Partagez | 
 

 Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Damon Salvatore
Membre du Mois
Membre du Mois
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Klaus, Sasha, Blaine & Katherine
♠ INSCRIT LE : 26/09/2012
♠ SMS : 235
♠ LOCALISATION : Chez moi, où à la recherche d'une pauvre âme en détresse...
♠ GROUPE : Vampires
♠ JOB : Chasse... à l'homme

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Lun 2 Mar - 20:43


Comment oublie-t-on?
Damon & Elena

- Je viens de comprendre pourquoi ton lit est si massif, ça prend des meubles très solides pour supporter le poids de ton égo surdimensionné. Je peux te donner un exemple sur une chose où Stefan t’es supérieur : la modestie! Je crois bien que tu ne connais pas ce qu’est la modestie!

Damon sourit, il savait que la jeune femme s’attendait à ce qu’il réplique quelque chose. En même temps, c’était un peu comme si elle faisait exprès vue les perches qu’elle lui tendait. Mais il ne savait pas si cela était une bonne idée de dire certaines choses devant Elena, après tout ils étaient ensemble et il ne vouait pas créer de disputes. Mais il pouvait toujours faire passer cela sur le compte de l’alcool.

« Peut être… Mais cela me permet aussi de pouvoir inviter plusieurs filles en même temps. Histoire de bien s’amuser tu vois ? Es-tu en train de me dire que je suis prétentieux ? Je ne suis pas prétentieux je suis seulement réaliste. Je suis super canon, super drôle, super sexy et un amant incroyable. Normal que Stefan soit plus modeste… il s’est rendu compte que j’étais meilleur que lui et que j’avais plus de succès avec les femmes voilà tout. »

Ils s’étaient ensuite replongés dans les souvenirs, à un temps où Damon n’était pas obligé de se nourrir de sang pour pouvoir survivre.

- Je sais que je ne suis pas éternelle Damon. Tout comme je sais que je vais vieillir et devenir laide et rabougrie et que dans quelques années tu ne voudras plus de moi, si ça n’est pas déjà fait avant. Mais ces quelques années où je suis encore jeune, où tu me trouves belle, je vais les vivre pleinement et à fond. Je ne t’ai pas connu et ne te connaîtrai jamais en tant qu’humain. Mais tu sais quoi? C’est du Damon vampire actuel dont je suis amoureuse et non pas d’un homme que tu as été. Je t’aime tel que tu es et je ne veux pas que tu changes d’accord?

« Elena, je te trouverai toujours belle, et je ne te quitterai pas quand tu auras quelques rides, ce serait débile. Je sais que comme ça on pourrait croire que je suis très attaché à l’apparence, mais la vérité c’est que je t’aime, et que je ne vais pas te laisser parce que tu auras vieilli. Je resterai avec toi le temps que tu voudras de moi et tu sais… même si je sais que tu es contre et que je suis totalement compréhensif, je pourrais toujours te transformer si tu as peur que je te laisse à cause de tes cheveux blancs. Oh et puis tu sais… Humain j’étais un peu comme Stefan, rêveur, gentil, attentionné, mais tout de même un peu rebelle, cela n’a pas changé.»

Damon était conscient qu’Elena refusait de devenir un vampire, mais il ne pouvait s’empêcher de vouloir qu’elle change d’avis, il refusait de la perdre. Il la voulait pour lui, pour l’éternité. S’aimer éternellement. C’était son plus grand rêve.

- Cesse de me comparer à Katherine. Je déteste cela. Je ne veux lui ressembler en rien. Elle s’est servi de l’hypnose pour avoir l’attention de bien des gens, elle manipule tout le monde. C’est une garce. Peut-être qu’elle était différente il y a très longtemps, mais celle que je connais est un modèle de ce que je ne veux pas être. Continue à me dire que je suis ses traces, que les gens qui ont cru à ses mensonges vont me voir comme elle et je pars. J’ai pas cherché à fricoter avec des vampires, vous vous êtes plus ou moins imposer à moi.

Il sentait qu’Elena était un peu énervée. Elle n’aimait pas qu’on la compare à Katherine et c’était tout à fait compréhensible après tout ce qu’avait fait Katherine. Personne ne voudrait lui ressembler. Enfin toute personne censée du moins.

« C’est bon ne le prends pas comme ça, je suis désolé. Je voulais pas vous comparer, je sais que vous êtes différentes ne t’en fais pas. Et il y a longtemps elle n’était pas différente, elle était aussi manipulatrice. Elle a réussi à nous berner Stefan et moi, elle lui a fait ingérer du sang de vampire à son insu et elle m’a assez manipulé pour que j’en boive consciemment. Chose que tu ne ferais jamais, parce que tout d’abord tu n’es pas un vampire, et ensuite parce que tu es quelqu’un de bien. »

Il lui sourit avant de poser un baiser dans ses cheveux. Il lui raconta ensuite sa rupture avec Bonnie puisque c’est ce qu’elle attendait.

- Oui quand elle fait éclater des vaisseaux sanguins dans ton cerveau. C’est douloureux mais pas mortel pour vous parce que vous vous régénérez. Mais ce n’est pas une façon de faire pareil, on ne force pas les gens à faire ce que l’on veut. J’aime pas cet aspect nouveau de mon amie. Mystic Falls n’est pas si grand que cela Damon, on va se reparler elle et moi et je voulais juste savoir ce que j’affronterai. C’est fait, le sujet est clos, je ne t’en reparlerai plus à partir de maintenant.

Elle bougea contre lui et il sentit que quelque chose n’allait pas. Il fronça les sourcils, et réfléchit à comment aborder la chose.

« Elena, je ne veux pas te monter contre Bonnie d’accord ? Ce qui s’est passé entre elle et moi ne regarde que nous et tout compte fait… je n’aurai pas dû t’en parler. Surtout que je vois que ça t’affecte, ou bien c’est autre chose, alors dis-moi ce qui ne va pas. Je ne te lâcherai pas, je sais que quelque chose ne va pas. Tu as toujours été là pour moi, et aujourd’hui je veux être là, alors parle-moi s’il te plait. »

Il resserra son étreinte lui montrant qu’il était là, et qu’elle pouvait tout lui dire.               

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

_________________

Lily, you were a terrible mother when you were alive, and you were a terrible mother when you were dead
Damon Salvatore © PUMPKIN.


Dernière édition par Damon Salvatore le Mer 11 Mar - 15:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Gilbert
reckless and sturborn dangerous combination
reckless and sturborn dangerous combination
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Bekah
♠ INSCRIT LE : 07/07/2013
♠ SMS : 315
♠ LOCALISATION : Maison familiale Gilbert
♠ JOB : Étudiante

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Lun 2 Mar - 23:45


Comment oublie-t-on?

feat Elena Gilbert et Damon Salvatore


« Peut être… Mais cela me permet aussi de pouvoir inviter plusieurs filles en même temps. Histoire de bien s’amuser tu vois ? Es-tu en train de me dire que je suis prétentieux ? Je ne suis pas prétentieux je suis seulement réaliste. Je suis super canon, super drôle, super sexy et un amant incroyable. Normal que Stefan soit plus modeste… il s’est rendu compte que j’étais meilleur que lui et que j’avais plus de succès avec les femmes voilà tout. »


- Oh je n’ai aucun doute sur les multiples utilités de ton lit mon cher. D’ailleurs je me demande si je ne devrais pas exiger que tu le changes pour un lit simple pour éviter ce genre d’utilisation! Elle embarquait dans ses blagues, ça ne la gênait pas, surtout qu’elle croyait à sa fidélité. Tant qu’ils seraient officiellement un couple plus aucune autre fille qu’elle ne connaîtrait ce lit et ce genre d’activité avec lui. C’est une discussion sans issue, t’es trop convaincu d’être la 8ième merveille du monde!


Apparemment fuir la réalité ne lui donnerait rien ce soir. Elle n’avait pas eu envie d’envisager un avenir qui ne soit pas immédiat car elle savait déjà que leur « humanité » différente ne pourrait pas survivre aux longues années. Lui un vampire et elle une humaine. Elle y avait déjà songé quand elle était avec Stefan, et le problème était le même avec Damon. Valait mieux affronter tout cela tout de suite, même si rien ne serait réglé au moins tout serait clair.


« Elena, je te trouverai toujours belle, et je ne te quitterai pas quand tu auras quelques rides, ce serait débile. Je sais que comme ça on pourrait croire que je suis très attaché à l’apparence, mais la vérité c’est que je t’aime, et que je ne vais pas te laisser parce que tu auras vieilli. Je resterai avec toi le temps que tu voudras de moi et tu sais… même si je sais que tu es contre et que je suis totalement compréhensif, je pourrais toujours te transformer si tu as peur que je te laisse à cause de tes cheveux blancs. Oh et puis tu sais… Humain j’étais un peu comme Stefan, rêveur, gentil, attentionné, mais tout de même un peu rebelle, cela n’a pas changé.»


- Damon je sais bien que tu n’es pas aussi superficiel que tu tentes toujours de le faire croire. Je sais que tes sentiments ne reposent pas sur mon apparence physique mais la différence d'âge va finir par paraître à mon désavantage et c’est sans parler que tu vas devoir partir parce que l'on va finir par remarquer que tu ne vieillis pas toi. J’ai déjà pensé à tout cela tu sais, les mêmes problèmes qu’avec Stefan. Une humaine et un vampire c’est un truc qui est destiné à ne pas fonctionner, mais pourtant je veux tenter le coup. Je veux faire mentir la logique. Je veux qu’on résiste au temps même si tout joue contre nous.Il venait de lui offrir de la transformer en vampire si elle le désirait. Elle ne voulait pas bien entendu, mais elle comprenait pourquoi il lui faisait cette offre. Merci de ton offre, mais tu connais déjà ma réponse… je veux rester humaine. Même si cette vie ne pourra jamais m’offrir tout ce que j’aimerais avoir.


Elena avait toujours voulu d’une vie normale, les mêmes aspirations que toutes les petites filles : un bon travail, mariage, enfants, être heureuse. Mais elle n’aurait jamais tout cela parce qu’elle était en amour avec un homme qui ne pouvait pas lui offrir tout cela, enfin pas la partie enfants. Mais en ce moment elle ne voulait pas d’enfant, elle était encore beaucoup trop jeune alors elle s’en foutait. De toute manière, si elle se rendait à cette étape de sa vie elle aviserait rendue là. Et puisque un sujet délicat ne vient jamais seul celui de Katherine revenait sur le tapis.


« C’est bon ne le prends pas comme ça, je suis désolé. Je voulais pas vous comparer, je sais que vous êtes différentes ne t’en fais pas. Et il y a longtemps elle n’était pas différente, elle était aussi manipulatrice. Elle a réussi à nous berner Stefan et moi, elle lui a fait ingérer du sang de vampire à son insu et elle m’a assez manipulé pour que j’en boive consciemment. Chose que tu ne ferais jamais, parce que tout d’abord tu n’es pas un vampire, et ensuite parce que tu es quelqu’un de bien. »


- Chose que je ne ferais pas parce que je crois au libre choix, et que jamais je ne forcerai quelqu’un à faire un truc qu’il ne veut pas peu importe les moyens que je possède. C’est une des grandes différences entre elle et moi je crois bien, je pense aux autres avant de penser à moi-même. Et ne t’inquiète pas je suis consciente que tu ne voulais pas me blessée et que tu ne penses pas que nous sommes pareille elle et moi.


Elle le savait oui mais en même temps elle ne contrôlait pas tout dans sa tête et ses émotions. Même si elle s’en voulait de ressentir cette stupide meurtrissure émotionnelle. Ce n’était tellement pas le moment en plus. Ils discutaient et plaisantaient, elle n’avait aucune raison de le prendre ainsi. Parfois elle était mal faite, et c’était un de ces moments où elle se sentait défectueuse.

Il croit vraiment qu’elle a l’impression qu’il tente de monter Elena contre Bonnie? Mais non loin de là, il se fourvoie sur ce coup-là et en plus il le regrette.



« Elena, je ne veux pas te monter contre Bonnie d’accord ? Ce qui s’est passé entre elle et moi ne regarde que nous et tout compte fait… je n’aurai pas dû t’en parler. Surtout que je vois que ça t’affecte, ou bien c’est autre chose, alors dis-moi ce qui ne va pas. Je ne te lâcherai pas, je sais que quelque chose ne va pas. Tu as toujours été là pour moi, et aujourd’hui je veux être là, alors parle-moi s’il te plait. »


- Non non ne t’inquiète pas, tu ne m’as pas monté contre Bonnie. Je suis juste un peu déçue de ce qu’elle a fait mais sans plus. Je ne l’aime pas moins pour autant et tu dois bien le savoir. Elle et moi on est pratiquement des sœurs, on règlera bien notre différent quel qu’il soit, et il remonte à avant votre rupture je te rappelle.


Il avait été plus clairvoyant qu’elle ne le pensait et elle était un peu furieuse contre elle-même de l’avoir laissé voir en elle aussi facilement. Ou alors c’est qu’il la connaît mieux qu’elle ne le pensait.


- Ce n’est rien Damon vraiment. Tes remarques sur Katherine et moi m’ont affectées plus qu’il ne le devrait et je ne sais même pas pourquoi. Peut-être l’alcool… ça a tendance à me rendre plus émotive. Et le dur rappel de ce que devrait être notre futur j’imagine que ça ne m’aide pas non plus. Ça ne fait même pas une demi-journée que l’on est ensemble et j’ai déjà peur de te perdre parce que la vie aura été plus forte que nous. Il ne faut plus que je boive.

Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore
Membre du Mois
Membre du Mois
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Klaus, Sasha, Blaine & Katherine
♠ INSCRIT LE : 26/09/2012
♠ SMS : 235
♠ LOCALISATION : Chez moi, où à la recherche d'une pauvre âme en détresse...
♠ GROUPE : Vampires
♠ JOB : Chasse... à l'homme

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Mer 11 Mar - 15:28


Comment oublie-t-on?
Damon & Elena

- Oh je n’ai aucun doute sur les multiples utilités de ton lit mon cher. D’ailleurs je me demande si je ne devrais pas exiger que tu le changes pour un lit simple pour éviter ce genre d’utilisation! C’est une discussion sans issue, t’es trop convaincu d’être la 8ième merveille du monde!

Damon sourit. Il était heureux de l’atmosphère qui s’était installée. Ils étaient détendus, racontant n’importe quoi. Enfin surtout Damon, il exagérait son côté débauché ainsi qu’il abusait de son ego qui n’était pas si surdimensionné que cela.

« Un lit simple ? Jamais ! Je préfère avoir de l’espace pour profiter de toutes les options que proposent un lit et une chambre. Et je ne suis pas convaincu que je suis la huitième merveille du monde. Je SUIS la huitième merveille du monde, tu n’es pas d’accord ? Tu devrais te sentir flattée de mon amour pour toi… Je suis tellement exceptionnel. »

Evidemment, il n’était pas sérieux, il n’était pas si prétentieux et imbu de lui-même. Mais il préférait voir la jeune femme rire plutôt que de se plonger dans ses réflexions ou pleurer… Malheureusement, cela ne pouvait continuer ainsi éternellement, il le savait rien qu’en considérant sa dernière proposition : lui proposer de la transformer en vampire.

- Damon je sais bien que tu n’es pas aussi superficiel que tu tentes toujours de le faire croire. Je sais que tes sentiments ne reposent pas sur mon apparence physique mais la différence d'âge va finir par paraître à mon désavantage et c’est sans parler que tu vas devoir partir parce que l'on va finir par remarquer que tu ne vieillis pas toi. J’ai déjà pensé à tout cela tu sais, les mêmes problèmes qu’avec Stefan. Une humaine et un vampire c’est un truc qui est destiné à ne pas fonctionner, mais pourtant je veux tenter le coup. Je veux faire mentir la logique. Je veux qu’on résiste au temps même si tout joue contre nous. Merci de ton offre, mais tu connais déjà ma réponse… je veux rester humaine. Même si cette vie ne pourra jamais m’offrir tout ce que j’aimerais avoir.

Il savait qu’elle allait refuser mais il n’avait pu s’empêcher de la lui proposer. Il n’était pas sûr que cette relation soit une bonne idée. Pas du tout en fait. Mais il tenait trop à elle pour faire fit de ses sentiments.

« Je sais déjà tout ça… Et peut être bien qu’on ne devrait pas tenter le coup tous les deux. A quoi bon s’engager dans une relation vouée à l’échec ? On va se faire souffrir dans cette histoire Elena… Et je ne sais pas si c’est une bonne idée d’essayer de goûter à ce qui pourrait être notre bonheur à tous les deux si c’est pour nous l’enlever… Tu ferais sûrement mieux de te trouver un copain humain avec qui tu pourras vivre normalement et fonder une famille, avoir des enfants… »

Cela lui faisait beaucoup de mal de dire cela mais ce n’était que la vérité, il y a certaines choses qu’il ne pourra it jamais lui offrir, même s’il aurait aimé pouvoir le faire.

Chose que je ne ferais pas parce que je crois au libre choix, et que jamais je ne forcerai quelqu’un à faire un truc qu’il ne veut pas peu importe les moyens que je possède. C’est une des grandes différences entre elle et moi je crois bien, je pense aux autres avant de penser à moi-même. Et ne t’inquiète pas je suis consciente que tu ne voulais pas me blessée et que tu ne penses pas que nous sommes pareille elle et moi.

Katherine avait été une grande période dans sa vie. Sûrement la plus importante et même s’il s’était fait à l’idée qu’elle lui avait menti et utilisé, il avait encore quelques vieilles habitudes du temps où il était amoureux d’elle.

- Non non ne t’inquiète pas, tu ne m’as pas monté contre Bonnie. Je suis juste un peu déçue de ce qu’elle a fait mais sans plus. Je ne l’aime pas moins pour autant et tu dois bien le savoir. Elle et moi on est pratiquement des sœurs, on règlera bien notre différent quel qu’il soit, et il remonte à avant votre rupture je te rappelle. Ce n’est rien Damon vraiment. Tes remarques sur Katherine et moi m’ont affectées plus qu’il ne le devrait et je ne sais même pas pourquoi. Peut-être l’alcool… ça a tendance à me rendre plus émotive. Et le dur rappel de ce que devrait être notre futur j’imagine que ça ne m’aide pas non plus. Ça ne fait même pas une demi-journée que l’on est ensemble et j’ai déjà peur de te perdre parce que la vie aura été plus forte que nous. Il ne faut plus que je boive.

« Hum… C’est vraiment pas bien de sortir avec la petite amie de son frère et la meilleure amie de son ex-petite-amie… J’espère que vous vous réconcilierez tous les deux. Et j’espère aussi que notre histoire n’a pas envenimé les choses puisque je lui ai dis que je rompais parce que je t’aimais… Je n’aurai peut être pas dû lui dire que c’était toi… Et je suis sincèrement désolée, je ne voulais pas te blesser par rapport à Katherine. Je ne pense pas que l’alcool y soit vraiment pour quelque chose… et puis dis toi que tu me perdras mais pas tout de suite tu es encore jeune… et je ne suis pas en ville depuis très longtemps. »               

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

_________________

Lily, you were a terrible mother when you were alive, and you were a terrible mother when you were dead
Damon Salvatore © PUMPKIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Gilbert
reckless and sturborn dangerous combination
reckless and sturborn dangerous combination
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Bekah
♠ INSCRIT LE : 07/07/2013
♠ SMS : 315
♠ LOCALISATION : Maison familiale Gilbert
♠ JOB : Étudiante

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Mer 11 Mar - 20:06


Comment oublie-t-on?

feat Elena Gilbert et Damon Salvatore


« Un lit simple ? Jamais ! Je préfère avoir de l’espace pour profiter de toutes les options que proposent un lit et une chambre. Et je ne suis pas convaincu que je suis la huitième merveille du monde. Je SUIS la huitième merveille du monde, tu n’es pas d’accord ? Tu devrais te sentir flattée de mon amour pour toi… Je suis tellement exceptionnel. »


- Mais tu oublies un truc vraiment chouette au sujet des lits simples… on est obligé de se coller pour ne pas tomber. Je ne sais pas pour toi mais moi j’aime bien être obligée de rester contre toi. Qu’elle dit tout se serrant un peu plus contre lui relevant la tête vers lui un air coquin animant ses traits, comme pour souligner un point important qu’elle venait de soulever. Et dis-moi chéri, si tu es la 8ième merveille du monde, moi je suis quoi? Je crois que c’est toi le plus chanceux de nous deux et que tu devrais être celui qui se sent flatté que je daigne t’aimer.


Son large sourire en disant cela menaçait à tout instant de se changer en fou rire car elle n’avait pas assez de contrôle pour dire de telle connerie sans craquer. Mais c’était ce dont elle avait tant besoin, quelqu’un qui soit capable de la faire déconner comme jamais. Et c’était encore mieux quand cette personne était votre petit ami.  Mais leur relation ne serait pas toujours aussi facile, de par leur personnalité respective mais surtout dû au fait qu’il était immortel et pas elle. Mais même si elle craignait cette fin douloureuse, elle préférait pareil tenter sa chance.


« Je sais déjà tout ça… Et peut être bien qu’on ne devrait pas tenter le coup tous les deux. A quoi bon s’engager dans une relation vouée à l’échec ? On va se faire souffrir dans cette histoire Elena… Et je ne sais pas si c’est une bonne idée d’essayer de goûter à ce qui pourrait être notre bonheur à tous les deux si c’est pour nous l’enlever… Tu ferais sûrement mieux de te trouver un copain humain avec qui tu pourras vivre normalement et fonder une famille, avoir des enfants… »


- Je te défends de dire une telle chose Damon Salvatore. Je préfère t’aimer, goûter au bonheur à tes côtés puis possiblement souffrir que de ne rien connaître du tout. Il y avait cette chanson qui jouait à la radio quand je conduisais jusqu’ici… Guess I’d rather hurt than feel nothing at all et je suis assez d’accord avec l’idée. Je suis parfaitement consciente que ce ne sera pas toujours facile et pas juste en raison de nos caractères mais je te le répète je m’en fiche. Moi je veux être avec toi, et la seule personne au monde qui pourrait m’en empêcher c’est toi. Donc on va régler ce problème immédiatement. Je sais que tu m’aimes, et je crois que tu viens de comprendre que je t’aime aussi. Maintenant la question est : es-tu prêt à être avec moi, à mes côtés, tout en sachant que notre histoire d’amour risque de ne pas connaître un happy ending?


Elena qui était rieuse et insouciante un moment plus tôt était désormais très sérieuse. Elle était prête à s’engager dans cette relation en toute connaissance de cause. Non elle n’aurait pas de regret en le faisant, c’était plutôt le contraire, elle en aurait si elle ne le faisait pas. Une chose qu’elle avait apprise au cours des derniers mois, la vie est trop courte pour vivre avec des regrets. Et pourquoi passer à côté d’une chance d’être heureuse, même si cela était temporaire, juste par peur d’avoir mal par la suite? Après tout, pour connaître la souffrance il faut d’abord connaître le bonheur. Elle espérait sincèrement que Damon allait comprendre sa manière de voir les choses. Et mieux encore, qu’il allait accepter d’embarquer dans cette histoire totalement folle et improbable avec elle. La voilà qui attendait sa réponse, un peu anxieuse s’il fallait l’admettre, mais quelque chose au fond d’elle lui laissait croire qu’il ne la repousserait pas, qu’il allait plonger avec elle dans cette histoire sans issue.

Elle était devenue un peu trop émotive et avait tenté de le cacher au vampire mais ce dernier n’avait pas été dupe de son petit manège et elle avait dû s’expliquer. Mais au lieu de juste laissé aller les choses en comprenant qu’elle avait juste un de ces moments où tu te sens triste sans raison raisonnable, il avait jugé convenable de souligner à quel point leur relation était « mal ».



« Hum… C’est vraiment pas bien de sortir avec la petite amie de son frère et la meilleure amie de son ex-petite-amie… J’espère que vous vous réconcilierez tous les deux. Et j’espère aussi que notre histoire n’a pas envenimé les choses puisque je lui ai dis que je rompais parce que je t’aimais… Je n’aurai peut être pas dû lui dire que c’était toi… Et je suis sincèrement désolée, je ne voulais pas te blesser par rapport à Katherine. Je ne pense pas que l’alcool y soit vraiment pour quelque chose… et puis dis toi que tu me perdras mais pas tout de suite tu es encore jeune… et je ne suis pas en ville depuis très longtemps. »


- Bêtises! Premièrement je ne suis plus la petite amie de Stefan. J’ai mis fin à cette relation il y a une dizaine de jours. Et si j’avais été totalement honnête avec lui je lui aurais dit que je ne voulais plus jamais revivre l’expérience d’un Stefan imprévisible parce qu’il carbure au sang humain ET que mes sentiments avaient changé en son absence et que rien n’était plus pareil même si j’avais tenté de m’en convaincre. Donc je ne pense pas que Stefan soit vraiment un problème. Oui peut être que lui ressent toujours de l’amour pour moi mais je n’en suis pas si certaine, il a changé également. Et pour Bonnie… elle ne l’apprendra pas tout de suite et quand elle le fera elle finira bien par passer outre et être heureuse pour moi au minimum. Bonnie peut réagir fortement sous le coup de l’émotion mais elle est une fille vraiment bien, et une fois le choc passé elle va voir plus loin que sa peine crois-moi. Et même si tu ne lui avais pas dit que tu avais toujours des sentiments pour moi, tu crois qu’elle ne l’aurait pas compris elle-même le jour où elle apprendra pour nous deux? Elle n’est pas bête et ça l’aurait blessée encore bien plus que ce qui en est présentement car elle aura moins l’impression que l’on lui a joué dans le dos.


Elena savait qu’elle avait raison au sujet de Bonnie. Les deux filles se connaissaient trop bien pour ne pas pouvoir prévoir sa réaction. Oui elle le prendrait mal au début mais elle comprendrait et finirait par être heureuse pour eux.

Elle préféra ne pas relancer le sujet de Katherine car rien ne pourrait jamais être positif quand il s’agissait de cette garce. Par contre quand il lui dit qu’elle va le perdre mais pas tout de suite car il vient juste d’arriver en ville elle se sent obligée de venir préciser un truc.



- Parce que tu crois que le jour où tu vas devoir quitter Mystic Falls parce qu’on va remarquer que tu ne vieillis pas que je vais te laisser faire? Oubli ça Damon, je vais te suivre voilà tout. Je ne vois pas pourquoi je resterais ici si nous deux ça fonctionne toujours. Je serai prête à te suivre à ce moment-là.


Pourquoi elle ne pourrait pas le suivre? Elena aimait bien voyager. Alors de le faire en compagnie d’un être cher c’est encore mieux. Oui un jour c’est elle qui aurait l’air trop vieille pour lui mais ce n’était pas pour demain non plus alors aussi bien d’ici là en profiter pleinement.

Elle jugeait avoir suffisamment fait le tour des problèmes à venir pour leur couple pour le moment et elle espérait bien que maintenant ils pourraient recommencer à rire ensemble et juste avoir du plaisir à être là.

Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore
Membre du Mois
Membre du Mois
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Klaus, Sasha, Blaine & Katherine
♠ INSCRIT LE : 26/09/2012
♠ SMS : 235
♠ LOCALISATION : Chez moi, où à la recherche d'une pauvre âme en détresse...
♠ GROUPE : Vampires
♠ JOB : Chasse... à l'homme

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Dim 15 Mar - 22:25


Comment oublie-t-on?
Damon & Elena

- Mais tu oublies un truc vraiment chouette au sujet des lits simples… on est obligé de se coller pour ne pas tomber. Je ne sais pas pour toi mais moi j’aime bien être obligée de rester contre toi. Et dis-moi chéri, si tu es la 8ième merveille du monde, moi je suis quoi? Je crois que c’est toi le plus chanceux de nous deux et que tu devrais être celui qui se sent flatté que je daigne t’aimer.

Damon sourit. Dire qu’il y a encore quelques temps, Elena l’aurait envoyé boulé pour avoir dis de telles choses. Il préférait de loin l’Elena amoureuse de Damon que l’Elena amoureuse de Stefan. Elle était plus drôle, plus détendue plus… comme lui en fait.

« Ne rêve pas Elena, tu ne verras jamais de lit simple dans mon antre. J’aime avoir de l’espace pour des activités où il faut être nu. Tu nous vois faire ça dans un lit simple ? Parce qu’à mon avis on se retrouverait très vite par terre… Et bien toi tu es la neuvième mi amor. Et ne t’en fais pas, je suis très flatté, que Elena Gilbert, le double Petrova s’intéresse à un pauvre petit vampire comme moi…. J’en pleurerai presque tellement je suis ému Elena…. »

Quand Damon était lancé il ne s’arrêtait plus et c’était bien cela le problème… Néanmoins le sujet qu’ils empruntèrent après le fit beaucoup moins rire… Il pensait sincèrement ce qu’il avait dit, que peut être ils devraient rompre tout de suite pour ne pas avoir mal.

- Je te défends de dire une telle chose Damon Salvatore. Je préfère t’aimer, goûter au bonheur à tes côtés puis possiblement souffrir que de ne rien connaître du tout. Il y avait cette chanson qui jouait à la radio quand je conduisais jusqu’ici…Guess I’d rather hurt than feel nothing at all et je suis assez d’accord avec l’idée. Je suis parfaitement consciente que ce ne sera pas toujours facile et pas juste en raison de nos caractères mais je te le répète je m’en fiche. Moi je veux être avec toi, et la seule personne au monde qui pourrait m’en empêcher c’est toi. Donc on va régler ce problème immédiatement. Je sais que tu m’aimes, et je crois que tu viens de comprendre que je t’aime aussi. Maintenant la question est : es-tu prêt à être avec moi, à mes côtés, tout en sachant que notre histoire d’amour risque de ne pas connaître un happy ending?

Damon ne répondit pas, occupé à peser le pour et le contre. La situation était beaucoup plus simple pour Elena qu’elle ne l’était pour lui. Quand ils se sépareraient elle aurait peut être mal mais elle s’en remettrait et au pire, quand elle mourra elle ne souffrirait plus. Lui il ne mourrait pas, lui il souffrirait comme un dingue et cela se finirait pas l’éteinte de son humanité et il aurait l’impression de refaire le même schéma éternellement. C’était très égoïste de la part d’Elena de lui proposer une telle chose, mais Elena était une fille égoïste et Damon était un garçon égoïste… Le problème est qu’ils ne pouvaient pas avoir ce qu’ils voulaient tous les deux… Et Damon savait d’avance qui gagnerait.

« Tu sais que la seule que je veux c’est d’être avec toi mais… tu le regretteras Elena. Parce que quand nous deux ça sera fini à cause de plein de choses qui feront que nous deux ça ne marchera plus, tu regarderas ta vie et tu verras que tu seras toute seule, que tu n’auras pas de famille. Parce que je ne sais pas si tu es au courant mais je ne peux pas avoir d’enfants donc on ne pourra jamais avoir de famille ensemble, et je suis sûr que tu veux une famille il n’y a qu’à voir comment tu comportes avec Jérémy et tes amis, tu les maternes tu es faites pour être maman Elena. »

Cela lui faisait du mal de l’avouer mais c’était la stricte vérité. En le choisissant elle perdait énormément. Et il n’était pas sûr qu’elle soit prête à faire ce sacrifice.

- Bêtises! Premièrement je ne suis plus la petite amie de Stefan. J’ai mis fin à cette relation il y a une dizaine de jours. Et si j’avais été totalement honnête avec lui je lui aurais dit que je ne voulais plus jamais revivre l’expérience d’un Stefan imprévisible parce qu’il carbure au sang humain ET que mes sentiments avaient changé en son absence et que rien n’était plus pareil même si j’avais tenté de m’en convaincre. Donc je ne pense pas que Stefan soit vraiment un problème. Oui peut être que lui ressent toujours de l’amour pour moi mais je n’en suis pas si certaine, il a changé également. Et pour Bonnie… elle ne l’apprendra pas tout de suite et quand elle le fera elle finira bien par passer outre et être heureuse pour moi au minimum. Bonnie peut réagir fortement sous le coup de l’émotion mais elle est une fille vraiment bien, et une fois le choc passé elle va voir plus loin que sa peine crois-moi. Et même si tu ne lui avais pas dit que tu avais toujours des sentiments pour moi, tu crois qu’elle ne l’aurait pas compris elle-même le jour où elle apprendra pour nous deux? Elle n’est pas bête et ça l’aurait blessée encore bien plus que ce qui en est présentement car elle aura moins l’impression que l’on lui a joué dans le dos. Parce que tu crois que le jour où tu vas devoir quitter Mystic Falls parce qu’on va remarquer que tu ne vieillis pas que je vais te laisser faire? Oubli ça Damon, je vais te suivre voilà tout. Je ne vois pas pourquoi je resterais ici si nous deux ça fonctionne toujours. Je serai prête à te suivre à ce moment-là.

« Moi aussi je carbure au sang humain tu sais… Le sang animal c’est vraiment dégueulasse. Je n’ai jamais goûté mais je suis certaine que c’est horrible… Je ne sais pas comment il faisait sincèrement. Oui tu as sûrement raison pour ce qui est de Bonnie… Mais je me sens coupable tout de même, on a fait que créer des problèmes Stefan et moi en revenant, on aurait jamais dû revenir en fin de compte. Me suivre vraiment ? Et tes amis, ta famille ? tu quitterais tout juste pour moi ? »

Il n’arrivait pas bien à croire qu’elle ferait quelque chose comme ça… Elle était tellement attachée à cette ville et ses habitants que c’était irréaliste.             

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

_________________

Lily, you were a terrible mother when you were alive, and you were a terrible mother when you were dead
Damon Salvatore © PUMPKIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Gilbert
reckless and sturborn dangerous combination
reckless and sturborn dangerous combination
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Bekah
♠ INSCRIT LE : 07/07/2013
♠ SMS : 315
♠ LOCALISATION : Maison familiale Gilbert
♠ JOB : Étudiante

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Lun 16 Mar - 1:38


Comment oublie-t-on?

feat Elena Gilbert et Damon Salvatore


« Ne rêve pas Elena, tu ne verras jamais de lit simple dans mon antre. J’aime avoir de l’espace pour des activités où il faut être nu. Tu nous vois faire ça dans un lit simple ? Parce qu’à mon avis on se retrouverait très vite par terre… Et bien toi tu es la neuvième mi amor. Et ne t’en fais pas, je suis très flatté, que Elena Gilbert, le double Petrova s’intéresse à un pauvre petit vampire comme moi…. J’en pleurerai presque tellement je suis ému Elena…. »


- Et pourquoi pas? Et puis par terre, sous la douche, dans un bain ou dans un lit, où est le problème? Différent endroit, différente façon voilà tout. Tu me sembles bien traditionnel mon cher Damon. Dois-je en conclure que j’aurai droit au missionnaire en plein centre de ton lit à chaque fois? Bien sur elle le taquinait, mais c’était bien le thème de cette partie de la discussion non? Je devrais être la première et la plus grande merveille du monde mais bon avant que je ne naisse, par dépit de ne pouvoir trouver mieux ils ont donné le titre à autre chose. Tant pis. Et je te connais suffisamment pour savoir que tu ne pleurerais pas juste parce que je t’aime. Non tu serais plus le genre à te pincer pour être sûr de ne pas rêver. D’ailleurs…


Et en riant elle lui pincera doucement le flan. Voilà c’est fait elle vient de lui prouver qu’il ne rêvait pas. Il avait enfin réussi à trouver une damoiselle qui lui retournait son amour. Bon d’accord pour le moment c’est encore trop tôt pour savoir si c’était l’amour qui traverserait toutes les épreuves mais l’avenir le dirait bien.

En fait peut être que l’avenir serait ce soir même. Cela aura été la plus courte relation amoureuse de l’histoire. Même pas une soirée complète. Le temps de se dire je t’aime et déjà ils se quittaient. C’était pas supposé être facile tous les deux mais à ce point-là? Vraiment? Elena était perplexe. Elle senti son cœur se serrer aux propos tenus par le vampire qui continuait désormais de tenter de lui faire avouer qu’ils devaient rester que des amis. Mais elle n’en avait pas envie elle. Elle voulait plus. Elle voulait goûter à ce nouveau bonheur. Elle le voulait lui. C’était totalement égoïste oui, elle le savait mais elle ne pouvait pas changer ce fait. Il ne pouvait pas lui faire miroité son amour pour elle sous son nez et le lui refuser immédiatement après.



« Tu sais que la seule que je veux c’est d’être avec toi mais… tu le regretteras Elena. Parce que quand nous deux ça sera fini à cause de plein de choses qui feront que nous deux ça ne marchera plus, tu regarderas ta vie et tu verras que tu seras toute seule, que tu n’auras pas de famille. Parce que je ne sais pas si tu es au courant mais je ne peux pas avoir d’enfants donc on ne pourra jamais avoir de famille ensemble, et je suis sûr que tu veux une famille il n’y a qu’à voir comment tu comportes avec Jérémy et tes amis, tu les maternes tu es faites pour être maman Elena. »


- Cela ne regarde que moi Damon. C’est ma décision de savoir si je veux ou pas des enfants. Tu n’as pas le droit de décider pour moi parce que tu estimes que je fais une erreur. Et je me vois mal vouloir des enfants avec quelqu’un que je n’aimerais pas profondément.


Elena ne savait plus quoi faire, que penser. Elle avait toujours pensé qu’elle aurait un jour des enfants oui, mais ça n’avait pas été sa première priorité non plus. Après tout ses vrais parents n’avaient pas voulu d’elle alors pourquoi elle prendrait le risque d’avoir des enfants, peut-être que c’était dans ses gênes de ne pas vouloir d’enfant, mais qu’elle ne le saurait que lorsqu’ils seraient là bien vivant. Sinon si jamais elle ressentait cette envie trop fortement il y avait d’autre solution. Mais elle était encore bien trop jeune pour penser à cela. Alors pourquoi elle devrait se limiter pour une chose qui peut être n’arriverait jamais?


« Moi aussi je carbure au sang humain tu sais… Le sang animal c’est vraiment dégueulasse. Je n’ai jamais goûté mais je suis certaine que c’est horrible… Je ne sais pas comment il faisait sincèrement. Oui tu as sûrement raison pour ce qui est de Bonnie… Mais je me sens coupable tout de même, on a fait que créer des problèmes Stefan et moi en revenant, on aurait jamais dû revenir en fin de compte. Me suivre vraiment ? Et tes amis, ta famille ? tu quitterais tout juste pour moi ? »


- Tu carbures au sang humain oui, mais toi tu es en contrôle. Tu ne deviens pas cette bête sanguinaire qu’est ton frère. J’ai vraiment eu peur de lui à ce moment-là. Tu n’es pas comme ça, je n’ai pas peur de toi, jamais tu ne me mettrais en danger à cause de ta soif. Et je m’en fiche des problèmes que j’ai pu avoir ou que tu crois avoir créer depuis que vous êtes ici. Sans Stefan je serais morte noyer, et sans toi je serais devenue une créature terrorisé par son petit ami. Et Klaus m’aurait utilisé pareil. Alors cesse de croire que tout tourne autour de toi, que le mal arrive par toi et ton frère.


Elena se décolla de lui et se leva. Elle n’avait pas envie d’entendre toutes ses raisons pour qu’ils reculent sur leur désir d’être ensemble afin de demeurer uniquement des amis.  Oui il avait raison, mais pour ce soir c’était assez. Elle resterait égoïste, parce qu’elle ne voulait plus de son amitié, elle voulait plus maintenant qu’elle savait qu’elle aurait pu l’avoir si ce n’était de ses remords à lui.


- Ma famille et mes amis savent qui tu es, ce que tu es. Ils savent que tu ne changeras pas physiquement. Ils ne seraient pas surpris de me voir partir avec toi. Et oui je le ferais et sans regret. Ils pourraient toujours venir nous visiter, et je pourrais revenir les voir aussi. Et il y a le net, le téléphone. Mais je suis en train de comprendre que tu préfères qu’on en reste là. Je comprends tes raisons même si je les hais. Je n’aurais pas dû venir finalement. Je suis désolée Damon. Reste avec tes rêves d’amour, ferme la porte sur nous parce que c’est plus facile de se dire qu’on ne l’aura jamais que de vivre avec les souvenirs douloureux d’un bonheur disparu. Oui tu devrais vivre éternellement avec les souvenirs de cette histoire puisque tu es éternel. Je le sais mais je ne peux m’empêcher… je suis désolée c’est tout ce que je peux te dire. Si jamais tu changes d’idée, t’auras qu’à me le faire savoir.


Sans vraiment attendre sa réponse elle prit la direction de la sortie de la chambre du vampire. Elle n’avait pas récupérer ni ses bottes, ni son cellulaire. Du coup elle n’irait sans doute pas très loin mais elle ne voulait pas rester là à l’écouter lui réciter toutes les raisons de ce monde qui font qu’ils ne devraient pas être ensemble. Elle ne pouvait pas quitter le manoir il était trop tard et elle était toujours sous l’influence de l’alcool. Sa seule autre alternative était le salon ou la chambre de Stefan. C’est la direction qu’elle prendra à moins que Damon n’ait usé de sa célérité pour la rattraper et lui bloquer le passage. Elle ne pensait pas l’aimer autant pour avoir si mal en ce moment. Perdre ses deux « premiers grands amours » en si peu de temps, c’était pas facile à gérer émotionnellement.


Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore
Membre du Mois
Membre du Mois
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Klaus, Sasha, Blaine & Katherine
♠ INSCRIT LE : 26/09/2012
♠ SMS : 235
♠ LOCALISATION : Chez moi, où à la recherche d'une pauvre âme en détresse...
♠ GROUPE : Vampires
♠ JOB : Chasse... à l'homme

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Jeu 19 Mar - 20:44


Comment oublie-t-on?
Damon & Elena

- Et pourquoi pas? Et puis par terre, sous la douche, dans un bain ou dans un lit, où est le problème? Différent endroit, différente façon voilà tout. Tu me sembles bien traditionnel mon cher Damon. Dois-je en conclure que j’aurai droit au missionnaire en plein centre de ton lit à chaque fois? Je devrais être la première et la plus grande merveille du monde mais bon avant que je ne naisse, par dépit de ne pouvoir trouver mieux ils ont donné le titre à autre chose. Tant pis. Et je te connais suffisamment pour savoir que tu ne pleurerais pas juste parce que je t’aime. Non tu serais plus le genre à te pincer pour être sûr de ne pas rêver. D’ailleurs…

Damon leva les yeux au ciel. Cela faisait un bout de temps qu’il ne s’était pas amusé comme ça. Cela faisait vraiment du bien. Il se sentait bien, heureux. Il pouvait être enfin avec la femme qu’il aimait et ça, ça le rendait plus heureux que jamais.

« Ne sois pas si sûre de toi ma chère, je suis un amant hors pair, j’ai déjà testé tous les lieux possibles et inimaginables pour le sexe ainsi que toutes les positions, avec une ou plusieurs amantes à la fois… Alors ce n’est pas une petite humaine de 18 ans qui va m’apprendre ce genre de choses... Aîe !»

Damon fit semblant d’avoir mal quand la jeune femme le pinça bien qu’il n’est presque rien senti.

« Tu maltraites ton petit-ami ? Tu sais qu’il existe des associations pour les hommes maltraités par leur compagne. On parle souvent des femmes battues mais il y a aussi des hommes victimes de violences conjugales. »

Damon lui sourit, totalement détendu.

- Cela ne regarde que moi Damon. C’est ma décision de savoir si je veux ou pas des enfants. Tu n’as pas le droit de décider pour moi parce que tu estimes que je fais une erreur. Et je me vois mal vouloir des enfants avec quelqu’un que je n’aimerais pas profondément.

Damon ne répondit rien, c’était vrai, cela ne regardait qu’elle. Pourtant il était déçu de ne pas pouvoir fonder une famille avec elle, même s’il n’était pas sûr qu’il aurait fait un bon père.

- Tu carbures au sang humain oui, mais toi tu es en contrôle. Tu ne deviens pas cette bête sanguinaire qu’est ton frère. J’ai vraiment eu peur de lui à ce moment-là. Tu n’es pas comme ça, je n’ai pas peur de toi, jamais tu ne me mettrais en danger à cause de ta soif. Et je m’en fiche des problèmes que j’ai pu avoir ou que tu crois avoir créer depuis que vous êtes ici. Sans Stefan je serais morte noyer, et sans toi je serais devenue une créature terrorisé par son petit ami. Et Klaus m’aurait utilisé pareil. Alors cesse de croire que tout tourne autour de toi, que le mal arrive par toi et ton frère.

Damon sentait que la situation dégénérait vraiment. Il la regarda se lever avec un sentiment de panique.

- Ma famille et mes amis savent qui tu es, ce que tu es. Ils savent que tu ne changeras pas physiquement. Ils ne seraient pas surpris de me voir partir avec toi. Et oui je le ferais et sans regret. Ils pourraient toujours venir nous visiter, et je pourrais revenir les voir aussi. Et il y a le net, le téléphone. Mais je suis en train de comprendre que tu préfères qu’on en reste là. Je comprends tes raisons même si je les hais. Je n’aurais pas dû venir finalement. Je suis désolée Damon. Reste avec tes rêves d’amour, ferme la porte sur nous parce que c’est plus facile de se dire qu’on ne l’aura jamais que de vivre avec les souvenirs douloureux d’un bonheur disparu. Oui tu devrais vivre éternellement avec les souvenirs de cette histoire puisque tu es éternel. Je le sais mais je ne peux m’empêcher… je suis désolée c’est tout ce que je peux te dire. Si jamais tu changes d’idée, t’auras qu’à me le faire savoir.

Il mit un peu de temps à se rendre compte qu’Elena était partie. Quand ce fut fait il se leva pour la rattraper, il la trouva dans un des couloirs, il s’approcha d’elle et la colla au mur, mettant ses mains de chaque côté de son corps pour ne pas qu’elle s’en aille.

« Je suis désolé, je ne veux pas que tu crois que je ne veux pas être avec toi. C’est ce que je veux plus que tout au monde, mais je veux juste être certain que tu sais dans quoi tu t’engages, je ne veux pas que tu regrettes de m’avoir choisi. Parce que je suis mort de trouille à l’idée que tu le fasses, que tu me laisses parce que je suis fou amoureux de toi et que je ne supporterai pas de te perdre, d’aucune des façons. Parce que je suis égoïste c’est comme ça, sache que je ne cesserai de te demander de me laisser te transformer, parce que si je dois te laisser le droit de penser que je vais vivre éternellement avec ton souvenir tu peux me laisser espérer que tu changes d’avis un jour ou l’autre. Mais ne doute pas de mes sentiments, je pourrai mourir pour toi, et tout ce que je veux c’est être avec toi, mais ne pars pas je t’en prie reste avec moi Elena. Reste pour toujours. »

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

_________________

Lily, you were a terrible mother when you were alive, and you were a terrible mother when you were dead
Damon Salvatore © PUMPKIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Gilbert
reckless and sturborn dangerous combination
reckless and sturborn dangerous combination
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Bekah
♠ INSCRIT LE : 07/07/2013
♠ SMS : 315
♠ LOCALISATION : Maison familiale Gilbert
♠ JOB : Étudiante

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Ven 20 Mar - 0:23


Comment oublie-t-on?

feat Elena Gilbert et Damon Salvatore


« Ne sois pas si sûre de toi ma chère, je suis un amant hors pair, j’ai déjà testé tous les lieux possibles et inimaginables pour le sexe ainsi que toutes les positions, avec une ou plusieurs amantes à la fois… Alors ce n’est pas une petite humaine de 18 ans qui va m’apprendre ce genre de choses... Aîe !»

- Tu sais qu’à te venter de la sorte t’as besoin d’être à la hauteur quand viendra le temps de me prouver que t’es le meilleur et non pas juste une grande gueule. Et je pense que tu peux peut-être être un bon amant, mais c’est quand la dernière fois que tu as fait l’amour? Baiser c’est pas pareil…


Elena était du type à croire que l’amour était important, que le sexe sans amour n’en valait pas vraiment la peine puisqu’il ne comptait pas. On pouvait aisément la contredire parce que oui le sexe sans sentiment ça peut être génial, mais ça manquait d’émotions selon la brunette. Elle l’avait pincé doucement et il avait fait semblant d’avoir mal ce qui la fit rire.


« Tu maltraites ton petit-ami ? Tu sais qu’il existe des associations pour les hommes maltraités par leur compagne. On parle souvent des femmes battues mais il y a aussi des hommes victimes de violences conjugales. »

- Oh oui bien sûr je te maltraite! T’as surement presque rien senti qui plus est. Mais bon comme je suis juste un fausse « maltraiteuse » de petit ami je vais arranger tout cela!

Elena se releva un peu et un sourire joueur sur ses lèvres elle souleva le t-shirt du vampire pour dénuder l’endroit où elle l’avait pincé. Se penchant sur son flanc elle vint poser ses lèvres à l’endroit où il s’était plaint d’avoir mal et déposa un baiser pour le soigner comme on soigne un petit enfant.

- Voilà tu te sens mieux maintenant? C’est exactement le genre de petit bobo que la médecine douce peut soigner. Avoue que mes bisous magiques sont de bons remèdes!

Cela faisait un bien fou de s’amuser de la sorte et de plaisanter avec lui. Elle avait l’impression qu’elle n’avait plus ri depuis des mois, en fait c’était sans doute pas loin de la vérité avec tout ce qui c’était passé. Mais bien vite la réalité les rattrapa et cette réalité n’était pas du tout toute rose car ils étaient qui ils étaient. Elle avait fini par quitter la chambre de Damon pour se diriger vers celle de Stefan, n’en pouvant plus pour ce soir de ces argumentations qui ne menaient à rien. Oui il avait raison de dire que leur relation était vouée à l’échec.  Oui il avait aussi raison de dire qu’il souffrirait surement plus longtemps qu’elle puisqu’un jour ou l’autre elle allait bien mourir et lui non. Oui elle était égoïste de vouloir qu’il se brise le cœur pour elle. Elle savait tout cela mais elle ne pouvait juste pas accepter tout cela, enfin du moins pas ce soir, pas avec de l’alcool dans le sang qui l’empêchait de rester raisonnable. Mais sa fuite avait été de courte durée puisque Damon l’avait rattrapé et coincé entre le mur et lui, ses bras l’empêchant de s’échapper.

« Je suis désolé, je ne veux pas que tu crois que je ne veux pas être avec toi. C’est ce que je veux plus que tout au monde, mais je veux juste être certain que tu sais dans quoi tu t’engages, je ne veux pas que tu regrettes de m’avoir choisi. Parce que je suis mort de trouille à l’idée que tu le fasses, que tu me laisses parce que je suis fou amoureux de toi et que je ne supporterai pas de te perdre, d’aucune des façons. Parce que je suis égoïste c’est comme ça, sache que je ne cesserai de te demander de me laisser te transformer, parce que si je dois te laisser le droit de penser que je vais vivre éternellement avec ton souvenir tu peux me laisser espérer que tu changes d’avis un jour ou l’autre. Mais ne doute pas de mes sentiments, je pourrai mourir pour toi, et tout ce que je veux c’est être avec toi, mais ne pars pas je t’en prie reste avec moi Elena. Reste pour toujours. »


Elle l’avait écouté, d’abord en évitant de le regarder mais bien vite elle avait relevé la tête afin de voir son visage, de plonger son regard dans le sien car ses yeux ne savaient pas mentir, du moins pas à elle.


- Damon… j’ai passé des semaines à penser à toi, à ce que ce serait d’être à la place de Bonnie. Je sais ce que je veux et ce que cela implique. Je dois être aussi égoïste que toi sinon plus. Tu auras beau me demander un million de fois de devenir vampire ma réponse ne changera pas malheureusement. Je n’ai rien contre les vampires, la preuve j’ai été en couple avec ton frère et maintenant avec toi, mais je ne veux pas vivre éternellement, je ne suis pas faite pour cela. Je n’ai pas envie de partir Damon, je ne veux juste plus entendre toutes les raisons qui font qu’on ne devrait pas être ensembles, elles sont véridiques et excellentes mais je suis trop égoïste pour écouter la raison au lieu de mon cœur… et les autres vont me les servir à toutes les sauces quand ils sauront pour nous. Alors si tu es d’accord, on oubli la raison et on suit notre cœur. Je t’aime Damon et c’est tout ce qui importe. Je serai à tes côtés dans l’adversité comme dans le plaisir. Il nous faut espérer qu’il y aura plus de plaisir qu’adversité.

Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore
Membre du Mois
Membre du Mois
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Klaus, Sasha, Blaine & Katherine
♠ INSCRIT LE : 26/09/2012
♠ SMS : 235
♠ LOCALISATION : Chez moi, où à la recherche d'une pauvre âme en détresse...
♠ GROUPE : Vampires
♠ JOB : Chasse... à l'homme

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Dim 29 Mar - 0:12


Comment oublie-t-on?
Damon & Elena

- Tu sais qu’à te venter de la sorte t’as besoin d’être à la hauteur quand viendra le temps de me prouver que t’es le meilleur et non pas juste une grande gueule. Et je pense que tu peux peut-être être un bon amant, mais c’est quand la dernière fois que tu as fait l’amour? Baiser c’est pas pareil…

Damon leva les yeux au ciel. C’est vrai que parfois il oubliait à quel point elle était jeune et innocente par rapport à lui. Il avait été si débauché depuis qu’il avait été transformé en vampire… Damon n’a jamais eu l’impression de baiser les femmes avec qui il a partagé ses nuits, certes il sait très bien qu’il y a une différence quand on le fait avec la fille qu’on aime, mais tout de même.

« N’ai pas peur je sais ce que je dis, petite fille naïve et innocente. Sache ma chère que je ne « baise » jamais. J’aime et j’ai aimé chaque corps qui s’est frotté au mien. Je ne parle pas de la personne mais bien du corps. Et cela ne veut en aucun cas dire que je les ai baisées. »

Il n’était pas tout à fait sûr qu’Elena le suive dans sa logique mais qu’importe. Il ne savait même pas pourquoi ils parlaient de ça en fait… Cela faisait que quelques heures qu’ils étaient en couple et ils parlaient de sexe… ils ne tournaient vraiment par rond tous les deux.

- Oh oui bien sûr je te maltraite! T’as surement presque rien senti qui plus est. Mais bon comme je suis juste un fausse « maltraiteuse » de petit ami je vais arranger tout cela!

Damon sourit à la réaction maternelle il faut bien le dire d’Elena.

- Voilà tu te sens mieux maintenant? C’est exactement le genre de petit bobo que la médecine douce peut soigner. Avoue que mes bisous magiques sont de bons remèdes!

« Hum… je ne sais pas… peut être bien. Je crois surtout que c’est la dernière fois que je vais te laisser boire… Mais ne crois pas que cela arrange tout… Je vais me méfier de toi maintenant j’espère que tu en as conscience… Avoue que tu essayes de me manipuler pour me faire devenir ton esclave attitré, répondant au moindre de tes désirs, au moindre de tes caprices. »

- Damon… j’ai passé des semaines à penser à toi, à ce que ce serait d’être à la place de Bonnie. Je sais ce que je veux et ce que cela implique. Je dois être aussi égoïste que toi sinon plus. Tu auras beau me demander un million de fois de devenir vampire ma réponse ne changera pas malheureusement. Je n’ai rien contre les vampires, la preuve j’ai été en couple avec ton frère et maintenant avec toi, mais je ne veux pas vivre éternellement, je ne suis pas faite pour cela. Je n’ai pas envie de partir Damon, je ne veux juste plus entendre toutes les raisons qui font qu’on ne devrait pas être ensembles, elles sont véridiques et excellentes mais je suis trop égoïste pour écouter la raison au lieu de mon cœur… et les autres vont me les servir à toutes les sauces quand ils sauront pour nous. Alors si tu es d’accord, on oubli la raison et on suit notre cœur. Je t’aime Damon et c’est tout ce qui importe. Je serai à tes côtés dans l’adversité comme dans le plaisir. Il nous faut espérer qu’il y aura plus de plaisir qu’adversité.

Même si Damon était persuadé qu’ils allaient droit dans un mur avec cette relation, il ne pouvait se résoudre à laisser partir Elena. Parce qu’il estimait qu’il l’avait assez attendue comme cela. Il l’aimait et il en avait marre de le faire de loin. Alors certes, il en ressortirait plus brisé que jamais, si bien qu’il envisagerait peut être bien le suicide à force de souffrir continuellement, ou bien à la perte de son humanité, mais il avait trop besoin d’elle en ce moment.

« Elena je… d’accord si c’est ce que tu veux alors je te suivrai. Je te suivrai où que tu ailles et je te jure que j’essaierai de te donner tout ce que tu désires. J’essaierai de faire de toi la plus heureuse des femmes mais si cela ne sera qu’éphémère. Je te promets que je n’émettrais plus aucun doute quant à l’avenir de notre relation ainsi qu’à la force de nos sentiments respectifs. Je te le promets, je t’aime, plus que tout. »

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

_________________

Lily, you were a terrible mother when you were alive, and you were a terrible mother when you were dead
Damon Salvatore © PUMPKIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Gilbert
reckless and sturborn dangerous combination
reckless and sturborn dangerous combination
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Bekah
♠ INSCRIT LE : 07/07/2013
♠ SMS : 315
♠ LOCALISATION : Maison familiale Gilbert
♠ JOB : Étudiante

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Dim 29 Mar - 1:52


Comment oublie-t-on?

feat Elena Gilbert et Damon Salvatore


« Hum… je ne sais pas… peut être bien. Je crois surtout que c’est la dernière fois que je vais te laisser boire… Mais ne crois pas que cela arrange tout… Je vais me méfier de toi maintenant j’espère que tu en as conscience… Avoue que tu essayes de me manipuler pour me faire devenir ton esclave attitré, répondant au moindre de tes désirs, au moindre de tes caprices. »


- Qu’est-ce que l’alcool a à voir là-dedans? Absolument rien! Et si ce n’était qu’un prétexte pour pouvoir poser mes lèvres sur ce corps si magnifiquement sculpté qu’est le tien? Et je ne veux pas te manipuler, tu es déjà mon esclave attitré, tu viens de me dire que tu mourrais pour moi si je te le demandais, tu étais même prêt à ramener ton frère… je crois que tu es déjà sous mon incroyable charme. Mais promis jamais je n’abuserai de toi, bon ok peut être un peu quand on sera seul comme maintenant et que je serai moins… ingénue? Enfin tu vois ce que je veux dire.


Ils pouvaient vraiment parler de tout et n’importe quoi, et il en allait de même sur leur sujet de plaisanterie. À quelque part ils se complétaient même si tout était contre eux. Depuis le tout début, même quand elle le haïssait rien n’avait été tabou. Et ils avaient « grandit » ensemble depuis, évoluant, poussant l’autre à changer mais tout cela en augmentant leur complicité. Et cette complicité était palpable alors qu’ils se taquinaient sur tout et n’importe quoi.

Puis comme la réalité finit toujours par reprendre ses droits, les plaisanteries avaient laissé place au sérieux, puis aux déchirements. Quand on dit que tout peut y passer avec eux c’en était encore une preuve. Elena avait fini par quitter la chambre, rapidement suivi et arrêté par le vampire qui l’avait retenu en lui demandant de ne pas le quitter, de rester pour toujours. Elle avait fini par accepter, et malgré tout il semblait encore douter de sa demande, du bien fondé de cette décision qu’elle venait de prendre en lui disant vouloir rester. Est-ce que c’est l’alcool qui les rend si tergiversant ou bien au contraire cela les poussait à prendre les mauvaises décisions?



« Elena je… d’accord si c’est ce que tu veux alors je te suivrai. Je te suivrai où que tu ailles et je te jure que j’essaierai de te donner tout ce que tu désires. J’essaierai de faire de toi la plus heureuse des femmes mais si cela ne sera qu’éphémère. Je te promets que je n’émettrais plus aucun doute quant à l’avenir de notre relation ainsi qu’à la force de nos sentiments respectifs. Je te le promets, je t’aime, plus que tout. »


- Damon, je ne veux pas de promesse, ou que tu me passes tous mes caprices. Je sais tout comme toi que ça risque d’être désastreux et que tu anticipes le moment où je ne serai plus dans ta vie pour une raison ou pour une autre, sauf que j’ai moi aussi peur de te perdre. Je te rappelle que j’ai vraiment cru que tu allais mourir dans mes bras déjà, et je sais que c’est encore une chose possible. Nous sommes deux personnes entêtées, pour ne pas dire trop têtues, nous sommes aussi égoïstes, et téméraires, mais nous avons également une capacité à tout donner quand cela nous tient à cœur. C’est pour cela que nous ça peut aussi être la plus merveilleuse des histoires si nous le décidons. Je t’aime Damon.


Elena se décolla du mur, bon elle ne pouvait pas aller bien loin car elle était toujours coincée entre le mur et lui, mais elle ne voulait pas le fuir non. Elle leva la main droite pour la poser sur la joue gauche de Damon, et viendra appuyer ses lèvres sur celles de l’homme. Ce n’était pas un baiser fougueux comme ceux qu’ils ont échangé un moment plus tôt, mais plutôt un qui se voulait une promesse de son amour pour lui. Elle fini par détacher ses lèvres de lui et sa main glissa de la joue pour se poser sur son bras.


- Et si maintenant tu me ramenais dans ta chambre? On ne parle plus du positif ou du négatif de notre relation, on va se contenter de la vivre pleinement ensemble.


Elle lui prit la main et ainsi libérée elle le tirera un petit peu pour le faire bouger et retourner dans la somptueuse chambre à coucher avec son immense lit. Elle va se recoucher près de lui, posant sa tête au creux de son épaule. Mais pas question pour elle de relancer une discussion profonde. En fait elle retrouve le sourire en passant son bras autour de son torse, s’enivrant de son odeur. En réalité en ce moment sa plus grande question était comment elle allait faire pour cacher à ses proches qu’elle était à nouveau amoureuse, qu’elle goûtait à nouveau au bonheur. Et surtout, comment elle ferait pour résister à l’envie de l’embrasser, de se blottir dans ses bras quand ils se verraient ailleurs qu’ici.


- Damon…  combien de fois par jour, bon peut être que ce serait plus logique de dire par semaine, je peux venir ici pour te voir sans que ça paraisse louche selon toi? Je n’ai même pas envie de rentrer chez moi, si je m’écoutais je resterais ici avec toi en tout temps. Tu pourrais surement venir chez moi en cachette également, je veux dire pour passer la nuit avec moi, parce qu’en plein jour tu n’as pas à te cacher. Mais passer la nuit chez moi ça va trop paraître louche si on prétend n’être que des amis. Je ne sais pas comment je vais faire pour garder une distance amicale avec toi mais promis je vais faire de gros efforts pour ne pas te sauter dans les bras quand il y aura des témoins!

Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore
Membre du Mois
Membre du Mois
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Klaus, Sasha, Blaine & Katherine
♠ INSCRIT LE : 26/09/2012
♠ SMS : 235
♠ LOCALISATION : Chez moi, où à la recherche d'une pauvre âme en détresse...
♠ GROUPE : Vampires
♠ JOB : Chasse... à l'homme

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Dim 12 Avr - 16:54


Comment oublie-t-on?
Damon & Elena

- Qu’est-ce que l’alcool a à voir là-dedans? Absolument rien! Et si ce n’était qu’un prétexte pour pouvoir poser mes lèvres sur ce corps si magnifiquement sculpté qu’est le tien? Et je ne veux pas te manipuler, tu es déjà mon esclave attitré, tu viens de me dire que tu mourrais pour moi si je te le demandais, tu étais même prêt à ramener ton frère… je crois que tu es déjà sous mon incroyable charme. Mais promis jamais je n’abuserai de toi, bon ok peut être un peu quand on sera seul comme maintenant et que je serai moins… ingénue? Enfin tu vois ce que je veux dire.

Damon sourit mais ne répondit pas. Elle avait raison, elle pouvait bien faire tout ce qu’elle voulait de lui en cet instant. C’était un des défauts de Damon. Il avait beau se montrer cruel et manipulateur devant les autres, quand il était amoureux, il devenait une tout autre personne. Il pouvait aller au bout du monde pour la femme que son cœur avait choisi. Du moins c’était le cas pour Elena et cela l’avait été pour Katherine.

La situation commençait à se dégénérer. Ils parlaient de choses dont ils ne devraient pas après leur récente mise en couple. Il l’avait rattrapé dans ce couloir, et tentait bien de rattraper les choses. Cette relation n’avait pas de place pour la sincérité. S’ils voulaient que cela marche, il faudra qu’ils gardent leurs ressentis, leurs craintes et leurs incertitudes pour eux. C’était la seule solution.

- Damon, je ne veux pas de promesse, ou que tu me passes tous mes caprices. Je sais tout comme toi que ça risque d’être désastreux et que tu anticipes le moment où je ne serai plus dans ta vie pour une raison ou pour une autre, sauf que j’ai moi aussi peur de te perdre. Je te rappelle que j’ai vraiment cru que tu allais mourir dans mes bras déjà, et je sais que c’est encore une chose possible. Nous sommes deux personnes entêtées, pour ne pas dire trop têtues, nous sommes aussi égoïstes, et téméraires, mais nous avons également une capacité à tout donner quand cela nous tient à cœur. C’est pour cela que nous ça peut aussi être la plus merveilleuse des histoires si nous le décidons. Je t’aime Damon.

Il soupira devant la véracité de ses paroles. Elle n’avait que trop raison et cela lui fit beaucoup de mal. Mais il ne fallait plus qu’il y pense, il ne fallait pas qu’il imagine comment serait la séparation, ce qu’il ressentirait quand on lui arracherait la femme qu’il aimait. Ce n’était même pas sûr que leur couple tienne un moins, alors pourquoi penser à une date aussi éloignée ? Il lui sourit gentiment.

« Je sais, tu as raison. Excuse-moi. J’ai trop tendance à me projeter, mais tu sais quand on est immortel c’est assez difficile… J’ai l’habitude de perdre les gens auxquels je m’attache alors j’ai préféré ne plus m’attacher à personne alors, être avec toi évidemment ça me fait peur mais ne t’en fais je t’en parlerai plus je te le promets. Je t’aime aussi Elena. »

Il accepta son baiser avec plaisir. Un peu de douceur et de tendresse cela faisait toujours du bien, surtout venant d’Elena.

- Et si maintenant tu me ramenais dans ta chambre? On ne parle plus du positif ou du négatif de notre relation, on va se contenter de la vivre pleinement ensemble.

Il se laissa guider par sa petite amie à travers le couloir jusqu’à sa chambre. Ils se réinstallèrent sur le lit, Elena installée sur son épaule.

- Damon… combien de fois par jour, bon peut être que ce serait plus logique de dire par semaine, je peux venir ici pour te voir sans que ça paraisse louche selon toi? Je n’ai même pas envie de rentrer chez moi, si je m’écoutais je resterais ici avec toi en tout temps. Tu pourrais surement venir chez moi en cachette également, je veux dire pour passer la nuit avec moi, parce qu’en plein jour tu n’as pas à te cacher. Mais passer la nuit chez moi ça va trop paraître louche si on prétend n’être que des amis. Je ne sais pas comment je vais faire pour garder une distance amicale avec toi mais promis je vais faire de gros efforts pour ne pas te sauter dans les bras quand il y aura des témoins!

Il sourit, passant son dans son dos jusqu’à sa hanche. Il caressa la peau légèrement découverte par son T-Shirt relevé du bout des doigts, dans un geste qui se voulait tendre, son autre main étant posée derrière sa nuque. Il réfléchit à ses paroles sans vraiment avoir de réponse… Il est vrai que cela allait poser un problème.

« Je ne sais pas trop… Tu peux venir ici autant que tu veux, Stefan n’est jamais là et puis, tu n’es pas forcément obligée de dire à tout le monde où tu vas, ou tu peux très bien leur indiquer un mauvais endroit. Si je m’écoutais je t’enfermerai dans ma chambre et je ne te laisserai plus jamais repartir… Au pire, on n’est pas obligé de se voir quand on n’est pas chez moi ou chez toi. Tu peux très bien prétendre vouloir garder tes distances avec Stefan et moi depuis votre rupture. Et puis je pourrai passer par la fenêtre pour venir te voir si tu la laisses ouverte et personne n’en saura jamais rien. »

Il savait que ne pas la voir autant qu’il le voudrait et ne pas pouvoir être aussi proche d’elle qu’il le voudrait allait être insupportable mais c’était plus que nécessaire pour que leur relation reste secrète. Cela allait être difficile, très difficile…

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

_________________

Lily, you were a terrible mother when you were alive, and you were a terrible mother when you were dead
Damon Salvatore © PUMPKIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Gilbert
reckless and sturborn dangerous combination
reckless and sturborn dangerous combination
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Bekah
♠ INSCRIT LE : 07/07/2013
♠ SMS : 315
♠ LOCALISATION : Maison familiale Gilbert
♠ JOB : Étudiante

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Dim 12 Avr - 21:21


Comment oublie-t-on?

feat Elena Gilbert et Damon Salvatore


« Je sais, tu as raison. Excuse-moi. J’ai trop tendance à me projeter, mais tu sais quand on est immortel c’est assez difficile… J’ai l’habitude de perdre les gens auxquels je m’attache alors j’ai préféré ne plus m’attacher à personne alors, être avec toi évidemment ça me fait peur mais ne t’en fais je t’en parlerai plus je te le promets. Je t’aime aussi Elena. »


Elena avait préféré ne rien ajouté parce qu’il n’y avait rien qu’elle puisse répondre à cela. Elle aimerait pouvoir lui promettre son amour éternel, d’être toujours à ses côtés, mais elle allait finir par mourir un jour ou l’autre. Ils le savaient tous les deux. Elle s’était donc contenter de lui offrir ce qu’elle pouvait, sans mentir, un geste d’amour, un baiser et l’avait ramené dans l’immense lit afin de retrouver la chaleur de son étreinte.

Elle se sentait si bien ainsi, comme si rien ne pourrait jamais l’atteindre tant qu’il était à ses côtés. Et tout cela s’était installé graduellement jusqu’à atteindre un sommet durant cet été où elle n’avait plus été capable d’ignorer ses sentiments et avait décidé de s’éloigner de lui afin qu’il ne le découvre rien. Et là elle pouvait enfin laisser libre court à ce qu’elle ressentait, mais pas totalement puisqu’ils avaient décidé d’un commun accord de garder leur relation secrète pour une durée indéterminée. D’ailleurs comment elle pourrait cacher à ses proches ce nouveau bonheur? Elle lui avait fait part de ce fait et il semblait lui aussi se poser la même question.



« Je ne sais pas trop… Tu peux venir ici autant que tu veux, Stefan n’est jamais là et puis, tu n’es pas forcément obligée de dire à tout le monde où tu vas, ou tu peux très bien leur indiquer un mauvais endroit. Si je m’écoutais je t’enfermerai dans ma chambre et je ne te laisserai plus jamais repartir… Au pire, on n’est pas obligé de se voir quand on n’est pas chez moi ou chez toi. Tu peux très bien prétendre vouloir garder tes distances avec Stefan et moi depuis votre rupture. Et puis je pourrai passer par la fenêtre pour venir te voir si tu la laisses ouverte et personne n’en saura jamais rien. »


Elle n’aimait pas vraiment mentir à sa famille et ses meilleurs amis. Elle l’avait fait un long moment au sujet de la nature vampirique de Stefan et Damon, mais elle devait admettre qu’elle s’était sentie tellement soulagée quand tous ces secrets avaient été dévoilés au grand jour. Et là elle allait recommencer en prétendant ne pas être amoureuse. C’était un bien plus petit mensonge et il ne ferait pas grand mal, si ce n’est qu’à elle car elle allait devoir se retenir. Mais à bien y penser pour pouvoir passer un moment comme celui-ci, entre ses bras, elle était prête à tout.


-Alors empêche-moi de quitter cette chambre! Je ne vais surement pas m’en plaindre. Elle était tout sourire à cette idée si tentante de rester auprès de lui indéfiniment même si c’était irréaliste. Ma fenêtre te sera toujours ouverte, alors n’hésite jamais à venir me retrouver. Par contre je n’ai pas envie de prétendre vouloir t’éviter, tout le monde sait déjà que sans toi je n’aurais pas survécu à l’été passé. Et le seul moment où je t’ai évité c’est pendant le bref retour de Stefan pour qu’il ne comprenne pas que mes sentiments avaient changé et ça me faisait mal de te savoir avec une autre. Mais tout cela n’est plus d’actualité. Alors je vais jouer la comédie et faire comme l’été dernier et prétendre que tu n’es que mon meilleur ami. Ça n’empêche pas que je puisse te faire un calin, je l’ai souvent fait avant, ou passer un bon moment avec toi. Je crois que les autres s’attendent de toute manière à me voir avec toi puisque je suis en « peine d’amour » et que depuis quelques mois c’est toi qui arrive à me remonter le moral. Alors faudra juste que je ne fasse pas ceci…


Elle bougea un peu contre lui, venant se placer sur lui pour par la suite venir l’embrasser. Elle aimait sa manière d’embrasser qui lui faisait oublier tout ce qui l’entourait comme si rien d’autre n’existait, mais elle n’allait pas lui avouer pour le moment, des plans pour qu’il recommence à se vanter de ses talents d’amant. Elle finit par décoller ses lèvres des siennes pour respirer mais bien vite l’envie de recommencer ce fit sentir et elle ne se gêna pas pour reconquérir ses lèvres.

Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore
Membre du Mois
Membre du Mois
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Klaus, Sasha, Blaine & Katherine
♠ INSCRIT LE : 26/09/2012
♠ SMS : 235
♠ LOCALISATION : Chez moi, où à la recherche d'une pauvre âme en détresse...
♠ GROUPE : Vampires
♠ JOB : Chasse... à l'homme

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Dim 12 Avr - 23:41


Comment oublie-t-on?
Damon & Elena

-Alors empêche-moi de quitter cette chambre! Je ne vais surement pas m’en plaindre. Ma fenêtre te sera toujours ouverte, alors n’hésite jamais à venir me retrouver. Par contre je n’ai pas envie de prétendre vouloir t’éviter, tout le monde sait déjà que sans toi je n’aurais pas survécu à l’été passé. Et le seul moment où je t’ai évité c’est pendant le bref retour de Stefan pour qu’il ne comprenne pas que mes sentiments avaient changé et ça me faisait mal de te savoir avec une autre. Mais tout cela n’est plus d’actualité. Alors je vais jouer la comédie et faire comme l’été dernier et prétendre que tu n’es que mon meilleur ami. Ça n’empêche pas que je puisse te faire un calin, je l’ai souvent fait avant, ou passer un bon moment avec toi. Je crois que les autres s’attendent de toute manière à me voir avec toi puisque je suis en « peine d’amour » et que depuis quelques mois c’est toi qui arrive à me remonter le moral. Alors faudra juste que je ne fasse pas ceci…

Damon sourit, il ne pensait plus à leur avenir, il ne pensait qu’à leur présent. Et même si celui-ci était tout aussi compliqué, il savait qu’à deux ils y arriveraient. Parce qu’ils s’aimaient. L’idée de garder Elena chez lui était plus que tentante bien qu’irréalisable malheureusement… Peut-être pour tard qui sait.

« Hm… Je pourrai, c’est vrai j’ai une salle de bain dans ma chambre mais… Pas de cuisine. Et quand j’aurai vidé le sang des poches que j’ai emporté, je serais obligé de te manger… Et tu me remercieras parce qu’un vampire assoiffé c’est juste l’horreur ! Oh oui, super, alors on jouera à la belle au bois dormant ! Je viendrai te réveiller aussi souvent que je le pourrai… Ton meilleur ami ? Ouah ! J’ai monté en grade, je ne me savait pas si haut placé dans ton estime ! Des câlins ? Quand est-ce qu’on se faisait des câlins ? Je n’en ai aucun souvenir mais soit, si tu veux me faire des câlins, fais mois-en ! Je ne vais pas m’en plaindre. Je me contenterai de jouer l’ami réconfortant alors…»

Il sourit dans le baiser, qui se fit plus fougueux quand il y répondit. Il grogna presque de frustration quand elle le rompit mais bien vite elle lui en donna un autre. Il passa une main dans ses cheveux et une autre dans son dos, sous son T-Shirt, caressant le creux de ses reins. Il joua quelques instants encore avec la langue d’Elena avant de la relâcher, collant son front au sien.

« Oula… Doucement princesse, ne me chauffe pas comme ça… Hm… tu sais je pense que cela va être très dur pour moi de me contenir de faire ça, après ce que tu viens de me montrer… »

Il sourit avant de caresser doucement son nez du sien.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

_________________

Lily, you were a terrible mother when you were alive, and you were a terrible mother when you were dead
Damon Salvatore © PUMPKIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Gilbert
reckless and sturborn dangerous combination
reckless and sturborn dangerous combination
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Bekah
♠ INSCRIT LE : 07/07/2013
♠ SMS : 315
♠ LOCALISATION : Maison familiale Gilbert
♠ JOB : Étudiante

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Lun 13 Avr - 19:14


Comment oublie-t-on?

feat Elena Gilbert et Damon Salvatore


« Hm… Je pourrai, c’est vrai j’ai une salle de bain dans ma chambre mais… Pas de cuisine. Et quand j’aurai vidé le sang des poches que j’ai emporté, je serais obligé de te manger… Et tu me remercieras parce qu’un vampire assoiffé c’est juste l’horreur ! Oh oui, super, alors on jouera à la belle au bois dormant ! Je viendrai te réveiller aussi souvent que je le pourrai… Ton meilleur ami ? Ouah ! J’ai monté en grade, je ne me savait pas si haut placé dans ton estime ! Des câlins ? Quand est-ce qu’on se faisait des câlins ? Je n’en ai aucun souvenir mais soit, si tu veux me faire des câlins, fais mois-en ! Je ne vais pas m’en plaindre. Je me contenterai de jouer l’ami réconfortant alors…»


La brunette ne pu retenir un léger rire alors que le vampire énumérait les obstacles à son idée de la garder enfermée dans sa chambre.


-En effet je doute que je pourrais vivre uniquement d’amour et d’eau fraîche… Je me souviens de toi en manque sang… sauf que tu avais également des hallucinations. Ça ne paraît plus vraiment aujourd’hui sauf si tu sais où regarder. Mais tu as raison, ne revivons plus un truc du genre.


Elle ne lui en avait jamais voulu de l’avoir mordu aussi sauvagement au piquenique de la ville. Il n’était plus lui-même et si c’était à refaire elle ne changerait rien. Elle doutait que lui en conservait un quelconque souvenir puisqu’il hallucinait, alors jamais avant aujourd’hui elle en avait reparlé. Et encore là elle en avait parlé presque comme un bon souvenir sans y penser.


-Tu vas donc devenir mon prince charmant si tu viens me réveiller d’un baiser! Et je ne vois pas comment tu peux douter de détenir le titre de meilleur ami après l’été dernier. On s’est tellement rapproché… un peu trop sans doute si on nous regarde en ce moment… et je ne compte plus le nombre de fois où je t’ai pris dans mes bras quand tu n’allais pas bien, et ça doit être parce que tu restais de marbre que tu n’en garde pas souvenir. Et là on a une super excuse pour se réconforter mutuellement: nous traversons tous les deux une peine d'amour! Tu vois, on ne paraîtra pas trop étrange.


Elle avait fini par l’embrasser. Et rapidement c’était devenu plus chaud entre eux alors qu’elle sentait ses doigts caresser sa peau dans la cambrure de ses reins. Ce simple contact la fit frissonner. Damon semblait être soudainement dans le même état qu’elle si elle en croyait ses paroles.


« Oula… Doucement princesse, ne me chauffe pas comme ça… Hm… tu sais je pense que cela va être très dur pour moi de me contenir de faire ça, après ce que tu viens de me montrer… »


- C’est ta faute… j’aime trop le goût de tes lèvres. Et je ne suis pas certaine de comprendre ce que tu veux dire… je suis trop obsédée par cette envie de recommencer à t’embrasser pour me concentrer sur tes propos. Alors soit tu es plus clair pour que j’aie pas à réfléchir, soit tu ne me parles plus et me laisse t’embrasser encore et encore.


Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore
Membre du Mois
Membre du Mois
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Klaus, Sasha, Blaine & Katherine
♠ INSCRIT LE : 26/09/2012
♠ SMS : 235
♠ LOCALISATION : Chez moi, où à la recherche d'une pauvre âme en détresse...
♠ GROUPE : Vampires
♠ JOB : Chasse... à l'homme

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Mar 14 Avr - 23:16


Comment oublie-t-on?
Damon & Elena

-En effet je doute que je pourrais vivre uniquement d’amour et d’eau fraîche… Je me souviens de toi en manque sang… sauf que tu avais également des hallucinations. Ça ne paraît plus vraiment aujourd’hui sauf si tu sais où regarder. Mais tu as raison, ne revivons plus un truc du genre.

Damon n’aimait pas se rappeler de ça. Malgré le fait qu’il ne soit pas vraiment lui-même, il n’avait pu s’empêcher de s’en vouloir de s’être comporter de la sorte. Il aurait pu vraiment blesser Elena, pire, il aurait pu la tuer. Il lui arrivait parfois d’oublier qu’Elena n’était qu’une humaine. Que cela serait d’une facilité écrasante de la tuer. Elle était si fragile entre ses bras, si exposée au danger…

« Je suis désolé pour ça Elena… Même si ce n’était pas vraiment moi… J’aurai vraiment pu te faire du mal. J’aurai même pu te tuer. »

-Tu vas donc devenir mon prince charmant si tu viens me réveiller d’un baiser! Et je ne vois pas comment tu peux douter de détenir le titre de meilleur ami après l’été dernier. On s’est tellement rapproché… un peu trop sans doute si on nous regarde en ce moment… et je ne compte plus le nombre de fois où je t’ai pris dans mes bras quand tu n’allais pas bien, et ça doit être parce que tu restais de marbre que tu n’en garde pas souvenir. Et là on a une super excuse pour se réconforter mutuellement: nous traversons tous les deux une peine d'amour! Tu vois, on ne paraîtra pas trop étrange.

Damon sourit. Cette relation n’allait pas être de tout repos. Pourtant au fond de lui il savait qu’il ne serait jamais autant heureux que les prochains jours. Elena lui correspondait vraiment. Et son cœur n’avait jamais autant battu que quand il était avec elle. Peut être qu’Elena était son grand amour… Peut être que tout le monde se trompait et que ce n’était pas Stefan le grand amour d’Elena mais lui…

« Si on commence à se faire des câlins, je ne sais pas si on va pouvoir se retenir de faire plus. Mais quand même, dans les films, dès que deux amis sont en rupture au même moment, ils finissent toujours par coucher ensemble… Les gens vont sûrement se poser des questions. De plus, je ne sais pas si les gens sont au courant que Bonnie et moi c’est fini… Je ne suis pas sûr qu’elle leur ait dit. »

L’ambiance s’était ensuite réchauffée. Elena avait commencé à l’embrasser et il n’avait pu s’empêcher de passer une main sous son T-Shirt pour aller caresser sa peau. Seulement il avait ensuite été contraint de faire cesser le baiser car son corps commençait à se réchauffer un peu trop et il ne se contrôlerait bientôt plus.

- C’est ta faute… j’aime trop le goût de tes lèvres. Et je ne suis pas certaine de comprendre ce que tu veux dire… je suis trop obsédée par cette envie de recommencer à t’embrasser pour me concentrer sur tes propos. Alors soit tu es plus clair pour que j’aie pas à réfléchir, soit tu ne me parles plus et me laisse t’embrasser encore et encore.

Il sourit avant de s’écarter un peu d’elle et de ce corps trop tentateur.

« Je dis simplement que si tu continues à m’embrasser comme ça, tu ne resteras pas longtemps habillée. Ça y’est tu as compris ? »

Il lui lança un sourire pervers ainsi qu’un clin d’œil.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

_________________

Lily, you were a terrible mother when you were alive, and you were a terrible mother when you were dead
Damon Salvatore © PUMPKIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Gilbert
reckless and sturborn dangerous combination
reckless and sturborn dangerous combination
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Bekah
♠ INSCRIT LE : 07/07/2013
♠ SMS : 315
♠ LOCALISATION : Maison familiale Gilbert
♠ JOB : Étudiante

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Mer 15 Avr - 14:41


Comment oublie-t-on?

feat Elena Gilbert et Damon Salvatore


« Je suis désolé pour ça Elena… Même si ce n’était pas vraiment moi… J’aurai vraiment pu te faire du mal. J’aurai même pu te tuer. »


La jeune femme n’avait en aucun cas voulu qu’il se sente coupable à ce souvenir. C’est dans cette optique qu’elle posa délicatement son index sur les lèvres du vampire pour le faire taire. Étrangement ce soir-là elle n’avait pas eu peur qu’il la tue. Par contre c’était plus la douleur qui l’avait poussé à tenter de le ramener à la réalité, car il avait été plutôt sauvage sous ses hallucinations.


-Chuttt… c’est du passé, ça ne sert à rien de te torturer avec cette histoire. Surtout que si c’était à refaire je n’y changerais rien et tu le sais.


Rapidement le sujet de conversation était devenu plus léger, agréable. Il avait accepté de venir la rejoindre chez elle quelques nuits en cachette, histoire de conserver l’anonymat de leur relation. D’ailleurs cette image d’un Damon entrant par sa fenêtre pour venir la rejoindre lui plaisait bien, ça avait quelque chose de romantique selon elle.

Sachant qu’elle ne pourrait jamais s’empêcher de venir lui faire un câlin s’ils se retrouvaient dans un lieu public elle venait de leur trouver une excuse pour expliquer leur geste. Ce à quoi le ténébreux n’avait pas perdu de temps à ajouter une connotation sexuelle qui la fit rire.



« Si on commence à se faire des câlins, je ne sais pas si on va pouvoir se retenir de faire plus. Mais quand même, dans les films, dès que deux amis sont en rupture au même moment, ils finissent toujours par coucher ensemble… Les gens vont sûrement se poser des questions. De plus, je ne sais pas si les gens sont au courant que Bonnie et moi c’est fini… Je ne suis pas sûr qu’elle leur ait dit. »


- Même si elle ne le dit pas, toi tu n’as pas à le cacher si quelqu’un fait une remarque sur l’absence de Bonnie à tes côtés. Et c’est pas parce qu’on est en rupture à se soutenir mutuellement qu’on va coucher ensemble… c’est plutôt parce qu’on s’aime même si eux n’en savent rien. Et ils se poseront des questions, j’en ai rien à faire, si j’ai envie de te faire un câlin je ne vais pas me gêner pour le faire. Je vais juste me restreindre à ne pas t’embrasser.


D’ailleurs à force de parler de câlins et de baisers l’envie était devenue trop forte et elle était venue l’embrasser et bien vite d’autres désirs commençaient à grandir. Il lui en avait fait la remarque à mots couverts, mais elle avait avoué ne pas le comprendre. Peut-être l’alcool entrait en jeu, mais elle voterait plus pour l’effet de ses baisers qui lui faisait perdre un peu la tête.


« Je dis simplement que si tu continues à m’embrasser comme ça, tu ne resteras pas longtemps habillée. Ça y’est tu as compris ? »


-Oh! Oui là il avait été très clair et d’ailleurs iI pourra voir ses joues rosirent en comprenant parfaitement la teneur de son avertissement. Mais elle n’en perdit pas son sourire pour autant, loin de là. C’est très clair oui, et très tentant à la fois. Dormir dans ces jeans ne sera pas des plus confortable!


Mais à quoi jouait-elle? Elle n’en était pas certaine elle-même, après tout elle avait décidé de faire taire sa raison pour pouvoir profiter pleinement de leur relation. Sans plus réfléchir elle se pencha à nouveau sur lui pour venir effleurer ses lèvres à quelques reprises en souriant avant de finalement céder à ses envies et de l’embrasser sans retenu, avec sensualité puis passion.


Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore
Membre du Mois
Membre du Mois
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Klaus, Sasha, Blaine & Katherine
♠ INSCRIT LE : 26/09/2012
♠ SMS : 235
♠ LOCALISATION : Chez moi, où à la recherche d'une pauvre âme en détresse...
♠ GROUPE : Vampires
♠ JOB : Chasse... à l'homme

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Jeu 16 Avr - 18:01


Comment oublie-t-on?
Damon & Elena


-Chuttt… c’est du passé, ça ne sert à rien de te torturer avec cette histoire. Surtout que si c’était à refaire je n’y changerais rien et tu le sais.

Damon ne prit pas la peine de répondre. Si Elena ne voulait pas en reparler, cela ne servait à rien qu’il argumente. Il ne voulait pas que cela redégénère comme il y a quelques instants. La pression était redescendue et ils pouvaient profiter de leur moment de répit en tant que couple. Ils pouvaient se câliner autant qu’ils le désiraient personne ne viendrait les déranger, surtout à cette heure de la nuit.

- Même si elle ne le dit pas, toi tu n’as pas à le cacher si quelqu’un fait une remarque sur l’absence de Bonnie à tes côtés. Et c’est pas parce qu’on est en rupture à se soutenir mutuellement qu’on va coucher ensemble… c’est plutôt parce qu’on s’aime même si eux n’en savent rien. Et ils se poseront des questions, j’en ai rien à faire, si j’ai envie de te faire un câlin je ne vais pas me gêner pour le faire. Je vais juste me restreindre à ne pas t’embrasser.

Damon se doutait bien qu’Elena pensait que son idée était absolument géniale mais Damon n’était pas de cette amie. Il le savait pour l’avoir plus ou moins vécu avec Katherine en ne devant pas montrer au grand public ce qu’il se passait lorsqu’ils étaient tous les deux. Néanmoins, il ne voulait pas que cela remette un froid entre s’il commençait à lui parler de Katherine. Et puis, il était sûr qu’elle ne tiendrait pas une semaine comme ça… Il était extrêmement dur pour deux amants de faire semblant d’êtres des amis aux yeux des autres… C’était beaucoup plus simple de ne plus se voir que de feindre un jeu amical.

« Tu n’y arriveras pas… Il est très difficile pour des personnes qui s’aiment de se restreindre à certaines choses Elena. Tu te dis sûrement que tu y arriveras, que cela ne doit pas être très difficile mais ça l’est crois moi ! Si jamais je te prends dans mes bras tu n’auras plus envie de les quitter et je n’aurai pas non plus envie de te lâcher… A mon avis ce n’est pas la plus simple des solutions… »

C’est vrai elle ne l’était pas, mais il ne trouvait aucune solution qui était « simple » pour le couple. Le dire créerait trop d’histoires même si cela leur enlèverait un poids… Ne plus se voir en public… cela pourrait être une option et rendrait leurs retrouvailles bien plus intenses… Comme maintenant. Elena avait radicalement changé d’attitude et elle était littéralement en train de le chauffer. Damon sentait bien qu’il ne tiendrait pas longtemps si elle continuait et avait tenté de lui en faire part.

-Oh! C’est très clair oui, et très tentant à la fois. Dormir dans ces jeans ne sera pas des plus confortable!

Et elle le réembrassait avec ça ! Damon sentait son excitation grimper en flèche mais il ne voulait pas y céder. Après tout Elena avait bu et ce n’était peut être pas ce qu’elle désirait vraiment. Il réussit tant bien que mal à se détacher du baiser et repoussa doucement la jeune femme sur le côté.

« Elena… Si tu continues tu ne dormiras pas de la nuit… Et puis, tu as bu je ne suis pas sûr que tu saches ce que tu fasses… J’ai pas envie qu’en suite tu m’en veuilles et que tu me dises que j’ai profité de toi. Ma patience a des limites donc je pense que c’est mieux pour toi qu’on en reste là… »

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

_________________

Lily, you were a terrible mother when you were alive, and you were a terrible mother when you were dead
Damon Salvatore © PUMPKIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Gilbert
reckless and sturborn dangerous combination
reckless and sturborn dangerous combination
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Bekah
♠ INSCRIT LE : 07/07/2013
♠ SMS : 315
♠ LOCALISATION : Maison familiale Gilbert
♠ JOB : Étudiante

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Jeu 16 Avr - 19:48


Comment oublie-t-on?

feat Elena Gilbert et Damon Salvatore


« Tu n’y arriveras pas… Il est très difficile pour des personnes qui s’aiment de se restreindre à certaines choses Elena. Tu te dis sûrement que tu y arriveras, que cela ne doit pas être très difficile mais ça l’est crois moi ! Si jamais je te prends dans mes bras tu n’auras plus envie de les quitter et je n’aurai pas non plus envie de te lâcher… A mon avis ce n’est pas la plus simple des solutions… »


Elena l’écouta alors qu’il lui affirmait qu’il était convaincu qu’ils ne pourraient jamais feindre d’être juste des amis. Peut-être avait-il raison. Est-ce qu’elle serait capable de garder ses distances avec lui? Est-ce que ce serait si évident en les voyant côte à côte qu’ils étaient désormais plus que de simples meilleurs amis? La plupart du temps elle était un véritable livre ouvert pour sa famille et ses amis proches, mais à ce point? Elle laissa fuir un lourd soupire ne trouvant pas de réelles réponses à ses questionnements.


-Je t’emmerde Damon Salvatore. Tu ne peux pas cesser de nous ramener la réalité en plein visage deux minutes? Parce que bien sûr tu dois avoir raison. Les gens vont bien finir par voir que nos sentiments ont évolué, parce que tout le monde le sait, Elena Gilbert est un livre ouvert pas vrai? Par chance que je t’aime sinon je t’en voudrais pour ce que tu viens de dire.


Oh les paroles auraient pu laisser croire qu’elle était en colère contre lui, mais le timbre amusé mais résigné de sa voix venait contredire cette impression. Elle ne lui en voulait pas du tout, c’était plutôt un aveu comme quoi il avait raison et qu’elle comprenait elle aussi qu’il n’existait pas plusieurs solution à ce problème. Elle resserra son étreinte autour de son torse, puisqu’elle ne pourrait pas être dans ses bras ailleurs qu’ici aussi bien en profiter.

Elle resta un instant ainsi avant de relever le regard sur lui, lui laissant voir son sourire, preuve qu’elle ne lui en voulait pas le moins du monde. Contrairement à ses présomptions cela n’allait pas à nouveau tourner en argumentation.



- Je comprends parfaitement que tu ne puisses pas me relâcher si tu me prends dans tes bras, je suis tellement irrésistible. Et tu gâcherais tout! Et voilà une boutade de la part de la demoiselle qui avait apparemment décidé de prendre les choses positivement. Par contre si on est pour s’ignorer en public tu as besoin d’assurer quand on se voit ici ou chez moi parce que je risque d’être très câline…


Elle était devenue très très très câline par la suite. Peut-être bien un avant-goût de ce qu’elle serait lors de leurs rencontres secrètes. Ou alors elle ne faisait que suivre ses instincts et ses envies. Mais toujours est-il que leur étreinte devenait des plus chaudes et une fois encore il tentait d’être le plus raisonnable des deux. Cette fois-ci il alla même jusqu’à la repousser à ses côtés.


« Elena… Si tu continues tu ne dormiras pas de la nuit… Et puis, tu as bu je ne suis pas sûr que tu saches ce que tu fasses… J’ai pas envie qu’en suite tu m’en veuilles et que tu me dises que j’ai profité de toi. Ma patience a des limites donc je pense que c’est mieux pour toi qu’on en reste là… »


- Je m’en fiche de ne pas dormir…Elle se retrouva allongée sur le lit à côté de lui plutôt que sur lui. Tu sais je n’ai plus 10 ans et je ne suis même plus vierge.


Bon apparemment il a décidé qu’ils vont dormir sagement cette nuit. Si c’est pour être ainsi, ce qui n’est pas plus mal, elle va se préparer à dormir. Se levant du lit elle se dirigea vers la commode du vampire sachant dans quel tiroir exactement il rangeait ses t-shirt pour l’avoir vu plusieurs fois en sortir et en ranger l’été dernier. Elle l’ouvrit et en prit un au hasard avant de refermer le tiroir et se diriger vers la salle de bain attenante de Damon pour se changer. Elle se démaquillera rapidement, brossera ses dents avec son index vu qu’elle n’avait pas de brosse à dent ici, et reviendra s’allonger dans le lit, vêtue simplement de son chandail.


- Eh bien bonne nuit Damon. Est-ce que tu acceptes tout de même de me prendre dans tes bras pour dormir? Même si je doute que je puisse dormir maintenant.


Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore
Membre du Mois
Membre du Mois
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Klaus, Sasha, Blaine & Katherine
♠ INSCRIT LE : 26/09/2012
♠ SMS : 235
♠ LOCALISATION : Chez moi, où à la recherche d'une pauvre âme en détresse...
♠ GROUPE : Vampires
♠ JOB : Chasse... à l'homme

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Mar 28 Avr - 13:45


Comment oublie-t-on?
Damon & Elena


-Je t’emmerde Damon Salvatore. Tu ne peux pas cesser de nous ramener la réalité en plein visage deux minutes? Parce que bien sûr tu dois avoir raison. Les gens vont bien finir par voir que nos sentiments ont évolué, parce que tout le monde le sait, Elena Gilbert est un livre ouvert pas vrai? Par chance que je t’aime sinon je t’en voudrais pour ce que tu viens de dire.

Damon sourit. Il avait conscience qu’il pouvait facilement être énervant. Mais c’était une de ses habitudes d’essayer d’avoir constamment le dernier mot. Et il le faisait si souvent pour se donner de l’importance que parfois cela était plus fort que lui. Néanmoins, il avait plus que raison et ça, Elena ne pouvait pas lui enlever. Il essayait juste de trouver les meilleures solutions pour que cela ne dégénère pas encore une fois, comme cela avait l’habitude de finir. S’ils pouvaient éviter un scandale pour une fois, c’était tant mieux !

« Normal, j’ai plus d’un siècle et demi. Je suis un puit de sagesse ! Et surveille ton langage petite fille, tu te dois de respecter tes aînés. Ta maman ne t’as donc rien appris ? Je dirai non, puisque tu friquottes avec des vampires. Et je ne vois ce que j’ai dit qui mériterait que tu m’en veuilles… »

C’est vrai que quand on y réfléchissait Elena était vraiment jeune par rapport à lui. Même si cela ne se voyait pas vu que physiquement Damon avait une vingtaine d’années. Théoriquement, Damon était un vieux pervers qui sortait avec une jeunette…

- Je comprends parfaitement que tu ne puisses pas me relâcher si tu me prends dans tes bras, je suis tellement irrésistible. Et tu gâcherais tout ! Par contre si on est pour s’ignorer en public tu as besoin d’assurer quand on se voit ici ou chez moi parce que je risque d’être très câline…

Damon roula des yeux pour la forme. Décidément, l’alcool lui enlevait toute inhibition… Ou alors se conduisait elle de la sorte juste parce qu’elle était avec lui. Il se demandait si elle se comportait comme ça lorsqu’elle était avec Stefan…

« Mais que tu es modeste Elena… Je suis surpris par tant de modestie ! »

Il avait ensuite dû la repousser un peu car elle s’était montrée un peu trop entreprenante. Ce n’est pas qu’il n’aimait pas ça, bien au contraire seulement… Ce n’est pas comme ça qu’il imaginait sa première fois avec Elena. Pas qu’il soit vraiment romantique, mais il voulait faire les choses bien avec Elena.

- Je m’en fiche de ne pas dormir… Tu sais je n’ai plus 10 ans et je ne suis même plus vierge.

Avec ça elle était partie dans la salle de bain avec un de ses T-Shirt ; il soupira.

« Tu n’as peut être pas 10 ans mais on dirait bien que tu me fais un caprice… »

- Eh bien bonne nuit Damon. Est-ce que tu acceptes tout de même de me prendre dans tes bras pour dormir? Même si je doute que je puisse dormir maintenant.

Damon leva les yeux au ciel. Tout ça pour pas grand-chose au final. Il avait vraiment l’impression qu’elle était en train de lui faire un caprice. C’était lui qui faisait les caprices en temps normal… Et puis il n’avait pas l’habitude de céder… Surtout avec Elena. Il voulait bien être son chevalier servant mais il y avait des limites.

« Ne sois pas si susceptible Elena. Tu n’as qu’à compter les moutons ! Il doit être dans les 3 heures du matin… Tu devrais être fatiguée quand même ! »

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

_________________

Lily, you were a terrible mother when you were alive, and you were a terrible mother when you were dead
Damon Salvatore © PUMPKIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Gilbert
reckless and sturborn dangerous combination
reckless and sturborn dangerous combination
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Bekah
♠ INSCRIT LE : 07/07/2013
♠ SMS : 315
♠ LOCALISATION : Maison familiale Gilbert
♠ JOB : Étudiante

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Mar 28 Avr - 19:33


Comment oublie-t-on?

feat Elena Gilbert et Damon Salvatore


« Normal, j’ai plus d’un siècle et demi. Je suis un puit de sagesse ! Et surveille ton langage petite fille, tu te dois de respecter tes aînés. Ta maman ne t’as donc rien appris ? Je dirai non, puisque tu friquottes avec des vampires. Et je ne vois ce que j’ai dit qui mériterait que tu m’en veuilles… »


Non mais elle venait de lui donner raison et lui au lieu de juste savourer cette petite victoire il en remettait une couche. Elena n’avait pas l’habitude de se faire dire non, et encore moins par son petit ami. Stefan avait toujours tout accepté de ses demandes et ses décisions même si par moment elles étaient un peu stupides et surtout égoïstes. Damon avait toujours été le seul à lui tenir tête quand il jugeait qu’elle dépassait les limites du raisonnable. Elle ne pouvait pas se plaindre car elle lui tenait tête depuis toujours également. C’était le juste retour des choses, et elle avait sans doute besoin qu’on lui tienne tête un peu. Mais même si elle pouvait admettre qu’elle avait besoin de cette confrontation elle n’appréciait pas du tout qu’il la nargue en plus. Mais elle n’avait pas envie de se disputer avec lui encore une fois, alors elle fit une grande fille d’elle-même et avala la pilule sans rien ajouter. Mais elle pouvait surement tenter de lui faire comprendre qu’elle n’aimait pas cela, mais en gardant le tout sur un ton plus jovial, amical, plaisantin.


-Tu veux vraiment parlé de la différence d’âge? Tu sais que si on prend ton point de vue tel que tu l’exposes, cela fait de toi un sacré pédophile! Mais bon je dois être totalement folle parce que je m’en balance que tu sois un vieux croulant dans le corps d’un jeune apollon. J’ai peut-être une vieille âme qui sait! Et de toute façon ta manière d’agir par moment donne plutôt l’impression que tu as 10 ans d’âge mental! Alors au final je crois que tu ne dois pas te glorifier de la sorte sur ta supposé sagesse. Et tu ne sais que trop bien que ma mère n’a pas vécu assez longtemps pour terminer ma bonne éducation, et encore moins sur le fait que je devais respect aux vieux vampires! Puis pour répondre à ta dernière question… je pourrais t’en vouloir de me tenir tête de la sorte, après tout tu es le seul qui le fait. Mais je t’aime et je comprends que tu fais cela parce que tu cherches à protéger ce qu’on tente de construire…   Et merci pour cela Damon, sincèrement merci même si je n’aime pas trop qu’on me tienne tête.


Malgré son côté égoïste, qui était loin d’être satisfait par leur agrément sur la nécessité de garder une certaine distance entre eux lorsqu’ils se croiseront dans un lieu public, ou lorsque leur famille, principalement celle d’Elena sur ce coup-là, et leurs amis seraient avec eux, Elena comprenait qu’il avait raison et allait s’y plier de bon cœur. Mais comme elle venait de lui dire, c’était un dur coup pour elle de se faire refuser un truc. Cependant elle appréciait qu’il fasse le maximum pour que leur histoire puisse vivre, grandir et prendre de la force avant qu’un jour, ils décident qu’elle était assez solide pour résister au raz-de-marée qu’elle allait provoquer une fois exposée au grand jour.

Elle avait continué en l’agaçant gentiment sur son incapacité à ne pas la laisser aller hors de son étreinte si jamais elle venait s’y blottir l’espace d’un instant. Et le singeant elle avait même été jusqu’à dire que c’était parce qu’elle était trop irrésistible. Du coup le pauvre ne pouvait s’empêcher de se demander si elle était dans son état normal ou non, et pire si elle était ainsi juste à cause de lui ou si elle était ainsi avec son précédent petit ami également. Pourquoi il se torturait l’esprit avec cela? Pourquoi ne profitait-il pas de ce moment avec une Elena joyeuse et joueuse? Jamais on ne le saura et c’est une bonne chose qu’il n’ait pas exprimé cette pensée à voix haute, qui sait ce que la brunette aurait répondit à cela!



- Je sais je suis une fille vraiment très très très modeste. C’est ce qui fait tout mon charme non? On est pareil sur ce point, des exemples de modestie.


Et c’est après tout cela qu’elle était devenue trop câline et allumeuse et qu’il avait fini par la repousser gentiment, préférant retarder ce moment qu’il voulait apparemment plus spécial, voir même parfait. Cela l’avait un peu contrariée bien entendu, Elena étant Elena, elle n’aime pas se faire refuser quoi que ce soit, cela avait déjà été dit et redit. Mais elle avait fini par se lever et aller se préparer pour la nuit, pas du tout offensée, bon d’accord un peu, mais pas suffisamment pour lui faire la tête. Même si lui avait interprété son comportement comme un caprice, c’en était pas réellement un, mais elle jouait à le lui laisser croire, histoire qu’il n’en prenne pas une habitude à l’avenir.

Et elle avait joué la comédie jusqu’à son retour dans l’immense lit. Mais malgré cette comédie elle n’avait pas envie qu’ils dorment chacun de son côté et elle lui avait demandé dans le même esprit de faux caprice s’il acceptait de la prendre dans ses bras pour la nuit.



« Ne sois pas si susceptible Elena. Tu n’as qu’à compter les moutons ! Il doit être dans les 3 heures du matin… Tu devrais être fatiguée quand même ! »


- Je suis allergique aux moutons! Elle ne voulait plus qu’il la croit contrariée par son refus qu’elle continue à le chauffer de la sorte, et elle disait vrai à propos du fait qu’elle ne pourrait pas dormir, mais c’était seulement si il demeurait cette petite incompréhension de sa réaction qu’elle avait joué pour le plaisir mais qui devait maintenant cessé. Elle se permit donc de perdre son sérieux et son air d’enfant gâtée et pouffa de rire avant de se rapproché un peu plus de lui pour qu’il l’accueille enfin dans ses bras. Je sais que je devrais être fatiguée mais bon mon esprit est trop surexcité pour trouver le sommeil. Mais tu as raison, je dois tenter de dormir.


Elle se permit un dernier caprice et viendra l’embrasser mais bien sagement, rien pour relancer le débat. Juste un doux et tendre baiser de bonne nuit. Ceci fait elle va donc raisonnablement se recoucher entre ses bras et fermer les yeux attendant que le sommeil veuille bien venir prendre possession d’elle.


- Bonne nuit Damon.


Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore
Membre du Mois
Membre du Mois
avatar
♠ DOUBLES-COMPTES : Klaus, Sasha, Blaine & Katherine
♠ INSCRIT LE : 26/09/2012
♠ SMS : 235
♠ LOCALISATION : Chez moi, où à la recherche d'une pauvre âme en détresse...
♠ GROUPE : Vampires
♠ JOB : Chasse... à l'homme

MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   Sam 2 Mai - 16:02


Comment oublie-t-on?
Damon & Elena


-Tu veux vraiment parlé de la différence d’âge? Tu sais que si on prend ton point de vue tel que tu l’exposes, cela fait de toi un sacré pédophile! Mais bon je dois être totalement folle parce que je m’en balance que tu sois un vieux croulant dans le corps d’un jeune apollon. J’ai peut-être une vieille âme qui sait! Et de toute façon ta manière d’agir par moment donne plutôt l’impression que tu as 10 ans d’âge mental! Alors au final je crois que tu ne dois pas te glorifier de la sorte sur ta supposé sagesse. Et tu ne sais que trop bien que ma mère n’a pas vécu assez longtemps pour terminer ma bonne éducation, et encore moins sur le fait que je devais respect aux vieux vampires! Puis pour répondre à ta dernière question… je pourrais t’en vouloir de me tenir tête de la sorte, après tout tu es le seul qui le fait. Mais je t’aime et je comprends que tu fais cela parce que tu cherches à protéger ce qu’on tente de construire… Et merci pour cela Damon, sincèrement merci même si je n’aime pas trop qu’on me tienne tête.

Damon leva les yeux au ciel mais décida de ne rien répondre. Elena pouvait vraiment se comporter comme une petite fille capricieuse. Elle était habituée à se comporter comme la petite princesse à qui on passe tous les caprices qu’elle veut. Mais il était hors de question que Damon se conduise comme ça avec elle. Autant il voulait bien mourir pour elle, autant il n’était en aucun cas son esclave à qui elle ferait faire tout ce qu’elle veut en le menant par le bout du nez. Il n’était ni Matt, ni Stefan. Et ça, plus tôt elle en aura conscience, mieux ça sera. Damon était intransigeant sur ça, il faudrait qu’elle s’y fasse.

- Je sais je suis une fille vraiment très très très modeste. C’est ce qui fait tout mon charme non? On est pareil sur ce point, des exemples de modestie.

Il est vrai que Damon n’était pas la personne la plus modeste au monde. Mais il n’était pas sûr de battre Elena dans ce domaine. Parce qu’il fallait avouer qu’elle était très forte. En même temps, à force que tous les méchants vous courent après, on commençait à prendre la grosse tête, il voulait bien lui accorder, mais quand même. Elle lui avait ensuite fait son petit numéro de petite fille qui boude parce qu’on ne lui a pas acheté sa poupée.

- Je suis allergique aux moutons!

Damon avait bien remarqué son manège mais s’était dit que c’était plus drôle de lui faire croire qu’il pensait qu’elle était sérieuse.

« Tiens donc, c’est nouveau ça. Et bien compte les vampires puisque tu sembles les préférer. »

Je sais que je devrais être fatiguée mais bon mon esprit est trop surexcité pour trouver le sommeil. Mais tu as raison, je dois tenter de dormir.

Il l’avait laissée se caler dans ses bras sans problèmes. De toute façon, il ferait mieux de dormir aussi. Il avait beau être un vampire de plus d’un siècle, il avait besoin de sommeil.

- Bonne nuit Damon.

« Bonne nuit Elena. »

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

_________________

Lily, you were a terrible mother when you were alive, and you were a terrible mother when you were dead
Damon Salvatore © PUMPKIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment oublie-t-on? (feat Elena et Damon)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Oops! I'm so Sorry! -feat Elena S. Kennedy
» Comment accepter l’inacceptable? (feat. Lucius Pompeius Publicola) - TERMINER
» Quand une garde s'éternise (feat elena)
» Comment ca marche bordel feat Gynna
» double game ¶ feat.elena

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Town of Imaginary :: MYSTIC FALLS :: Les Résidences :: Salvatore-
Sauter vers: