que c’était une très mauvaise idée. Sentir la jeune femme allongée près de lui, dans son lit le mettait dans tous ses états, une vraie adolescente ! Pitoyable voilà ce qu’il était…

- Pourquoi tu ne dors pas? Et ne me sors pas tes histoires que les vampires n’ont pas réellement besoin de repos comme les humains. Tu as dit que cela faisait plusieurs nuits que tu ne dormais plus. Tu fais des cauchemars? Moi ça m’arrive souvent dernièrement… je rêve que Stefan revient à Mystic Falls et me tue parce qu’il en a envie.

Damon sourit. Non… Il ne faisait pas vraiment de cauchemars… Mais il ne pouvait pas en parler à Elena si ? Il lui avait déjà fourni beaucoup trop d’informations, mais l’alcool lui brouillait tous les neurones il ne savait plus quoi faire il était totalement perdu.

« Ne crains rien Elena, je ne laisserai pas Stefan te faire de mal, jamais.Il marqua une courte pose, avant de se redresser en position assise sans regarder la jeune femme. Non, ce ne sont pas des cauchemars, c’est plutôt… le plus beau des rêves, ce qui n’arrivera jamais. Je me vois avec la fille que j’aime, et… elle m’aime aussi. Et j’en ai marre de voir ça parce que ça n’arrivera jamais. Elena… il faut que je te dise quelque chose… La fille dont je t’ai parlé tout à l’heure, si Stefan m’en voudrait, c’est parce que cette fille c’est toi. Je sais que je t’ai dis que je n’avais plus de sentiments pour toit mais je t’ai menti. Je ne t’ai jamais oubliée, et j’ai rompu avec Bonnie parce que tous les jours je priais pour qu’elle soit toi. Je suis complètement fou amoureux de toi et j’en suis absolument désolé, ne t’en fais pas je sais que c’est pas réciproque et je… Je suis désolé. »

Damon se leva, près à s’en aller, il avait besoin de se défouler, regrettant amèrement ses paroles, mais il fallait que ça sorte… Il pourrait toujours l’hypnotiser, il l’avait déjà fait après tout… Elle n’aurait qu’à tout oublier et reprendre une vie normale.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

_________________

Lily, you were a terrible mother when you were alive, and you were a terrible mother when you were dead
Damon Salvatore © PUMPKIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Gilbert
reckless and sturborn dangerous combination
reckless and sturborn dangerous combination
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Bekah
♠ INSCRIT LE : 07/07/2013
♠ SMS : 315
♠ LOCALISATION : Maison familiale Gilbert
♠ JOB : Étudiante

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Ven 27 Fév - 20:26


Comment oublie-t-on?

feat Elena Gilbert et Damon Salvatore


« Elena, arrête de te prendre pour ma maman par pitié. Je suis un grand garçon, et pour moi Stefan passerait toujours avant tout il est… il est tout ce qu’il me reste. Je n’ai personne d’autre que lui, et ne commence pas à me dire que j’ai des amis où je ne sais pas quoi. Oui vous êtes peut être mes amis pour le moment, mais vous allez finir par mourir et je me retrouverai encore seul alors à quoi bon nouer des liens ? »


- Je ne me prends pas pour ta mère... tu ne comprends rien à rien parce que tu ne peux pas admettre que je tienne réellement beaucoup à toi, peut-être même trop. Mais laisse tomber on a trop bu tous les deux pour une telle conversation.

Bien entendu tout cela avait été dit sans aucune agressivité. Loin de là. Le ton était plutôt triste, parce que la demoiselle ne savait plus quoi dire ou faire pour qu’il comprenne qu’elle se souciait réellement de lui, de ce qu’il ressentait, ce qu’il vivait. Damon avait sans doute trop souffert par le passé pour accepter qu’on puisse être sincère dans ses intentions quand il s’agissait de sa personne et Elena trouvait cela très triste. Elle préféra passer sous silence le fait qu’elle allait mourir et que lui non. Que lui allait une fois de plus perdre une amie et qu’il n’y pouvait rien. Elle en était consciente également et elle ne voulait pas focuser là-dessus.

Désormais allongée sur le lit du vampire elle ne pouvait le quitter du regard. Elle venait de lui avouer qu’elle faisait des cauchemars au sujet de son ex et lui il souriait. Oui ses rêves étaient risibles mais tout de même. Pourtant elle ne lui en voulu pas du tout. Et de toute manière le reste de son discours lui fit oublier cela très rapidement.



« Non, ce ne sont pas des cauchemars, c’est plutôt… le plus beau des rêves, ce qui n’arrivera jamais. Je me vois avec la fille que j’aime, et… elle m’aime aussi. Et j’en ai marre de voir ça parce que ça n’arrivera jamais. Elena… il faut que je te dise quelque chose… La fille dont je t’ai parlé tout à l’heure, si Stefan m’en voudrait, c’est parce que cette fille c’est toi. Je sais que je t’ai dit que je n’avais plus de sentiments pour toi mais je t’ai menti. Je ne t’ai jamais oubliée, et j’ai rompu avec Bonnie parce que tous les jours je priais pour qu’elle soit toi. Je suis complètement fou amoureux de toi et j’en suis absolument désolé, ne t’en fais pas je sais que c’est pas réciproque et je… Je suis désolé. »

Sous le choc Elena resta bouche bée. L’alcool ralentissait son cerveau, elle mit donc trop de temps à comprendre la portée des paroles du vampire, ce dernier ayant eu le temps de se lever et quitter le lit. Elle devait avoir l’air idiote présentement, allongée sur le côté, appuyée sur son coude pour se redresser un peu, la bouche à moitié ouverte sous le choc et incapable de parler. Son cœur lui criait de se lever et aller lui sauter dans les bras mais son corps ne répondait pas du tout.


- Tu es amoureux de moi... Ce n’était pas une question, mais plus sa manière à elle de bien faire rentrer cela dans son esprit embrouillé et de le réaliser pleinement. S’il se donne la peine de jeter un regard sur elle il verra naître un sourire sur les lèvres de la douce. Et moi qui était jalouse de cette fille… alors que c’était moi depuis le début?


Est-ce que c’était déplacé d’avouer au frère de son ex-petit ami qu’elle était loin d’avoir uniquement des sentiments amicaux à son sujet? Oui sans nul doute. En temps normal elle aurait su se taire mais ce soir non, l’alcool avait anéanti toutes ses inhibitions.


- Depuis cette fameuse histoire où j’ai cru, ou plutôt où tout le monde a cru, que tu allais mourir, je n’ai jamais pu oublier ce qui c’était passé entre nous. J’ai préféré faire comme si rien de tout cela ne s’était produit. Tout ce temps que l’on a passé ensemble pendant que Stefan avait disparu, je n’aurais pas dû le faire, surtout que je m’attachais beaucoup trop à toi. Il y a eu de ces moments où j’avais toutes les difficultés du monde à ne pas me jeter dans tes bras. Et même après le retour de Stefan, grâce à toi, je n’arrivais pas à te chasser de mes pensées totalement. Puis Bonnie était là aussi, je ne pouvais pas faire du mal à ma meilleure amie… J’ai donc fait le nécessaire pour que tout cela ne paraisse pas trop, ce qui explique le fait que j’ai plus ou moins cesser de te voir parce que c’était trop difficile de te voir et ne rien te dire, ne rien faire. Et tu vois le résultat, je suis ici parce que je ne pouvais plus résister et cela même si en venant j’étais convaincue que tu étais toujours avec Bonnie et que je me ferais du mal.


Elle aussi venait de trop en dire mais bon il avait été honnête avec elle et elle se sentait en droit de l’être à son tour. D’autant plus qu’il disait l’aimer. Mais encore en ce moment tout cela lui semblait à moitié vraisemblable.

Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore
Membre du Mois
Membre du Mois
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Klaus, Sasha, Blaine & Katherine
♠ INSCRIT LE : 26/09/2012
♠ SMS : 235
♠ LOCALISATION : Chez moi, où à la recherche d'une pauvre âme en détresse...
♠ GROUPE : Vampires
♠ JOB : Chasse... à l'homme

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Sam 28 Fév - 22:07


Comment oublie-t-on?
Damon & Elena

- Je ne me prends pas pour ta mère... tu ne comprends rien à rien parce que tu ne peux pas admettre que je tienne réellement beaucoup à toi, peut-être même trop. Mais laisse tomber on a trop bu tous les deux pour une telle conversation.

Damon ne savait pas vraiment comment prendre les paroles de la jeune femme. Il avait senti son cœur s’accélérer lorsque la jeune femme avait avoué tenir à lui. Mais il ne fallait pas qu’il se fasse des espoirs. Elena l’aimait comme un ami, quelqu’un sur qui elle pouvait compter, se reposer… L’alcool n’avait un bon effet sur aucun d’eux.

Il avait préféré ne rien répondre, l’emmenant dans sa chambre avec une boule au ventre. Et le pire arriva. Il avait déballé tout ce qu’il avait sur le cœur. Lui avait avoué avoir des sentiments amoureux pour elle. Il est vrai que sur le coup, il s’était senti mieux sur le moment, comme plus léger. Il n’avait pas ce poids qui lui oppressait le cœur à chaque instant. Mais il s’était rendu compte très vite de son erreur. Il venait de faire la pire bêtise de sa vie, gâchant son amitié avec la jeune femme. Il s’était donc levé, destiné à fuir cette chambre, et fuir la jeune femme, n’ayant pas la force d’affronter son regard.

- Tu es amoureux de moi... . Et moi qui était jalouse de cette fille… alors que c’était moi depuis le début?

Damon se stoppa, pas vraiment sûr de savoir quoi faire.

- Depuis cette fameuse histoire où j’ai cru, ou plutôt où tout le monde a cru, que tu allais mourir, je n’ai jamais pu oublier ce qui c’était passé entre nous. J’ai préféré faire comme si rien de tout cela ne s’était produit. Tout ce temps que l’on a passé ensemble pendant que Stefan avait disparu, je n’aurais pas dû le faire, surtout que je m’attachais beaucoup trop à toi. Il y a eu de ces moments où j’avais toutes les difficultés du monde à ne pas me jeter dans tes bras. Et même après le retour de Stefan, grâce à toi, je n’arrivais pas à te chasser de mes pensées totalement. Puis Bonnie était là aussi, je ne pouvais pas faire du mal à ma meilleure amie… J’ai donc fait le nécessaire pour que tout cela ne paraisse pas trop, ce qui explique le fait que j’ai plus ou moins cesser de te voir parce que c’était trop difficile de te voir et ne rien te dire, ne rien faire. Et tu vois le résultat, je suis ici parce que je ne pouvais plus résister et cela même si en venant j’étais convaincue que tu étais toujours avec Bonnie et que je me ferais du mal.

Damon se retourna lentement vers elle. Lui avait-elle avoué ses sentiments ? Son cœur tambourinait dans sa poitrine. Il s’avança lentement vers elle, s’arrêtant à quelques centimètres d’elle. Il ne savait pas quoi faire ni quoi dire. En revanche, il voulait vérifier s’il avait bien compris, car avec l’alcool, tout cela n’était peut être que le produit de son imagination. Et si c’était cela, il ne s’en remettrait pas. Il leva sa main et caressa doucement la joue de la jeune femme, remettant une de ses mèches de cheveux derrière son oreille.

« Elena… ne me donne pas de faux espoirs je t’en supplie. Je ne m’en remettrai sûrement pas. Est-ce que… Est-ce que tu viens clairement d’admettre que tu avais des sentiments ou ce n’est que l’imagination de mon esprit torturé ? Parce que si tu viens de me dire que tu m’aimes, cela aura des conséquences. Tout d’abord tu feras de moi le vampire le plus heureux du monde, ensuite, mon frère essaiera de me tuer et tous tes amis te diront que tu fais une grande erreur, et ils auront raison, je ne suis pas le gentil garçon, je ne suis pas le prince charmant. Je suis le m »chant garçon qui brise le cœur des adolescentes. Mais si tu m’aimes je te jure de te rendre heureuse comme jamais aucun garçon ne t’as rendu heureuse. »

Damon n’en avait pas conscience, mais il s’était encore approché de la jeune femme durant sa tirade, son visage se retrouvant à quelques centimètres de celui de la jeune femme, leurs lèvres se frôlant presque.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

_________________

Lily, you were a terrible mother when you were alive, and you were a terrible mother when you were dead
Damon Salvatore © PUMPKIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Gilbert
reckless and sturborn dangerous combination
reckless and sturborn dangerous combination
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Bekah
♠ INSCRIT LE : 07/07/2013
♠ SMS : 315
♠ LOCALISATION : Maison familiale Gilbert
♠ JOB : Étudiante

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Dim 1 Mar - 0:57


Comment oublie-t-on?

feat Elena Gilbert et Damon Salvatore


Elena venait de lui avouer à mots un peu couverts qu’il n’était pas le seul à ressentir plus que de la simple amitié en ce qui les concernait. Il ne l’avait pas regardé, demeurant dos à elle durant tout ce temps, alors qu’elle-même se redressait lentement pour s’approcher du bord du lit. S’il fuyait elle le poursuivrait. Il devait cesser d’avoir peur d’elle de la sorte, ça devenait lourd. Mais avait-il seulement compris ce qu’elle tentait de lui dire? Dans son état elle en doutait un peu. Maintenant à genoux au bord du lit elle attendait de voir ce qu’il ferait. Elle ignorait où tout cela allait les mener, mais elle ne voulait pas vivre avec des « si j’avais » car cela ne produisait que des regrets.

Heureusement le vampire se retourna lentement pour la regarder, et même revenir vers elle. Elle senti son cœur s’alléger de soulagement qu’il ne soit pas parti, et en même temps son rythme cardiaque s’emballait de plus en plus. Au contact de ses doigts sur sa joue elle ferma les yeux comme pour mieux apprécier cette simple caresse, le laissant replacer une mèche de ses cheveux. Ce n’est qu’en entendant sa voix qu’elle releva les paupières pour le regarder.



« Elena… ne me donne pas de faux espoirs je t’en supplie. Je ne m’en remettrai sûrement pas. Est-ce que… Est-ce que tu viens clairement d’admettre que tu avais des sentiments ou ce n’est que l’imagination de mon esprit torturé ? Parce que si tu viens de me dire que tu m’aimes, cela aura des conséquences. Tout d’abord tu feras de moi le vampire le plus heureux du monde, ensuite, mon frère essaiera de me tuer et tous tes amis te diront que tu fais une grande erreur, et ils auront raison, je ne suis pas le gentil garçon, je ne suis pas le prince charmant. Je suis le méchant garçon qui brise le cœur des adolescentes. Mais si tu m’aimes je te jure de te rendre heureuse comme jamais aucun garçon ne t’as rendu heureuse. »


Elena l’écoutait attentivement, laissant un simple sourire venir animer ses lèvres. Il avait compris ce qu’elle venait d’avouer, mais il désirait une confirmation plus précise afin de n’avoir plus aucun doute. Cela elle pouvait bien le faire, elle n’avait plus aucun problème à être totalement honnête avec lui.


- Au tout début, quand tu es arrivé à Mystic Falls, je ne t’aimais pas du tout. Je te tolérais parce que tu étais le frère de Stefan et que je devais le faire pour lui. Puis avec le temps j’ai commencé à te connaître et te comprendre bien malgré toi. Tu cherchais toujours à me garder à distance mais en même temps tu t’arrangeais pour que je ne t’oublie pas. J’ai bien cru pendant un moment que tu allais me faire perdre la raison. Mais la vie en avait apparemment décidé autrement… on a dû coopérer et j’ai pu voir un peu plus loin que la barrière que tu avais dressé autour de toi et j’ai eu envie de plus. Les événements ont fait que j’ai eu cette chance de passer beaucoup de temps avec toi et plus le temps passait et plus j’avais envie d’être près de toi. Mais j’ai tenté de tuer ces nouveaux sentiments parce que j’étais toujours avec Stefan et je voyais bien que tu te rapprochais de Bonnie. Mais si je suis honnête je n’ai jamais réussi à le faire. Je me suis éloignée pour que ce soit tolérable. Encore en ce moment j’ai des doutes… non pas sur ce que je ressens, parce que je suis très consciente que je t’aime réellement et pas d’amitié, mais sur nos chances de pouvoir réussir une relation amoureuse sans se détruire un et l’autre.


Voilà c’était dit. Elle l’aimait et lui avait avoué, mais elle avait aussi admis avoir un peu peur de ce qui allait se produire. Par contre cette peur n’était pas suffisante pour qu’elle refuse de tenter l’expérience. Elle était convaincue qu’il pouvait la rendre très heureuse mais aussi très malheureuse, restait à voir lequel des deux serait le plus fort. Elle eut soudainement peur qu’il ne mette un frein à tout ceci alors que ça n’avait pas encore débuter et rapidement elle repris la parole.


- Je t’aime Damon, et je veux être avec toi. Je sais très bien que personne de mon entourage n’approuvera notre relation, mais je m’en fou totalement. Ce n’est pas à eux à décider pour moi. Je suis consciente que ce ne sera pas toujours facile mais rien de bien ne vient dans la facilité. Tu n’es pas un méchant garçon, alors cesse de dire cela. Tu donneras l’image que tu veux de toi aux autres, mais j’aimerais qu’avec moi tu aies le cran d’être toi-même. C’est sans nul doute la meilleure façon de me prouver que tu m’aimes.


Il était si près d’elle, elle sentait son souffle chaud sur ses lèvres. Malgré cette proximité, il ne l’avait pas embrassé, lui donnant la chance de lui avouer ses sentiments et de s’expliquer à son tour. Cela ne durerait sans doute pas très longtemps maintenant mais c’était justement ce qu’elle désirait. Elle glissa ses mains sur les flancs du vampire pour aller nouer ses doigts derrière le creux de son dos, éliminant le peu d’espace qui restait entre leurs corps. Son cœur battait si fort sous l’anticipation de ce qui allait suivre qu’il devait surement l’entendre.

Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore
Membre du Mois
Membre du Mois
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Klaus, Sasha, Blaine & Katherine
♠ INSCRIT LE : 26/09/2012
♠ SMS : 235
♠ LOCALISATION : Chez moi, où à la recherche d'une pauvre âme en détresse...
♠ GROUPE : Vampires
♠ JOB : Chasse... à l'homme

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Dim 1 Mar - 1:33


Comment oublie-t-on?
Damon & Elena

Damon écouta avec délice le rythme cardiaque de la jeune fille s’accélérer grâce à son ouïe plus développée que les humains ordinaires. Il était toujours perplexe quant à la réalité de la situation. Il y avait toujours un doute dans un coin de son esprit qui avait peur qu’il se réveille tout seul dans son lit comme souvent, se rendant compte que tout cela n’est qu’un rêve et qu’Elena est toujours en couple avec son petit frère. Tandis qu’il observait la jeune femme, il essaya de se convaincre que tout ceci était bien réel. Il était sûr que son cœur n’avait jamais battu aussi rapidement. Il était si proche d’elle, aussi bien physiquement que psychologiquement. Si c’était un rêve… Faites qu’il ne se réveille pas, jamais… Autant mourir dans son sommeil. Ce qui était impossible pour un vampire bien entendu…

- Au tout début, quand tu es arrivé à Mystic Falls, je ne t’aimais pas du tout. Je te tolérais parce que tu étais le frère de Stefan et que je devais le faire pour lui. Puis avec le temps j’ai commencé à te connaître et te comprendre bien malgré toi. Tu cherchais toujours à me garder à distance mais en même temps tu t’arrangeais pour que je ne t’oublie pas. J’ai bien cru pendant un moment que tu allais me faire perdre la raison. Mais la vie en avait apparemment décidé autrement… on a dû coopérer et j’ai pu voir un peu plus loin que la barrière que tu avais dressé autour de toi et j’ai eu envie de plus. Les événements ont fait que j’ai eu cette chance de passer beaucoup de temps avec toi et plus le temps passait et plus j’avais envie d’être près de toi. Mais j’ai tenté de tuer ces nouveaux sentiments parce que j’étais toujours avec Stefan et je voyais bien que tu te rapprochais de Bonnie. Mais si je suis honnête je n’ai jamais réussi à le faire. Je me suis éloignée pour que ce soit tolérable. Encore en ce moment j’ai des doutes… non pas sur ce que je ressens, parce que je suis très consciente que je t’aime réellement et pas d’amitié, mais sur nos chances de pouvoir réussir une relation amoureuse sans se détruire un et l’autre.

Damon retira sa main et baissa la tête aux propos de la jeune femme. Elle avait raison, ils se feraient du mal. Elena resterait Elena et Damon resterait Damon. Il n’avait que trop d’espoirs. Il n’était pas le gentil frère, il ne devait pas finir avec la fille. Ça c’était le rôle de Stefan, pas le sien. Ils étaient en train de tout mélanger. Elena avait assez souffert en amour et elle n’avait pas besoin qu’il en remette une couche. Il est vrai qu’Elena avait toujours intrigué Damon. Au début pour sa ressemblance physique avec Katherine et ensuite, pour ce qu’elle était. Elle était l’une des rares personnes à lui tenir tête, à essayer de voir qui il était réellement, à s’intéresser à lui… Il en était tombé amoureux, bien que cela n’en ait jamais été son attention. Il ne lui voulait pas de mal, bien au contraire mais… comment pouvait-il la rendre heureuse ? Alors qu’il allait lui dire de tout oublier elle reprit la parole, le coupant.

- Je t’aime Damon, et je veux être avec toi. Je sais très bien que personne de mon entourage n’approuvera notre relation, mais je m’en fou totalement. Ce n’est pas à eux à décider pour moi. Je suis consciente que ce ne sera pas toujours facile mais rien de bien ne vient dans la facilité. Tu n’es pas un méchant garçon, alors cesse de dire cela. Tu donneras l’image que tu veux de toi aux autres, mais j’aimerais qu’avec moi tu aies le cran d’être toi-même. C’est sans nul doute la meilleure façon de me prouver que tu m’aimes.

Son cœur s’arrêta quand elle lui dit qu’elle l’aimait. C’est tellement inespéré… Il n’y croyait pas. Elle avait dû être hypnotisée ou un truc comme ça. Elena, la douce Elena amoureuse de lui, Damon Salvatore ? Il était en train de rêver c’était indéniable. Il se pinça discrètement pour vérifier, mais apparemment tout ceci était bien réel. Voulait-elle vraiment commencer une histoire avec lui ? Il avait tellement peur que tout ceci soit faux. Mais il fallait qu’il arrête, qu’il prenne conscience des paroles de la jeune femme. Qu’il la croit. Il la laissa passer ses bras autour de lui, les rapprochant un peu plus. Il avait une folle envie de l’embrasser mais il ne savait pas si c’était une bonne idée, et si la jeune femme le désirait. Mais après tout elle avait dit l’aimer non ? Cela devait lui donner l’autorisation de l’embrasser. Il colla son front au sien, fermant les yeux. Il devait mettre un peu d’ordres dans ses idées, fournir une phrase construite, sujet, verbe, complément.

« Je ferai tout ce que tu voudras Elena. Je mourrai pour toi si tu me le demandais. Je t’aime. »

Il se tût quelques instants, réfléchissant. Puis n’y tenant plus il réduit l’espace entre leurs bouches, l’embrassant tout d’abord lentement, juste un contact. Puis il approfondit l’échange, insinuant sa langue entre les lèvres entrouvertes de la brune, l’embrassant comme s’il n’y avait pas de lendemain. Oubliant tout ce qui les entourait, oubliant son frère, Bonnie… Absolument tout. Une main dans les mèches de la jeune femme l’autre dans son cou, caressant sa mâchoire du pouce. Il rompit l’échange lorsque le besoin d’air se fit ressentir. Il se recula légèrement, lui permettant d’observer la jeune femme.

« Je suis désolé, peut être que tu ne voulais pas que je t’embrasse… Mais l’envie était trop forte. »

Il marqua une pause, prenant conscience d’un détail important.

« Elena… dis-moi, est-ce que tu ne vas pas regretter tout ça quand les effets de l’alcool se dissiperont ? Ou tout simplement oublier ? Sache que même quand je suis soul à en tomber par terre je me souviens de tout, en fait l’alcool a juste le pouvoir de me faire parler, mais… je veux juste m’assurer que tu sais ce que tu fais. Parce que pour moi, demain rien ne changera, je t’aimerai toujours autant si ce n’est un peu plus. Et si tu m’aimes encore demain, sache que… je serais là. Je t’aiderai à affronter tes amis et ta famille si tu le souhaites, je te soutiendrai dans n’importe qu’elle épreuve. Mais… pour le moment je souhaiterai qu’on ne dise rien à personne, que ce soit, notre petit cocon. Tu es d’accord ? »

Damon pensait sincèrement ce qu’il disait. Même si en fin de compte, il sentait les effets de l’alcool se dissiper d’eux même comme par magie. Il ne voulait surtout pas que Bonnie et Stefan apprennent qu’ils étaient en couple, enfin s’ils l’étaient parce qu’en fait rien n’était officiel, ils s’étaient juste dis qu’ils s’aimaient.

« Mais en fait… on est en couple tous les deux ou bien… »

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

_________________

Lily, you were a terrible mother when you were alive, and you were a terrible mother when you were dead
Damon Salvatore © PUMPKIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Gilbert
reckless and sturborn dangerous combination
reckless and sturborn dangerous combination
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Bekah
♠ INSCRIT LE : 07/07/2013
♠ SMS : 315
♠ LOCALISATION : Maison familiale Gilbert
♠ JOB : Étudiante

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Dim 1 Mar - 5:06


Comment oublie-t-on?

feat Elena Gilbert et Damon Salvatore


Elena expliquait au vampire ses sentiments à son égard. Pendant tout ce temps elle le regardait, lisant ses réactions du mieux qu’elle le pouvait sur son visage qui pouvait être si inexpressif parfois. Mais elle surprit à quelques reprises des signes d’émotions passés. Lorsqu’elle mentionna ses craintes qu’ils se détruisent un et l’autre dans cette possible relation elle put lire la résignation. Il était prêt à tout laisser tomber sans même tenter de la convaincre de lui donner sa chance? Cet homme avait subi un lavage de cerveau ou quoi pour ne pas être capable de croire en ses capacités à être aimer en retour. Cela attrista quelque peu la demoiselle mais elle enchaîna alors avant qu’il ne puisse la quitter avant même d’avoir été officiellement en couple.

Donc la seule chose à faire selon elle était de lui dire clairement qu’elle l’aimait et voulait être avec lui. Ce fut presque instantané, la résignation laissa place à la stupéfaction. Elle aimait mieux le voir incrédule que résigné, il restait maintenant à lui faire accepter ses sentiments. Il l’avait entendu dire je t’aime mais elle voyait dans ses yeux qu’il n’arrivait pas à croire ce qui arrivait. Allez Damon fait un petit effort, tu peux y croire, la fille que tu aimes t’aimes également. Doucement l’idée sembla s’imprimer dans l’esprit du vampire, elle le comprit quand il inclina un peu plus la tête pour déposer son front contre le sien et qu’il ferma les yeux, comme pour mieux savourer le moment. Cela la fit sourire. Il commençait à la croire, à croire à sa « chance ».



« Je ferai tout ce que tu voudras Elena. Je mourrai pour toi si tu me le demandais. Je t’aime. »


- Il est hors question que tu meurs toi! Je ne veux pas être veuve avant même d’avoir été mariée! dit-elle en riant un peu. Elle avait très bien compris qu’il était prêt à tout pour elle, mais elle ne lui en demandait pas tant.

Il n’ajouta rien optant plutôt de passer à l’action. Le premier contact fut si doux. Ses lèvres… elle avait si souvent repenser à leur seul baiser… celui-ci était par contre différent, bien meilleur car il ne cachait plus rien. Il était le premier d’une longue série elle en était sure. Le baiser devint plus profond, plus sensuel. Ses doigts sur son cou la firent frissonner légèrement. Elle perdit momentanément toute notion du temps et de l’espace. La seule chose vraie en ce moment était ce baiser et la chaleur de Damon contre elle. Mais comme toute bonne chose a une fin il finit par mettre fin au baiser, se reculant légèrement, juste ce qu’il faut pour qu’il puisse la regarder. Il ne pourra donc pas manquer son sourire, car même si elle ne l’avait pas voulu, elle aurait souri de bonheur.


« Je suis désolé, peut être que tu ne voulais pas que je t’embrasse… Mais l’envie était trop forte. »

- J’ai l’air de m’en plaindre? Tu as même le droit de recommencer quand tu le voudras, mais j’exige d’avoir le même droit!

Elle viendra lui voler un bref baiser comme pour lui prouver qu’elle aussi elle avait le droit de l’embrasser quand elle en avait envie. Par contre elle se contenta d’un bref baiser dans l’immédiat puisqu’il reprit la parole.

« Elena… dis-moi, est-ce que tu ne vas pas regretter tout ça quand les effets de l’alcool se dissiperont ? Ou tout simplement oublier ? Sache que même quand je suis soul à en tomber par terre je me souviens de tout, en fait l’alcool a juste le pouvoir de me faire parler, mais… je veux juste m’assurer que tu sais ce que tu fais. Parce que pour moi, demain rien ne changera, je t’aimerai toujours autant si ce n’est un peu plus. Et si tu m’aimes encore demain, sache que… je serais là. Je t’aiderai à affronter tes amis et ta famille si tu le souhaites, je te soutiendrai dans n’importe qu’elle épreuve. Mais… pour le moment je souhaiterai qu’on ne dise rien à personne, que ce soit, notre petit cocon. Tu es d’accord ? »


Et voilà encore Damon l’insécure qui refait surface. Il doutait encore de la véracité de ses propos, qu’elle puisse l’aimer et cela même si elle est totalement à jeun. Elena eu la nette impression que pour les prochaines semaines elle aurait à lui répéter souvent qu’elle l’aimait et le lui faire sentir pour qu’il finisse par cesser de douter d’eux.


- Damon je ne suis pas ivre. Oui l’alcool agit sur moi mais je suis très consciente de ce que je te dis, de ce que je fais, de ce que je veux. Tout ce que l’alcool fait c’est inhiber mes capacités à te cacher ce que je ressens maintenant que je sais que tu m’aimes également. Donc pour te répondre, demain matin je vais non seulement être encore là entre tes bras, mais je vais t’aimer encore et je te le répéterai autant de fois que cela sera nécessaire jusqu’à ce que tu le crois et que tu ne doutes plus du tout de mes sentiments. Elle détacha ses mains de son dos et vient prendre son visage entre ces dernières le forçant par le fait même à la regarder dans les yeux. Damon je t’aime, et tu es mieux d’y croire et de t’y accoutumer car je ne cesserai pas de t’aimer de si tôt. T’es pris avec moi maintenant.

Elle relâcha son visage, feignant d’être blessée par la fin de son discours. Mais c’était du jeu bien entendu, et il va s’en rendre compte immédiatement.


- Voyez-vous cela! On n’est pas encore officiellement un couple et déjà il a honte qu’on me voit à ses côtés et me demande de cacher notre relation! Elle pouffa de rire, prouvant bien qu’elle ne le prenait pas mal mais bien vite elle redevient sérieuse. Non sérieusement, je suis d’accord avec toi. Ne serait-ce que par respect pour Bonnie on ne peut pas s’afficher publiquement aussi tôt. On gardera notre histoire secrète pour le moment.Elle ne pu s’empêcher de sourire quand il lui demanda s’ils étaient un couple ou non. Non moi je dis à tous les hommes que je croise que je suis amoureuse d’eux et je les embrasse!  Bien sûr que tu peux me considérer comme ta petite amie espèce d’idiot! Et ne t’avise pas de me tromper maintenant! Je te serai fidèle mais j’exige la même chose de ton côté monsieur le Don Juan!


Elena lui fit un clin d’œil complice, elle ne doutait pas de sa fidélité loin de là, elle ne voulait que le taquiner et il devait bien le savoir. Elle s’approcha de lui pour l’embrasser à nouveau, d’abord tout doucement puis laissant ses sens la guider le baiser devint plus profond, plus intense jusqu’à ce qu’elle sente le besoin de prendre une profonde inspiration.

Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore
Membre du Mois
Membre du Mois
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Klaus, Sasha, Blaine & Katherine
♠ INSCRIT LE : 26/09/2012
♠ SMS : 235
♠ LOCALISATION : Chez moi, où à la recherche d'une pauvre âme en détresse...
♠ GROUPE : Vampires
♠ JOB : Chasse... à l'homme

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Dim 1 Mar - 8:52


Comment oublie-t-on?
Damon & Elena

- Il est hors question que tu meurs toi! Je ne veux pas être veuve avant même d’avoir été mariée!

Damon la regarda surpris avant de lever les yeux au ciel amusé par la réponse de la brune. Le mariage carrément, elle y allait fort. Cela ne faisait que quelques minutes qu’ils s’étaient avoué leur amour. Mais il est vrai que pour certains couples il leur en fallait bien moins que cela.

« Est-ce une demande en mariage ? Parce que venant de toi, je me serais attendu à plus de romantisme tu sais. »

Damon plaisantait bien entendu, conscient que la jeune femme avait seulement utilisé une métaphore. Il l’avait ensuite embrassée, profitant des lèvres de la jeune femme contre les siennes. Se délectant du goût, de la passion qu’ils mettaient tous les deux dans le baiser. Il s’était ensuite reculé pour vérifier qu’elle avait apprécié.

- J’ai l’air de m’en plaindre? Tu as même le droit de recommencer quand tu le voudras, mais j’exige d’avoir le même droit!

Damon sourit quand elle reposa ses lèvres sur les siennes. Si il n’y avait que ça pour lui faire plaisir, ce n’était pas un soucis ! Se faire embrassé par Elena Gilbert est loin d’être désagréable ! Si ce qu’elle voulait c’était l’embrasser, cela lui était accordé avec grande joie. Il fit mine de réfléchir avant de répondre à la jeune femme.

« Et bien, je pense pouvoir faire un effort de ce côté-là et te dire que tu peux m’embrasser autant que tu veux, c’est pas comme si j’allais m’en plaindre. Et à qui d’ailleurs, j’en ai aucune idée. »

Le ton était plus détendu qu’avant, ils se lançaient des petites piques gentiment. Mais les confidences étaient revenues, surtout à cause de l’incertitude de Damon et de son cruel manque de confiance en lui. Il ne le faisait pas exprès mais avec les années, il avait perdu toute estime de lui-même.

- Damon je ne suis pas ivre. Oui l’alcool agit sur moi mais je suis très consciente de ce que je te dis, de ce que je fais, de ce que je veux. Tout ce que l’alcool fait c’est inhiber mes capacités à te cacher ce que je ressens maintenant que je sais que tu m’aimes également. Donc pour te répondre, demain matin je vais non seulement être encore là entre tes bras, mais je vais t’aimer encore et je te le répéterai autant de fois que cela sera nécessaire jusqu’à ce que tu le crois et que tu ne doutes plus du tout de mes sentiments. Damon je t’aime, et tu es mieux d’y croire et de t’y accoutumer car je ne cesserai pas de t’aimer de si tôt. T’es pris avec moi maintenant.

Damon sourit à la façon dont la jeune femme tentait de la rassurer, de plus ses mots lui allaient droit au cœur. Stefan était vraiment un idiot d’avoir délaissé cette fille. Elle était tellement extraordinaire. Il caressa distraitement les mains de la jeune femme qui étaient sur son visage de se doigts.

« Elena, je ne doute pas de toi et de tes sentiments. Mais j’ai tellement rêvé ce moment que j’ai l’impression que ce n’est encore qu’un rêve. Ça avec le fait que je n’ai aucune confiance en moi et cela tu ne pourras rien y faire, je suis comme ça. Mais je te promets de faire des efforts et je t’assure que je te crois quand tu me dis que m’aimes ok ? »

La jeune femme avait ensuite relâcher son visage et Damon en fut surpris mais il comprit bien vite qu’elle plaisantait.

- Voyez-vous cela! On n’est pas encore officiellement un couple et déjà il a honte qu’on me voit à ses côtés et me demande de cacher notre relation! Non sérieusement, je suis d’accord avec toi. Ne serait-ce que par respect pour Bonnie on ne peut pas s’afficher publiquement aussi tôt. On gardera notre histoire secrète pour le moment. Non moi je dis à tous les hommes que je croise que je suis amoureuse d’eux et je les embrasse! Bien sûr que tu peux me considérer comme ta petite amie espèce d’idiot! Et ne t’avise pas de me tromper maintenant! Je te serai fidèle mais j’exige la même chose de ton côté monsieur le Don Juan!

Damon sourit. Pour l’instant leur histoire se présentait plutôt bien malgré les obstacles comme Stefan ou Bonnie. Damon comptait bien mettre tout son cœur dans cette relation et tout faire pour qu’Elena soit heureuse, elle le méritait.

« Honte de toi ? Ce serait plutôt toi qui devrait avoir honte de moi ma chère. Hm… une histoire secrète, ça fait un peu amour interdit comme dans Roméo et Juliette tu ne trouves pas ? Moi Dom Juan ? Tu me vexes Elena. Je ne suis pas un Dom Juan, ce n’est pas de ma faute si toutes les femmes sont folles de moi. Je fais des efforts pour paraître moins inaperçu tu sais mais c’est difficile… Elles m’aiment tellement…. »

Damon plaisantait bien entendu. Mais la jeune femme n’avait pas de soucis à se faire concernant la fidélité. Damon amoureux était un Damon fidèle. Il répondit à son baiser, passant ses bras dans le dos de la jeune femme, la serrant contre lui.

« Mais c’est que tu es câline dis donc. »

Il lui sourit doucement, caressant son nez avec le sien. Avant de relâcher son étreinte et de s’installer sur son lit. Il s’y assit, le dos appuyé à la tête de lit et ouvrit les bras à Elena pour qu’elle s’approche.

« Viens par ici ma belle. Au fait tu me le dis si tu es fatiguée et que tu veux que je te laisse tranquille, pour ma part je crois que toute fatigue s’est envolée. En fait… tu es peut être une sorcière tout compte fait. Une sorcière dont biens des hommes tombent sous son charme. »

Il lui sourit en coin, provocateur.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

_________________

Lily, you were a terrible mother when you were alive, and you were a terrible mother when you were dead
Damon Salvatore © PUMPKIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Gilbert
reckless and sturborn dangerous combination
reckless and sturborn dangerous combination
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Bekah
♠ INSCRIT LE : 07/07/2013
♠ SMS : 315
♠ LOCALISATION : Maison familiale Gilbert
♠ JOB : Étudiante

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Dim 1 Mar - 19:18


Comment oublie-t-on?

feat Elena Gilbert et Damon Salvatore


« Et bien, je pense pouvoir faire un effort de ce côté-là et te dire que tu peux m’embrasser autant que tu veux, c’est pas comme si j’allais m’en plaindre. Et à qui d’ailleurs, j’en ai aucune idée. »


Elena ne pouvait plus s’empêcher de sourire. Elle était à nouveau heureuse. Elle n’avait pas oublié Stefan, elle l’aimait toujours mais ça n’avait rien à voir avec ce qu’elle ressentait pour Damon. Elle n’était plus amoureuse du cadet Salvatore, mais sa culpabilité était toujours un peu présente… mais pas suffisamment pour ruiner ce nouveau bonheur loin de là. Elle avait à nouveau envie de plaisanter et de rire et tout cela grâce à Damon.


- Je te dirais bien d’aller te plaindre à mes parents mais autant mes parents adoptifs que mes biologiques sont morts alors je ne vois pas non plus à qui tu pourrais te plaindre. Donc il faudra t’attendre à sentir mes lèvres sur les tiennes, et peut être bien parfois ailleurs, de plus en plus souvent mon cher.


C’est fou ce qu’un simple aveu mutuel avait pu tout changer ce soir. L’ambiance était désormais à l’opposée, il ne cherchait plus à la tenir à distance loin de là, et elle elle se sentait libre à nouveau. Finalement elle avait bien fait de venir ici ce soir. Son instinct méritait une médaille! Cependant il paraissait évident que Damon serait encore longtemps insécure sur la longivité de leur histoire, mais Elena comprenait. Il avait plus de vécu qu’elle en aurait jamais et pourtant il était comme un gamin effrayé qu’on lui retire son jouet préféré. Connaissant en partie l’histoire des frères elle comprenait très bien la raison de son manque de confiance, non pas en lui, mais au fait que d’autres personnes puissent vouloir de lui.


« Elena, je ne doute pas de toi et de tes sentiments. Mais j’ai tellement rêvé ce moment que j’ai l’impression que ce n’est encore qu’un rêve. Ça avec le fait que je n’ai aucune confiance en moi et cela tu ne pourras rien y faire, je suis comme ça. Mais je te promets de faire des efforts et je t’assure que je te crois quand tu me dis que m’aimes ok ? »


- On aurait pu croire qu’après avoir vécu quoi… un siècle et demi environ, tu aurais appris à avoir confiance en toi. Mais je sais très bien d’où te viens ce sentiment d’insécurité. Tout à débuter avec ta relation avec ton père qui préférait Stefan, puis Katherine qui t’a mené en bateau pendant si longtemps. Et depuis je ne sais pas ce qui a bien pu t’arriver d’autres mais je suis consciente que tout à débuter par eux. N’importe qui resterait craintif de tout perdre crois-moi. Elle leva la main pour venir caresser la joue du vampire. Elle ne se lasserait jamais de pouvoir faire ce genre de geste sans se sentir coupable. Elle en avait le droit désormais. Ça ne me gêne pas que tu conserves ce doute sur notre relation, sur le fait que je puisse t’aimer en retour pour une très longue durée, je me dis que ça risque de te pousser à ne jamais me prendre pour acquise et j’adore cela.


La conversation était redevenue plus légère, mais toujours aussi vrai par contre. Ils pouvaient maintenant se permettre d’être totalement eux-mêmes sans rien retenir de peur que l’autre découvre ce qu’ils ressentaient l’un pour l’autre. Et le plus merveilleux c’est que Damon qui était d’humeur exécrable à son arrivée plaisantait désormais avec elle.


« Honte de toi ? Ce serait plutôt toi qui devrait avoir honte de moi ma chère. Hm… une histoire secrète, ça fait un peu amour interdit comme dans Roméo et Juliette tu ne trouves pas ? Moi Dom Juan ? Tu me vexes Elena. Je ne suis pas un Dom Juan, ce n’est pas de ma faute si toutes les femmes sont folles de moi. Je fais des efforts pour paraître moins inaperçu tu sais mais c’est difficile… Elles m’aiment tellement…. »


- Dois-je te rappeler que Roméo et Juliette c’est une histoire d’amour qui se termine très mal? Elle se fait passer pour morte et lui se suicide en la croyant morte. Elle se réveille et se suicide à son tour. Je ne suis pas fan de cette histoire même si elle est considérée comme un grand classique. J’espère bien que jamais on sera assez stupide pour s’enlever la vie. Surtout que je me sens plus vivante que jamais! Elle ne pu s’empêcher de rire légèrement quand il déclara qu’il n’était pas un Don Juan mais plutôt que c’était la faute de toutes ces femmes qui étaient folles de lui.- Damon t’es pas possible! Mais c’est une des raisons pour laquelle je t’aime. Et je dois admettre que je les comprends ces pauvres femmes. Les frères Salvatore sont de très bels hommes, mais toi en plus tu es divinement sexy. Je ne devrais pas te dire cela car tu vas t’enfler l’égo et il est déjà très gros, mais je t’ai toujours trouvé plus sexy que Stefan, et ce depuis notre toute première rencontre et malgré le fait que je ne t’aimais pas du tout à cette époque. Et le résultat? J’ai le plus sexy des mecs de tout Mystic Falls comme petit ami! Que demander de plus?


Quand il lui fit remarquer qu’elle était câline elle se contenta de sourire. Oui elle avait tendance à être démonstrative de son affection mais il semblait apprécier ce fait. Le plus difficile sera d’agir différemment en public puisqu’ils avaient pris la décision de ne pas parler de leur relation pour le moment.

Il la traina à nouveau contre lui sur le lit, et c’est sans surprise aucune qu’elle viendra se lover contre lui. La tête bien appuyée au creux de son épaule elle glissera sa main sur le torse du vampire, jouant machinalement avec le chandail de celui-ci.



« Viens par ici ma belle. Au fait tu me le dis si tu es fatiguée et que tu veux que je te laisse tranquille, pour ma part je crois que toute fatigue s’est envolée. En fait… tu es peut être une sorcière tout compte fait. Une sorcière dont biens des hommes tombent sous son charme. »


- Là je crois bien que tu te trompes. Peu d’hommes sont tombés sous mon charme… et en autant que toi tu sois sous mon charme incroyable les autres je m’en balance totalement. Et ne t’inquiète pas quand je serai fatiguée tu le sauras bien assez vite, je risque alors de m’endormir contre toi.


Elena aimait bien cette idée de passer la nuit entre ses bras, et encore une fois cette pensée la fit sourire. Elle devenait pathétique la pauvre à toujours sourire pour rien. Elle laissa son esprit vagabonder sur ce qui venait de se produire depuis son arrivée et quelques questions lui vinrent à l’esprit. Aussi bien les exprimer non?


- Damon je peux te demander un truc? Tu m’as dit que tu croyais être responsable du fait que Bonnie ne me parle plus… comment c’est passé votre rupture? Que lui as-tu dit exactement? Je ne te demande pas les mots exacts mais plutôt la raison que tu lui a donné. Et quand est-ce que cela c’est produit? Je crois que je me sentirai plus d’attaque quand je la croiserai si je sais déjà tout cela… Mais si tu ne veux pas en parler je comprendrai également. Elle releva la tête pour lui jeter un regard, tentant de voir si elle avait été trop loin dans ses questions. Ce n’est pas parce qu’elle elle était prête à répondre à toutes ses questions qu’il en était de même pour lui. Et si tu as des questions pour moi ne te gênes pas.

Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore
Membre du Mois
Membre du Mois
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Klaus, Sasha, Blaine & Katherine
♠ INSCRIT LE : 26/09/2012
♠ SMS : 235
♠ LOCALISATION : Chez moi, où à la recherche d'une pauvre âme en détresse...
♠ GROUPE : Vampires
♠ JOB : Chasse... à l'homme

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Dim 1 Mar - 21:13


Comment oublie-t-on?
Damon & Elena

- Je te dirais bien d’aller te plaindre à mes parents mais autant mes parents adoptifs que mes biologiques sont morts alors je ne vois pas non plus à qui tu pourrais te plaindre. Donc il faudra t’attendre à sentir mes lèvres sur les tiennes, et peut être bien parfois ailleurs, de plus en plus souvent mon cher.

Damon sourit de façon un peu plus lubrique aux paroles de la jeune femme, même si en fin de compte, le début de ses paroles n’était pas vraiment gai. Mais Elena semblait avoir accepté la mort de ses parents avec facilité aujourd’hui cela rassurait Damon, au moins elle ne souffrait plus. Ou du moins elle souffrait moins.

« Hm… Mais c’est que tu deviens lubrique ma chère. Dois-je m’attendre à ce que tu me demandes de te faire un strip-tease ? Si c’est le cas dis le tout de suite, cela ne me pose aucun problème de me déshabiller pout toi, tu n’as qu’à me demander. »

Cela ne devrait pas étonner ou choquer Elena, elle savait déjà qu’il était totalement dépravé. Et puis Damon et ses blagues salaces c’était une habitude pour son entourage maintenant !

- On aurait pu croire qu’après avoir vécu quoi… un siècle et demi environ, tu aurais appris à avoir confiance en toi. Mais je sais très bien d’où te viens ce sentiment d’insécurité. Tout à débuter avec ta relation avec ton père qui préférait Stefan, puis Katherine qui t’a mené en bateau pendant si longtemps. Et depuis je ne sais pas ce qui a bien pu t’arriver d’autres mais je suis consciente que tout à débuter par eux. N’importe qui resterait craintif de tout perdre crois-moi. Ça ne me gêne pas que tu conserves ce doute sur notre relation, sur le fait que je puisse t’aimer en retour pour une très longue durée, je me dis que ça risque de te pousser à ne jamais me prendre pour acquise et j’adore cela.

Damon soupira. Il n’aimait pas cette époque de sa vie. Cela avait été le début des ennuis. Le début des conflits avec Stefan. Ils s’étaient disputés pour une femme. Damon avait cru que Katherine et lui c’était sincère, mais elle l’avait pris pour une poire. Elle n’en avait eu que pour Stefan, lui elle l’avait aimé, Damon n’était qu’un jouet… Il avait été si bête, si pathétique.

« Oui… tu as peut être raison. C’est sûr que ce n’est pas la partie de ma vie que je préfère. Même si cela implique ma vie en tant qu’humain… Je n’aurai pas dû vivre aussi longtemps, je devrais déjà être enterré, mangé par les asticots. Je ne voulais pas être un vampire, je voulais mourir, mais… Stefan m’a convaincu. Je lui en ai voulu mais maintenant… je crois qu’il avait peur d’être seul. Il avait besoin de moi. Et j’ai toujours tout fait pour Stefan. J’ai passé une bonne partie de ma vie vampirique à errer, ne sachant pas où aller, pas quoi faire. Je n’avais pas de but précis, j’avais toute une éternité mais je ne savais pas quoi en faire. Aujourd’hui, je l’ai toujours mais je sais que je veux la passer avec toi. Du moins une partie, puisque tu ne possèdes pas l’immortalité comme moi. Je voudrai te remercier pour m’avoir donné une nouvelle raison de continuer, de m’avoir donné un but. Je t’aime bien plus que je n’ai pu aimer Katherine. »

Damon était sincère, Elena était la femme qu’il avait le plus aimé. Il eut un petit pincement au cœur en pensant au fait qu’en fin de compte il la perdrait. Il était clair que la jeune femme ne voulait pas devenir comme lui et il ne pouvait pas lui en vouloir. Il faudrait qu’il se fasse à l’idée.

- Dois-je te rappeler que Roméo et Juliette c’est une histoire d’amour qui se termine très mal? Elle se fait passer pour morte et lui se suicide en la croyant morte. Elle se réveille et se suicide à son tour. Je ne suis pas fan de cette histoire même si elle est considérée comme un grand classique. J’espère bien que jamais on sera assez stupide pour s’enlever la vie. Surtout que je me sens plus vivante que jamais! Damon t’es pas possible! Mais c’est une des raisons pour laquelle je t’aime. Et je dois admettre que je les comprends ces pauvres femmes. Les frères Salvatore sont de très bels hommes, mais toi en plus tu es divinement sexy. Je ne devrais pas te dire cela car tu vas t’enfler l’égo et il est déjà très gros, mais je t’ai toujours trouvé plus sexy que Stefan, et ce depuis notre toute première rencontre et malgré le fait que je ne t’aimais pas du tout à cette époque. Et le résultat? J’ai le plus sexy des mecs de tout Mystic Falls comme petit ami! Que demander de plus?

Damon lui sourit avant de l’embrasser légèrement. Elle était vraiment trop mignonne quand elle s’y mettait. Mais elle n’avait pas tord, il était sexy et pas qu’un peu. Un véritable corps de divinité grecque. Oui, Elena avait de la chance c’était sûr.

« Hm… Tu sais que pour un vampire c’est vraiment dur de se suicider, et se faire carboniser n’est pas dans mes plans chérie. Et oui que veux-tu, Stefan ne m’arrive pas à la cheville. Je suis Damon le beau gosse éternel, le mec hyper sexy auquel aucune fille ne résiste. Mais je te rassure tu n’es pas en reste. Tu es vraiment magnifique, même si je dois t’avouer je préfère quand tu boucles des cheveux. Tu aurais dû être miss Mystic Falls, tu es beaucoup plus belle que Caroline. »

Il lui sourit avant de passer une main dans les cheveux d’Elena, se délectant de leur douceur. Elle s’installa ensuite dans ses bras, tout contre lui. Il sentit très bien sa main jouer avec son T-Shirt et sourit.

- Là je crois bien que tu te trompes. Peu d’hommes sont tombés sous mon charme… et en autant que toi tu sois sous mon charme incroyable les autres je m’en balance totalement. Et ne t’inquiète pas quand je serai fatiguée tu le sauras bien assez vite, je risque alors de m’endormir contre toi.

[color=black]« Peu d’hommes ? Je crois que tu n’as pas conscience de l’effet que tu produis mais peu importe tu as raison… Ils n’ont aucune importance mais tu ne sais pas combien d’hommes rêveraient d’être à ma place. T’endormir contre moi ? T’ai-je donné l’autorisation de te servir de moi en tant qu’oreiller ? Cela se mérite de pouvoir dormir sur mon corps de rêve. Et si tu veux que je retire mon T-Shirt tu me le dis, vu que tu n’arrêtes pas de jouer avec… » [ /color]

Damon était d’humeur taquine, il avait envie de dire n’importe quoi, cela lui faisait du bien de se détendre avec la fille qu’il aimait dans ses bras.

- Damon je peux te demander un truc? Tu m’as dit que tu croyais être responsable du fait que Bonnie ne me parle plus… comment c’est passé votre rupture? Que lui as-tu dit exactement? Je ne te demande pas les mots exacts mais plutôt la raison que tu lui a donné. Et quand est-ce que cela c’est produit? Je crois que je me sentirai plus d’attaque quand je la croiserai si je sais déjà tout cela… Mais si tu ne veux pas en parler je comprendrai également. Et si tu as des questions pour moi ne te gênes pas.

Damon ne répondit rien, surpris du changement de conversation tout d’un coup. Pourquoi voulait-elle connaître ce genre de détails ? Ce n’était pas important, ils avaient juste… rompus. Il lui avait très certainement brisé le cœur mais bon… Et puis après tout, si Elena voulait savoir, libre à elle.

« Heu… Et bien, elle est venue chez moi pour une visite surprise et je n’étais pas au meilleur de ma forme. Je pensais à toi, et je me disais que ce n’était pas bien pour Bonnie. Tu sais comment elle est, elle a voulu savoir ce que j’avais sauf que je ne voulais rien lui dire. Elle a commencé à s’énerver et à me menacer d’utiliser ses pouvoirs sur moi. Tu ne peux pas savoir à quel point elle m’énervait quand elle faisait ça, enfin bref. Elle a continué d’insister et je me suis énervé, mais je lui ai parlé calmement. Je lui ai dis qu’il valait mieux qu’on reste amis parce que je ne voulait plus lui mentir en lui faisant croire qu’il n’y avait qu’elle alors que j’avais toujours des sentiments pour toi. Au début elle n’a rien dit et après elle s’est mise à me jeter tout ce qui lui tombait sous la main en criant, pleurant et me traitant de tous les noms. Ensuite elle est partie. Enfin bref… pas très bien quoi et je n’ai plus de nouvelles depuis. Quand j’y repense, je suis désolé je n’aurais pas dû lui dire que je t’aimais encore, je t’ai mêlée à cette histoire alors que je n’aurai pas dû excuse moi. »

Il planta son regard dans le sien, montrant sa sincérité.


FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

_________________

Lily, you were a terrible mother when you were alive, and you were a terrible mother when you were dead
Damon Salvatore © PUMPKIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Gilbert
reckless and sturborn dangerous combination
reckless and sturborn dangerous combination
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Bekah
♠ INSCRIT LE : 07/07/2013
♠ SMS : 315
♠ LOCALISATION : Maison familiale Gilbert
♠ JOB : Étudiante

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Dim 1 Mar - 22:51


Comment oublie-t-on?

feat Elena Gilbert et Damon Salvatore


« Hm… Mais c’est que tu deviens lubrique ma chère. Dois-je m’attendre à ce que tu me demandes de te faire un strip-tease ? Si c’est le cas dis le tout de suite, cela ne me pose aucun problème de me déshabiller pout toi, tu n’as qu’à me demander. »

Elena secoua la tête de découragement mais trouvant cela bien amusant au bout du compte. Il ne pensait qu’à se dévêtir lui! Et Elena se souvenait de toutes ces fois où elle l’avait vu torse nu parce qu’il n’avait pas fini de se vêtir, ou encore cette fois…


- Non merci, je t’ai vu nu une fois par accident et j’en garde encore un souvenir choc! Encore aujourd’hui je n’arrive pas à croire que tu aies osé venir me rejoindre entièrement nu comme si c’était une chose tout à fait normale.Elle rougit au souvenir mais en même temps elle s’amusait à le taquiner. Non elle n’était pas si puritaine, oui éventuellement elle savait qu’ils iraient plus loin et cela ne la dérangeait pas, mais ce soir un strip-tease c’était hors de question. Elle savait bien qu’il n’était qu’à moitié sérieux, et c’est bien pourquoi elle se permettait toutes ces libertés. Un jour prochain peut-être. Ou encore pour ma fête? Va savoir. Je garde l’offre en mémoire.


Une chose qu’elle avait toujours apprécié de ses rencontres avec Damon était leur capacité à tous deux de pouvoir parler de tous les sujets, qu’ils soient tabous ou totalement banals. La preuve en était encore présente alors qu’elle venait d’entrer dans une époque de la vie du vampire qui n’appartenait qu’à lui, sa vie d’humain, pour ne pas dire sa trop courte vie humaine. Elle entendit son soupir triste, elle s’y attendait et il aurait pu juste changer de sujet mais au lieu de cela il se confia à elle et fut touchée une fois de plus par la confiance qu’il lui témoignait.

« Oui… tu as peut être raison. C’est sûr que ce n’est pas la partie de ma vie que je préfère. Même si cela implique ma vie en tant qu’humain… Je n’aurai pas dû vivre aussi longtemps, je devrais déjà être enterré, mangé par les asticots. Je ne voulais pas être un vampire, je voulais mourir, mais… Stefan m’a convaincu. Je lui en ai voulu mais maintenant… je crois qu’il avait peur d’être seul. Il avait besoin de moi. Et j’ai toujours tout fait pour Stefan. J’ai passé une bonne partie de ma vie vampirique à errer, ne sachant pas où aller, pas quoi faire. Je n’avais pas de but précis, j’avais toute une éternité mais je ne savais pas quoi en faire. Aujourd’hui, je l’ai toujours mais je sais que je veux la passer avec toi. Du moins une partie, puisque tu ne possèdes pas l’immortalité comme moi. Je voudrai te remercier pour m’avoir donné une nouvelle raison de continuer, de m’avoir donné un but. Je t’aime bien plus que je n’ai pu aimer Katherine. »

- Je ne suis peut-être pas immortelle comme tu peux l’être mais je suis une dure à cuire, je ne suis pas près de mourir. Dois-je te rappeler que je suis déjà morte une fois et que je suis revenue? C’est pratique d’avoir des amies sorcières qui peuvent déjouer la mort lorsqu’un hybride fou furieux décide que notre vie vaut moins que son désir de retirer un sortilège qui l’empêche de se changer en loup… Je me demande ce que c’est une vie normale du coup. J’ai toujours vécu en pensant que le surnaturel n’existait pas et du jour au lendemain Stefan et toi débarquez dans ma vie et tout ce à quoi je croyais a pris le champ. Vous m’avez ouvert les yeux sur certaines choses et vérités, et parfois ça été douloureux. Mais au final je ne changerais rien à tout ce qui s’est produit, parce que c’est ce qui fait que nous sommes ici présentement tous les deux. Oh et une dernière chose, je suis contente que Stefan t’aie convaincu de terminer la transformation, je n’aurais pas pu savoir à quel point je pouvais être heureuse et amoureuse sans toi.


C’était mignon non? Elle était sincère dans chacun de ses mots. Chaque amour est différent, et bien qu’elle avait cru que Stefan était son grand amour elle se rendait compte aujourd’hui qu’elle s’était trompée, ce qu’elle ressentait en ce moment était plus fort. Ça la consumait toute entière. Pour lui elle fera n’importe quoi et même plus. Elle avait survécu émotionnellement à la perte de ses parents, de quelques amis, de Stefan, mais elle doutait fortement qu’elle survivrait sans totalement se briser au départ de Damon. Elle se battrait pour lui, pour eux, pour que jamais cela n’arrive. Mais après un moment si personnel les voilà qui retombaient dans la légèreté comme si c’était tout à fait normal de sauter du coq à l’âne.

« Hm… Tu sais que pour un vampire c’est vraiment dur de se suicider, et se faire carboniser n’est pas dans mes plans chérie. Et oui que veux-tu, Stefan ne m’arrive pas à la cheville. Je suis Damon le beau gosse éternel, le mec hyper sexy auquel aucune fille ne résiste. Mais je te rassure tu n’es pas en reste. Tu es vraiment magnifique, même si je dois t’avouer je préfère quand tu boucles des cheveux. Tu aurais dû être miss Mystic Falls, tu es beaucoup plus belle que Caroline. Peu d’hommes ? Je crois que tu n’as pas conscience de l’effet que tu produis mais peu importe tu as raison… Ils n’ont aucune importance mais tu ne sais pas combien d’hommes rêveraient d’être à ma place. T’endormir contre moi ? T’ai-je donné l’autorisation de te servir de moi en tant qu’oreiller ? Cela se mérite de pouvoir dormir sur mon corps de rêve. Et si tu veux que je retire mon T-Shirt tu me le dis, vu que tu n’arrêtes pas de jouer avec… »

- Mais tu tiens vraiment à te déshabiller toi! T’es mieux de conserver ton t-shirt, j’aime juste jouer avec le tissus. Si tu le retires je jouerai après quoi? La seconde suivante elle rougissait et corrigeait ses propos, amusée et embarrassée à la fois. Oubli ce que je viens de dire, j’ai pas réalisé que ça t’ouvrait toute grande la porte pour une te des réponses salaces! Et mis à part Matt, Stefan et toi je n’ai jamais eu d’hommes qui m’ont trouvé séduisante monsieur l’oreiller humaine que je compte bien utiliser cette nuit avec ou sans ton consentement. Je trouverai bien une manière de te convaincre de toute manière! Et je préfère mes cheveux ainsi parce que je ressemble moins à Katherine qui porte toujours ses cheveux bouclés. Merci pour les compliments même si je sais bien qu’ils sont biaisés par tes sentiments. Et je m’en fou de ne pas avoir gagner Miss Mystic Falls, je l’avais fait juste pour ma mère et tout ce que je me souviens de cette histoire c’est Stefan qui m’a laissé tombé pour une histoire de sang et toi qui a une fois de plus été là pour moi. J’ai adoré notre danse ceci dit.

Et une fois de plus ils passèrent d’un sujet de blague à un sérieux. Oui cela pouvait paraître étrange qu’elle lui demande comment c’était passé sa rupture, mais elle avait besoin de savoir afin de pouvoir affronter Bonnie. Maintenant qu’elle savait elle pouvait un peu prédire ce qui restait d’arriver la prochaine fois qu’elle croisait la sorcière.


« Heu… Et bien, elle est venue chez moi pour une visite surprise et je n’étais pas au meilleur de ma forme. Je pensais à toi, et je me disais que ce n’était pas bien pour Bonnie. Tu sais comment elle est, elle a voulu savoir ce que j’avais sauf que je ne voulais rien lui dire. Elle a commencé à s’énerver et à me menacer d’utiliser ses pouvoirs sur moi. Tu ne peux pas savoir à quel point elle m’énervait quand elle faisait ça, enfin bref. Elle a continué d’insister et je me suis énervé, mais je lui ai parlé calmement. Je lui ai dit qu’il valait mieux qu’on reste amis parce que je ne voulais plus lui mentir en lui faisant croire qu’il n’y avait qu’elle alors que j’avais toujours des sentiments pour toi. Au début elle n’a rien dit et après elle s’est mise à me jeter tout ce qui lui tombait sous la main en criant, pleurant et me traitant de tous les noms. Ensuite elle est partie. Enfin bref… pas très bien quoi et je n’ai plus de nouvelles depuis. Quand j’y repense, je suis désolé je n’aurais pas dû lui dire que je t’aimais encore, je t’ai mêlée à cette histoire alors que je n’aurai pas dû excuse moi. »


- Elle utilisait ses pouvoirs contre toi? Elena n’en revenait tout simplement pas. Comment Bonnie avait pu agir ainsi alors qu’elle disait aimer le vampire. Quand on aime on ne menace pas et encore moins utiliser des pouvoirs contre eux. Même si Elena avait eu de tels pouvoirs elle n’aurait jamais eu l’idée de faire subir quoi que ce soit à Damon juste parce qu’elle en avait la capacité. Cette nouvelle la dépassait réellement. Ce n’était vraiment pas sain votre relation finalement, je suis désolée d’apprendre cela. Je te fais la promesse de ne jamais me servir de mes pouvoirs de sorcières séductrice pour te forcer à faire ce que je désire! Elle désirait alléger l’ambiance du coup, car ce qu’elle venait d’apprendre l’avait perturbé. Ne t’inquiète pas pour moi, tu as juste été honnête et j’aime beaucoup cet aspect de toi. Tu es toujours honnête et cela même si parfois ça fait mal. Mais quand Bonnie me tombera sur la poire avec cette histoire, tu vas devoir prendre soin de moi, tu es averti!

Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore
Membre du Mois
Membre du Mois
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Klaus, Sasha, Blaine & Katherine
♠ INSCRIT LE : 26/09/2012
♠ SMS : 235
♠ LOCALISATION : Chez moi, où à la recherche d'une pauvre âme en détresse...
♠ GROUPE : Vampires
♠ JOB : Chasse... à l'homme

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Lun 2 Mar - 11:44


Comment oublie-t-on?
Damon & Elena

Non merci, je t’ai vu nu une fois par accident et j’en garde encore un souvenir choc! Encore aujourd’hui je n’arrive pas à croire que tu aies osé venir me rejoindre entièrement nu comme si c’était une chose tout à fait normale. Un jour prochain peut-être. Ou encore pour ma fête? Va savoir. Je garde l’offre en mémoire.

« Ose me dire que cela ne t’a pas plu. J’ai un corps de rêve, toutes les adolescentes veulent me voir nu, je suis leur plus grand fantasme, un véritable dieu vivant. En plus d’être un amant hors pair mais ça tu n’en sais rien encore, ma pauvre. Tu te rendras vite compte qu’il y beaucoup d’autres choses où je suis meilleur que mon frère. Mes baisers ne sont pas mieux que les siens ? »

Damon savait que niveau filles, il avait plus d’expérience que son frère. C’était prouvé. Peut être bien parce que Stefan était trop galant, qu’il attendait d’être amoureux… Damon lui avait connu tellement de filles qu’il pourrait en faire un pays, voire un continent.

- Je ne suis peut-être pas immortelle comme tu peux l’être mais je suis une dure à cuire, je ne suis pas près de mourir. Dois-je te rappeler que je suis déjà morte une fois et que je suis revenue? C’est pratique d’avoir des amies sorcières qui peuvent déjouer la mort lorsqu’un hybride fou furieux décide que notre vie vaut moins que son désir de retirer un sortilège qui l’empêche de se changer en loup… Je me demande ce que c’est une vie normale du coup. J’ai toujours vécu en pensant que le surnaturel n’existait pas et du jour au lendemain Stefan et toi débarquez dans ma vie et tout ce à quoi je croyais a pris le champ. Vous m’avez ouvert les yeux sur certaines choses et vérités, et parfois ça été douloureux. Mais au final je ne changerais rien à tout ce qui s’est produit, parce que c’est ce qui fait que nous sommes ici présentement tous les deux. Oh et une dernière chose, je suis contente que Stefan t’aie convaincu de terminer la transformation, je n’aurais pas pu savoir à quel point je pouvais être heureuse et amoureuse sans toi.

C’est vrai que les frères Salvatore avaient tout chamboulé dans la vie d’Elena. Cela avait eu des répercussions parfois chaotiques quand on voit toutes les personnes qui étaient mortes ou transformées en créatures surnaturelles.

« Tu es une dure à cuire mais tu n’es pas éternelle, et tu ne pourras rien contre la mort quand elle décidera que c’est ton heure. Tu ne pourras rien contre le temps et la vieillesse. C’est vrai qu’on a tout chamboulé avec Stefan… On n’aurait pas dû revenir en ville… Si tu m’avais connu en tant qu’humain, tu aurais été surprise tant j’étais différent. »

Le jeune avait bien changé depuis sa transformation. Avant, il était plus rêveur, plus naïf, il voulait profiter de la vie… Bien qu’au final elle fut rapide. Trop rapide. Son père les avaient tué son frère et lui… Leurs vies avaient été toutes chamboulées.

- Mais tu tiens vraiment à te déshabiller toi! T’es mieux de conserver ton t-shirt, j’aime juste jouer avec le tissus. Si tu le retires je jouerai après quoi? Oubli ce que je viens de dire, j’ai pas réalisé que ça t’ouvrait toute grande la porte pour une te des réponses salaces! Et mis à part Matt, Stefan et toi je n’ai jamais eu d’hommes qui m’ont trouvé séduisante monsieur l’oreiller humaine que je compte bien utiliser cette nuit avec ou sans ton consentement. Je trouverai bien une manière de te convaincre de toute manière! Et je préfère mes cheveux ainsi parce que je ressemble moins à Katherine qui porte toujours ses cheveux bouclés. Merci pour les compliments même si je sais bien qu’ils sont biaisés par tes sentiments. Et je m’en fou de ne pas avoir gagner Miss Mystic Falls, je l’avais fait juste pour ma mère et tout ce que je me souviens de cette histoire c’est Stefan qui m’a laissé tombé pour une histoire de sang et toi qui a une fois de plus été là pour moi. J’ai adoré notre danse ceci dit.

Damon rit doucement, resserrant son étreinte sur la jeune femme.

« C’était juste une proposition tu sais… Et puis nous ne sommes pas que trois tu te trompes. Il existe plein de garçons timides qui n’ont peut être pas osés t’aborder. Et puis pense que tous ceux qui sont tombés sous le charme de Katherine sont techniquement tombés sous le tien. Tu fais petite fille sage avec tes cheveux tout plat, cela n’est pas la vérité tu es loin d’être sage. Les filles sages ne fricottent pas avec les vampires. Oui, très belle danse… Très belle robe aussi. »

Ils avaient ensuite parlé de Bonnie, et de leur rupture. Il ne savait pas vraiment en quoi cela intéressait Elena.

- Elle utilisait ses pouvoirs contre toi? Ce n’était vraiment pas sain votre relation finalement, je suis désolée d’apprendre cela. Je te fais la promesse de ne jamais me servir de mes pouvoirs de sorcières séductrice pour te forcer à faire ce que je désire! Ne t’inquiète pas pour moi, tu as juste été honnête et j’aime beaucoup cet aspect de toi. Tu es toujours honnête et cela même si parfois ça fait mal. Mais quand Bonnie me tombera sur la poire avec cette histoire, tu vas devoir prendre soin de moi, tu es averti.

Damon soupira, cette conversation ne lui plaisait pas vraiment, parler de son ex avec sa toute nouvelle petite amie qui était la meilleure amie de cette dernière.

« Oui enfin, quand je te dis qu’elle utilisait ses pouvoirs, c’est juste que quand je ne faisais pas ce qu’elle voulait, elle utilisait son truc de torture mentale à la con seulement quelques secondes. Et je ne vois pas pourquoi tu chercherais à lui parler, je ne pense pas qu’elle le ferait. Honnête moi ? ça dépend avec qui et pourquoi.               

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
[/color]

_________________

Lily, you were a terrible mother when you were alive, and you were a terrible mother when you were dead
Damon Salvatore © PUMPKIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Gilbert
reckless and sturborn dangerous combination
reckless and sturborn dangerous combination
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Bekah
♠ INSCRIT LE : 07/07/2013
♠ SMS : 315
♠ LOCALISATION : Maison familiale Gilbert
♠ JOB : Étudiante

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Lun 2 Mar - 15:27


Comment oublie-t-on?

feat Elena Gilbert et Damon Salvatore


« Ose me dire que cela ne t’a pas plu. J’ai un corps de rêve, toutes les adolescentes veulent me voir nu, je suis leur plus grand fantasme, un véritable dieu vivant. En plus d’être un amant hors pair mais ça tu n’en sais rien encore, ma pauvre. Tu te rendras vite compte qu’il y beaucoup d’autres choses où je suis meilleur que mon frère. Mes baisers ne sont pas mieux que les siens ? »


Comment ne pas rire après une telle démonstration de son égo. Vous avez des soucis, vous avez besoin de vous changer les idées? Venez voir Damon et laisser le parler de ses innombrables talents que personne ne peut égaler.


- Je viens de comprendre pourquoi ton lit est si massif, ça prend des meubles très solides pour supporter le poids de ton égo surdimensionné. Et encore une fois elle venait de parler trop vite, elle voyait la répartie lui rebondir en pleine figure. Il n’allait surement pas rater cette occasion mais elle s’en fichait, parce qu’elle aimait rire de la sorte, et soyons honnête il savait la faire rire. Je peux te donner un exemple sur une chose où Stefan t’es supérieur : la modestie! Je crois bien que tu ne connais pas ce qu’est la modestie!


Et à nouveau la brunette se mit à rire. Oh elle savait qu’il aimait afficher sa supériorité et ça l’amusait. Tout comme elle savait qu’elle était loin d’être la première dans la vie de Damon, mais elle préférait ignorer ce fait. Elle aurait l’impression de n'être qu'un autre numéro dans sa trop longue liste et cela signifiait également qu’elle ne serait pas la dernière, loin de là.


« Tu es une dure à cuire mais tu n’es pas éternelle, et tu ne pourras rien contre la mort quand elle décidera que c’est ton heure. Tu ne pourras rien contre le temps et la vieillesse. C’est vrai qu’on a tout chamboulé avec Stefan… On n’aurait pas dû revenir en ville… Si tu m’avais connu en tant qu’humain, tu aurais été surprise tant j’étais différent. »


- Je sais que je ne suis pas éternelle Damon. Tout comme je sais que je vais vieillir et devenir laide et rabougrie et que dans quelques années tu ne voudras plus de moi, si ça n’est pas déjà fait avant. Mais ces quelques années où je suis encore jeune, où tu me trouves belle, je vais les vivre pleinement et à fond. Elena prit le temps de penser à un Damon humain mais jamais elle ne pourrait le connaître ainsi et de toute manière quand lui était humain elle elle n’existait pas. Je ne t’ai pas connu et ne te connaîtrai jamais en tant qu’humain. Mais tu sais quoi? C’est du Damon vampire actuel dont je suis amoureuse et non pas d’un homme que tu as été. Je t’aime tel que tu es et je ne veux pas que tu changes d’accord?


C’est vrai qu’elle l’aimait tel qu’il était aujourd’hui, et qu’elle ne voulait pas qu’il change. Oh elle est consciente qu’il va changer un peu, tout le monde évolue, tout comme elle elle va changer durant leur relation car elle sait d’ores et déjà qu’il va la pousser  hors de sa zone de confort, à devenir meilleure, plus forte.


« C’était juste une proposition tu sais… Et puis nous ne sommes pas que trois tu te trompes. Il existe plein de garçons timides qui n’ont peut être pas osés t’aborder. Et puis pense que tous ceux qui sont tombés sous le charme de Katherine sont techniquement tombés sous le tien. Tu fais petite fille sage avec tes cheveux tout plat, cela n’est pas la vérité tu es loin d’être sage. Les filles sages ne fricottent pas avec les vampires. Oui, très belle danse… Très belle robe aussi. »


- Cesse de me comparer à Katherine. Je déteste cela. Je ne veux lui ressembler en rien. Elle s’est servi de l’hypnose pour avoir l’attention de bien des gens, elle manipule tout le monde. C’est une garce. Peut-être qu’elle était différente il y a très longtemps, mais celle que je connais est un modèle de ce que je ne veux pas être. Continue à me dire que je suis ses traces, que les gens qui ont cru à ses mensonges vont me voir comme elle et je pars. J’ai pas cherché à fricoter avec des vampires, vous vous êtes plus ou moins imposer à moi.


Elle ne pouvait pas expliquer clairement pourquoi se faire comparer à Katherine l’affectait de la sorte. Elle détestait cette femme et en toute honnêteté, se faire comparer à elle la blessait plus qu’elle ne l’avouerait jamais. Elle n’en voulait pas à Damon pour ses propos, elle ne lui en tiendrait pas rigueur mais elle aimerait qu’il ne le refasse plus, même s’il n’avait pas pensé que cela pourrait avoir cet effet sur elle. Elle avait mis un moment à se convaincre que Stefan l’aimait pour elle et non pas pour un souvenir de Katherine, elle n’avait jamais eu ce doute pour Damon parce qu’elle l’avait vu passer par toutes les étapes de son deuil de Katherine après qu’il ait découvert qu’elle ne l’aimait pas, mais s’il continuait à la comparer à elle, elle avait peur de commencer à douter.

Le vampire ne comprenait pas les raisons qui avaient poussé Elena à lui demander de lui parler de sa rupture avec Bonnie. Pourtant c’était si simple, la sorcière était une des meilleures amies de la demoiselle et c’était sûr et certain qu’un jour prochain elles allaient se parler à nouveau et que cet abcès devrait être crever pour qu’elles redeviennent amies comme avant. Et Elena voulait juste savoir ce qu’elle affronterait. Maintenant elle le savait.



« Oui enfin, quand je te dis qu’elle utilisait ses pouvoirs, c’est juste que quand je ne faisais pas ce qu’elle voulait, elle utilisait son truc de torture mentale à la con seulement quelques secondes. Et je ne vois pas pourquoi tu chercherais à lui parler, je ne pense pas qu’elle le ferait. Honnête moi ? ça dépend avec qui et pourquoi. »


- Oui quand elle fait éclater des vaisseaux sanguins dans ton cerveau. C’est douloureux mais pas mortel pour vous parce que vous vous régénérez. Mais ce n’est pas une façon de faire pareil, on ne force pas les gens à faire ce que l’on veut. J’aime pas cet aspect nouveau de mon amie. Mystic Falls n’est pas si grand que cela Damon, on va se reparler elle et moi et je voulais juste savoir ce que j’affronterai. C’est fait, le sujet est clos, je ne t’en reparlerai plus à partir de maintenant.


Elena bougea un peu contre lui, se repositionnant. Elle restait contre lui, mais en un peu plus allongée qu’assise. Elle était si heureuse et souriante il y a de cela quelques minutes à peine et là maintenant elle avait cette pointe de tristesse en elle mais elle le cachait bien. En fait de sa nouvelle position son visage était mieux caché au regard perçant du vampire donc elle serait capable de garder pour elle tout cela, jusqu’à ce qu’il réussisse à la faire rire à nouveau et là il n’y aurait plus de danger qu’il découvre quoi que ce soit. Parce que lui avouer qu’il avait touché une corde sensible ne ferait que le blessé lui aussi car il s’en voudrait alors qu’il n’avait nullement eu cette intention au départ.

Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Oops! I'm so Sorry! -feat Elena S. Kennedy
» Comment accepter l’inacceptable? (feat. Lucius Pompeius Publicola) - TERMINER
» Quand une garde s'éternise (feat elena)
» Comment ca marche bordel feat Gynna
» double game ¶ feat.elena

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Town of Imaginary :: MYSTIC FALLS :: Les Résidences :: Salvatore-
Sauter vers: